/travel/destinations
Navigation
Vacances

42 heures à Halifax

Coup d'oeil sur cet article

La capitale de la Nouvelle-Écosse a beaucoup à offrir. Heureux mélange entre un village côtier et un centre urbain, elle invite à revisiter l’histoire de l’immigration au Canada ou le naufrage du Titanic dans ses musées, mais elle permet également de belles excursions sur son bord de mer, ses plages et ses phares, sans oublier sa vie urbaine avec ses boutiques et ses excellents restos. Allez, on chausse de bonnes espadrilles parce qu’à Halifax, il faut marcher! Bon 42h!

vendredi

15h

Installation au Hampton Inn & Suites, l’un des plus récents établissements hôteliers de la ville. En plus d’offrir des chambres très confortables et un accueil vraiment très chaleureux (quelques employés y parlent français), il est magnifiquement situé au cœur de la ville et permet de se rendre à pied dans les principales attractions. À noter que ses petits-déjeuners très copieux sont compris dans le prix de la chambre. www.hamptoninn.hilton.com/Halifax‎

15h30

On profite du fait que l’on n’est qu’à quelques pas de la Citadelle pour faire une visite à cette imposante construction en forme d’étoile. Dans cet ancien fort britannique, l’un des plus grands du XIXe siècle, on peut encore assister à la relève de la garde, en kilt. www.parcscanada.gc.ca/citadellehalifax.

17h

Il est maintenant temps de voir tout ce que Halifax peut nous offrir et, pour cela, rien ne vaut une visite guidée avec Deluxe Hop On, Hop Off. Cette virée de 2 h nous apprend l’histoire de cette ville et permet même un arrêt recueillement au Cimetière Fairview où sont enterrés quelque 150 naufragés du Titanic. www.grayline.com

20h

Souper au Chives Bistro, un charmant petit restaurant où la cuisine de l’Atlantique ne demande qu’à être redécouverte. Ne reste plus qu’à se régaler de la chaudrée de fruits de mer, de homard ou de morue, le tout arrosé de vins de la Nouvelle-Écosse. Si vous êtes curieux, demandez à suivre le sommelier quand il ira chercher votre bouteille dans la voûte. Ce vestige des années 1950, rappelle que ce lieu était autrefois occupé par La Banque de Nouvelle-Écosse. www.chives.ca

23h

Envie d’un dernier verre et d’un peu de musique? On se rend au Lower Deck. www.lowerdeck.ca

samedi

8h

Une visite au Halifax Seaport Farmers’Market permet un petit-déjeuner original avec des produits locaux (fruits, pâtisseries, pain, etc.) Ce marché, créé par proclamation royale en juin 1750, accueille également des artistes et artisans.

9h

Le Musée national canadien de l’immigration se situe au Quai 21, dans le hangar qui a véritablement accueilli les immigrants de 1928 à 1971. Des visites guidées permettent de découvrir la réalité de ces hommes et de ces femmes qui ont quitté leur pays pour trouver une nouvelle terre d’accueil au Canada. Un très émouvant film présente également la réalité des immigrants d’aujourd’hui. Une visite chargée d’émotion. www.quai21.ca

11h

On entame la Promenade (boardwalk), la plus longue au monde située dans un centre-ville. En cours de route, de magnifiques points de vue sur l’océan et sur l’île de George ainsi que de nombreuses boutiques et restaurants.

Midi

Arrêt au Marriott pour son Grill at Cut, la version populaire de son restaurant haut de gamme The Cut. Dans l’ambiance chic et décontractée à l’intérieur ou sur la terrasse en bord de mer, on déguste des hamburgers originaux et très généreux (une portion pour deux est suffisante pour les appétits normaux). À goûter: la poutine au homard. www.cutsteakhouse.ca

14h

Arrêt obligatoire au Musée maritime de l’Atlantique (MMA) où l’on se plonge dans la tragique histoire du Titanic. La collection de ce musée est reconnue comme la plus belle au monde en ce qui a trait aux objets ayant été trouvés après le naufrage (Halifax était le port le plus proche en 1912). On y voit même les photos de certains passagers dont on a vu les pierres tombales, la veille. Triste. www.maritimemuseum.novascotia.ca

15h

Petite visite de la Art Gallery of Nova Scotia (AGNS) pour admirer les œuvres d’art populaire de la peintre autodidacte Maud Lewis. Dans la salle qui lui est consacrée, on trouve même sa maison, entièrement peinte par elle. Ce détail n’est pas sans rappeler la maison d’Arthur Villeneuve, un autre peintre autodidacte et populaire dont l’humble demeure est conservée à la Pulperie de Chicoutimi (www.pulperie.com). Troublant! www.artgalleryofnovascotia.ca

15h30

De retour sur la Promenade, on profite de l’agitation de Queen’s Landing pour faire le plein de souvenirs dans les boutiques, manger une queue de castor ou une crème glacée faite à l’ancienne ou tout simplement admirer le bord de mer.

19h

Expérience amusante que celle du Diner-théâtre Grafton Street. Réunis à de grandes tables, les convives partagent un repas au cours duquel des comédiens sont également chanteurs et serveurs. Sympathique et amusant. La comédie actuellement présentée s’intitule Farewell to Nova Scotia et se veut un débat sur la séparation possible de la Nouvelle-Écosse du reste du Canada (jusqu’au 10 août). La programmation pour l’année est sur le site: www.graftonstdinnertheatre.com

dimanche

Dépendamment de l’heure de départ, une autre activité vaut le détour, mais elle nécessite plus de temps que 42 h. Il s’agit d’un tour en side-car, en direction de Peggy’s Cove, sans nul doute le phare et le petit village de pêcheurs les plus photographiés en Amérique du Nord. Il faut dire que cette virée fait rêver! www.bluenosesidecartours.com


Notre collaboratrice était l’invitée de Destination Halifax (www.destinationhalifax.com) et elle a voyagé à bord de l’Océan de VIA Rail, le train qui relie Montréal à Halifax (www.viarail.ca).

Commentaires