/news/currentevents
Navigation
Erreur médicale

Le médecin n’a pas détecté qu’elle était enceinte de 21 semaines

Coup d'oeil sur cet article

Une femme de 48 ans et sa famille réclament 428 000 $ à un médecin qui n’a pas su détecter que celle-ci était enceinte de 21 semaines lorsqu’elle l’a consulté pour des douleurs au ventre.

En mai 2012, la dame s’est présentée à la clinique médicale des Ponts, à Saint-Romuald, pour y faire traiter des douleurs abdominales. Lors de la consultation, le Dr Benoît Dansereau indique à la dame qu’elle n’éprouve pas des douleurs gynécologiques, mais que son mal est relié aux intestins.

Le médecin procède également à une échographie puisque la patiente a des saignements qui «l’inquiètent un peu». La dame retourne ensuite chez elle, où son état se détériore et où elle constate notamment une perte de liquide. Près d’une semaine plus tard, éprouvant des douleurs plus intenses au ventre, celle-ci se rend finalement à l’urgence de l’hôpital de Lévis.

Mort-né

Après seulement quelques minutes d’examen, une infirmière soupçonne que la dame est enceinte. Un gynécologue poursuit alors l’examen et confirme à la patiente, à la grande surprise de celle-ci, qu’elle est enceinte de 21 semaines, mais que l’enfant se trouve dans une situation très délicate étant donné l’absence de liquide amniotique.

Le médecin décide alors de procéder à l’accouchement et, après 14 heures de travail, la femme accouche d’un bébé mort-né. La mère éplorée a ensuite raté cinq mois de travail pour se remettre de cette épreuve.

La famille du bébé décédé, nommé Christophe, accuse donc le Dr Dansereau d’«incurie» et de «négligence» ayant conduit à cette «faute lourde». Selon eux, la biopsie effectuée lors de l’examen initial «est la cause directe de la perte du liquide amniotique et du décès de l’enfant». La mère du bébé décédé, son conjoint et ses enfants réclament donc 428 000 $ pour cette erreur.

Commentaires