/misc
Navigation

Combien d'électeurs du Bloc ne peuvent envisager de voter pour un parti fédéraliste?

Coup d'oeil sur cet article

Le Bloc a perdu un nombre important de ses votes en 2011 et les sondages depuis lors ne montrent pas un général regain de forme. Certes, certains sondages placent le Bloc vers les 30%, mais en moyenne, le Bloc se retrouve en fait sous son score de 2011, aux alentours des 20%.

Abacus a fait un petit sondage (en fait Abacus ne fait que réutiliser les données déjà collectées lors de sondages précédents, mais c'est un détail) auprès des électeurs Bloquistes actuels. Petit car la taille d'échantillon est vraiment faible (228), ce qui fait en sorte que nous devons être prudents avec les résultats. La question était de savoir ce que ces électeurs feraient si le Bloc ne présentait pas de candidat.

Alors, la réponse? La majorité voteraient NPD (59%). Cela peut sembler logique tant ce parti a été le principal bénéficiaire de la chute du Bloc (ou la cause, selon le point de vue) et les similarité entre ces partis sur les questions sociales (deux partis progressistes ou de gauche). Néanmoins, ce n'est pas aussi simple. On parle ici des électeurs RESTANTS. Lorsqu'un parti comme le Bloc se retrouve aussi bas que 20% en moyenne, il se retrouve vraiment avec sa base. Un peu comme le PQ cette année. Cette base peut être fort différente des autres électeurs. Dans le cas du Bloc, il est raisonnable de penser que cette base est formée de souverainistes purs et durs, ceux que l'ont appelle parfois les indépendantistes. Après tout, le simple fait que ces électeurs n'aient pas viré NPD en 2011 montre qu'ils sont différents. Ainsi, le fait que le NPD y serait si populaire est remarquable.

27% ne voteraient pas. Prenez un moment pour réaliser ce que cela signifie. Si le Bloc ne présentait pas de candidat, il n'y aurait pas de parti souverainiste lors d'une élection fédérale. Tous les autres sont fédéralistes (et le NPD est normalement vu comme centralisateur, de part sa nature socio-démocrate. Bien que les dernières années ont probablement changé cette impression, du moins légèrement). Ainsi, pour les électeurs souverainistes, il n'y aurait plus vraiment d'option. Rester chez soit devient la seule option valide si la souveraineté est vraiment l'enjeu majeur. Or, seulement 27% des électeurs restants choisiraient cette option. 27% de 20%, cela ne donne que 5-6%. Est-ce que cela veut dire que seulement 6% des électeurs Québécois ont la souveraineté comme enjeu principal (voire unique)? Je n'irais pas aussi loin. Il se peut que beaucoup d'électeurs dans cette situation sachent que la souveraineté ne se fera pas à Ottawa mais à Québec. Ainsi, une élection fédérale n'est pas sur cet enjeu et ces électeurs choisissent en utilisant d'autres critères.  Selon moi, la meilleure interprétation est la suivante: seulement 6% des électeurs Québécois ne peuvent absolument pas concevoir de soutenir un parti fédéraliste. Il s'agît d'un nombre plus faible que je ne l'aurais pensé.

De manière intéressante, j'avais fait une telle simulation en 2011 avant la chute du Bloc. C'était avant la montée du NPD et ainsi les résultats montrent une répartition plus équitable entre les autres partis. Remarquez aussi que selon le sondage sur lequel je m'étais basé pour les simulations, 33% des électeurs du Bloc ne voteraient pas en l'absence de ce parti. Un nombre relativement proche du 27% ci-dessus, mais on parlait alors de 33% de 39% (le niveau du Bloc à l'époque), donc environ 14% d'électeurs qui ne pourraient soutenir un parti fédéraliste. Le double d'actuellement. Une autre indication du fait que la souveraineté n'est pas d'actualité?

Finalement, pour revenir au sondage Abacus, 25% iraient au PLC (encore une fois, il y a autant d'électeurs du Bloc qui pourraient voter PLC que d'électeurs qui décideraient de rester chez eux, c'est assez fou) et 15% aux Conservateurs.

Je parlais il y a quelques semaines du choix de Mario Beaulieu comme chef du Bloc. J'expliquais que ce choix aller pousser le Bloc vers une position moins centriste qu'auparavant, parlant plus ouvertement d'indépendance. Ce que ces données d'Abacus montrent, c'est que Mario Beaulieu ne pourra se permettre de ne parler que de souveraineté durant la campagne. Car il semble que bien peu d'électeurs ne soient intéressés que par cet enjeu lors d'un scrutin fédéral. Bien sûr, rappelons-nous qu'il ne s'agît que d'un sondage avec un faible échantillon.

11 commentaire(s)

Olivier dit :
24 août 2014 à 8 h 34 min

Quelle perte de temps vous nous faites subir! Le Bloc Québécois est un parti fédéraliste à sa source. C'est seulement depuis que Mario Beaulieu en a été élu le chef qu'il s'agit d'un parti véritablement indépendantiste. Peut-être que ça va faire mal au début, mais ça va finir par payer.

Nelson dit :
24 août 2014 à 10 h 14 min

100% des québécois doivent voter pour le Bloc, pour mieux défendre les intérêts du Québec à Ottawa, la langue, culture, identité, pouvoirs et droits de la Confédération qui le reviennent.

Assez idiot que nous envoyons des députés fédéralistes à Ottawa, en sachant très bien que les intérêts du reste du Canada sont contraires à ceux du Québec.

Les québécois doivent normalement défendre les intérêts du Québec, et non les intérêts des autres, mais c'est n'est pas ce qu'ils font.

