/opinion
Navigation

Ma réponse au National Post

Coup d'oeil sur cet article

Yves Michaud a de la compagnie. Moi aussi, finalement, après une longue carrière pourtant ponctuée de controverses, j’ai finalement eu droit, pour la première fois de ma vie, à des accusations délirantes d’«antisémitisme» dans un article du National Post.

Yves Michaud a de la compagnie. Moi aussi, finalement, après une longue carrière pourtant ponctuée de controverses, j’ai finalement eu droit, pour la première fois de ma vie, à des accusations délirantes d’«antisémitisme» dans un article du National Post.

Probablement parce qu’ils n’ont pas assez d’ennemis fous furieux à leur goût parmi la gauche et les islamistes, certains militants de la cause israélienne ont décidé de s’en prendre à un ami et admirateur déclaré de leur pays: moi.

Cela s’appelle tirer sur son allié… Entendez-vous la gauche anti-israélienne (qui me déteste) et les islamistes (qui savent que je les déteste) en train de rire à gorge déployée?

Dommage que mon vieil ami «napoléonien» Ben Weider soit mort. Il m’aurait appelé pour rire de cette farce.

Quant à mes meilleurs patrons, je dis toujours que ce furent Jack et Paul Tieltolman, à CKVL; eux aussi seraient fort surpris d’apprendre que je suis un «théoricien du complot».

Mes péchés

Selon mes dénonciateurs paranoïdes, j’aurais surestimé le pouvoir d’influence des lobbies israéliens sur nos gouvernants. J’aurais péché, ma sœur – pardonnez-moi, mon Dieu –, en utilisant le mot «marionnette» pour décrire les gouvernements qui reculent quand ils froissent certaines organisations pro-Israël. J’ai donné des exemples, tel celui de Barack Obama, qui a déjà déclaré qu’Israël devait revenir à ses frontières de 1967 (un peu ce que demandait de Gaulle à l’époque) avant de revenir sur ses propos dès le lendemain parce qu’on lui chauffait les doigts.

Autre péché: j’ai aussi lancé l’hypothèse que Stephen Harper convoite les votes des grandes communautés juives de Toronto et de Montréal, qui sont traditionnellement acquises aux Justin Trudeau de ce monde, et que son appui indéfectible à Israël dans le présent conflit pourrait lui permettre de réaliser ce coup de maître aux dépens du Parti libéral du Canada; sur ce point, le prochain scrutin fédéral me donnera probablement raison.

Voilà pas mal le fond de mon propos. Eh oui, c’est ça qui m’a valu un article infamant dans le torchon des Orangistes.

Crime collectif

Les plumitifs mercenaires duNational Postm’ont donc dépeint comme une sorte de coucou paranoïaque typique de sa province d’arriérés. Le titre résume le contenu:Les juifs tirent les ficelles des affaires mondiales, selon une importante personnalité médiatique québécoise.

Souvenez de la folie furieuse anti-Québec des années 1990qui animait les médias anglophones (quand Lucien Bouchard était Satan); cette fois,The Gazette a trouvé plus fort qu’elle dans le Québec bashing! Bravo, National Post!

Évidemment, le Canada anglais se fout infiniment de mon humble personne, et le but véritable de l’opération, c’est de dénigrer la Belle Province qui serait coupable de tenir ou de penser secrètement ces idées folles que l’on me prête.

Comme je le disais précédemment, les partisans d’Israël au Québec ont sans doute tellement peu de vrais adversaires, aujourd’hui, qu’ils ont éprouvé le besoin d’attaquer un allier, de se fabriquer un croque-mitaine pour se divertir, un moulin-à-ventà prendre pour un géant : moi. Et cela a donné pour la millionième fois auNational Postune occasion de vomir, par une généralisation aussi grossière que stupide, sur tous les Québécois.

Commentaires