/news/health
Navigation
schizophrénie

Les schizophrènes ont des buts mais ne savent pas comment les atteindre

brain maze
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

SYDNEY, Australie – Les structures cérébrales gouvernant les désirs et les émotions sont moins actives chez les schizophrènes, ce qui les rend incapables de convertir leurs buts en action, selon une nouvelle étude.

Les auteurs – des chercheurs de l'Université de Sydney, en Australie – disent que cette carence expliquerait pourquoi ces personnes ont de la difficulté à atteindre des buts réalistes, à se faire des amis, à terminer leurs études et à trouver du travail.

«Le manque de motivation apparent, chez les schizophrènes, n'est pas dû à une absence de but ou à une indifférence au plaisir et à la récompense, explique le directeur de la recherche, Richard Morris. Ils aiment les mêmes choses que tout le monde, les films, l'amitié, la bonne bouffe et les beaux paysages.»

Cependant, des déficits cérébraux semblent les empêcher d'adopter les comportements adéquats et de faire les choix nécessaires à la réalisation de leurs buts et désirs.

À l'aide de l'imagerie à résonnance magnétique, les chercheurs ont mesuré l'activité cérébrale des participants. Ils ont trouvé que les schizophrènes ressentent et désirent les choses, mais ils ont de la difficulté à choisir la série d'actions adéquates pour atteindre leur but.

«Cette inaptitude à intégrer les désirs et les actions condamne les schizophrènes à demeurer dans les limbes, et à désirer une vie normale sans pouvoir prendre les mesures nécessaires pour y parvenir», a dit le Dr Morris.

Cette étude a été publiée dans le journal Biological Psychiatry.

Commentaires