Donc, nous continuons à avoir une Loi Fondamentale, la plus forte, la Constitution, qu'a été rapatrié sans l'accord de Québec, et QUE LE QUÉBEC N'ACCEPTE PAS, Québec ne l'ai jamais signé, même pas les premiers ministres libéraux !!!!!.

Constitution bilinguiste et multi culturaliste religieuse avec primauté de dieu sur tous les lois, complétement contraire et destructrice de la langue française et des valeurs laïques québécois.

Le Québec est dans une chemise de force constitutionnelle dans un Canada qui méprise et détruit langue-culture-identité québécoises, et qui cherche l'assimilation et carrément la disparition du fait français en Amérique, du Peuple québécois, de la Nation québécoise.

Et nous sommes un gang des idiots qui envoyons à Ottawa des députés contraires aux intérêts de TOUS LES HABITANTS DU QUÉBEC.

Denis825 dit :
24 août 2014 à 10 h 39 min

"selon le dernier coup de sonde de CROP. Les troupes de Justin Trudeau récoltent 38% des appuis des électeurs au Québec, tandis que les néo-démocrates de Thomas Mulcair recueillent 32%. Le Bloc québécois est loin derrière, à 13%, tandis que le Parti conservateur est quatrième avec 12%."

---

Je ne comprends pas que tant de gens, ayant ou ayant eu des convictions indépendantistes, devant la perspective plutôt réjouissante de prendre une petite marche, l'automne 2015 venu, et d'exprimer ces convictions avec l'idée de regarder les résultats de l'élection le soir à la télévision, se priveraient volontairement de ce plaisir.

Je ne comprends pas non plus qu'un Québécois puisse voter NPD qui est à l'extrême gauche des choix alors qu'on ne voterait pas pour QS au provincial.

Peut-être que c'est un des phénomènes qui est du à la pensée séparatiste. Dans l'esprit de certaines personnes, le Canada est tellement un autre pays qu'ils votent comme si ce n'était pas leur argent qui est impliqué et on est toujours très généreux lorsqu'il s'agit de l'argent des autres.

Pour moi, le vote logique c'est le vote Libéral pour ramener le pouvoir au centre du pays avec l'appui de l'Ontario et garder notre place dans le Canada. Mario Beaulieu pourrait encore surprendre le moment venu, c'est plus le "gars de la place" que les autres, il pourrait incarner le vote de sympathie. Par contre, Justin Trudeau peut incarner la sympathie aussi de par certaines qualités naturelles. Mulcair ne m'apparait pas sympathique au contraire et n'est pas un choix logique non plus.

Tout peut encore changer dans les intentions de vote à plus de 1 an des élections et c'est un jeu d'erreurs la politique. Pour moi, Trudeau et Beaulieu peuvent monter dans les intentions de vote, le NPD perdra du terrain et les conservateurs feront du sur place, ils ont fait assez bien mais ils sont sans panache.

Paul dit :
24 août 2014 à 15 h 31 min

Monsieur Bryan Breguet votre chronique est d'une insipidité désolante. Aucune crédibilité, vous l'admettez vous-même, donc d'une inutilité gênante. Vous devriez le retirer.

Sophie dit :
24 août 2014 à 15 h 50 min

Nous faisons encore partie du Canada. Souverainiste ou non, il faut voter aux élections fédérales, car les politiques qui y sont votées ont toujours une influence sur notre vie, et les lois qui y sont décidées, nous y sommes encore soumis. J'ai voté pour le Bloc de nombreuses fois, uniquement parce que je ne savais pas pour qui d'autre voter. Il n'y a pas, au fédéral,de parti qui représente vraiment mes convictions, à la fois non centralisateur et social démocrate. J'ai longtemps espéré que le Bloc soit le début d'un ensemble de partis régionaux qui travailleraient chacun à faire du Canada une véritable confédération, un regroupement d'états aux pouvoirs locaux très forts, unis sous un gouvernement central dont les fonctions majeures seraient la politique extérieure, la monnaie, la défense nationale et la gestion environnementale des partie communes du territoire. Cela représenterait mon rêve bien plus que la souveraineté, que je crois difficilement viable. Ces dernières années, au fédéral, mon vote est donc surtout stratégique - je vote pour le parti le plus à même d'empêcher l'élection du candidat conservateur. Se débarasser de cette bande d'ultra-religieux idéologistes, créationnistes, rétrogrades et passéistes est à mes yeux la priorité absolue pour 2015.

L'autre Ginette dit :
24 août 2014 à 16 h 40 min

Nelson, je partage entièrement votre opinion. Tous les Québécois doivent voter pour le Bloc au Fédéral afin que les intérêts du Québec soient connus et défendus à chaque jour. Voilà le seul parti digne de nous représenter et de faire la différence. Tous les autres partis ne sont que des béni oui oui qui suivent la ligne de la base du parti et ce n'est rarement dans l'intérêt du Québec.

Gilles Bousquet dit :
25 août 2014 à 8 h 25 min

Quand un séparatiste québécois vote autrement que Bloc ou s'abstient de voter, il favorise automatiquement un parti fédéraliste, même au fédéral. Il est un mou de l'option séparatiste, un nationaliste québécois fédéraliste, un Québécois francophone...canadien, un Elvis Gratton, même s'il n'a pas un gros garage. C'est une option bien correcte mais, qu'il ne vienne pas prétendre être un séparatiste, indépendantiste, souverainiste. pratique.

mimi37 dit :
25 août 2014 à 10 h 17 min

Le Bloc N'EST QU'UN PARTIE PROVINCIAL et n'a nullement sa place a Ottawa.

Ceux, celles qui ne veulent pas du Canada n'ont qu'a déménager point a la ligne.

mimi37 dit :
25 août 2014 à 10 h 22 min

Nelson le 24,

La Constitution Canadienne de '82 FUT ACCEPTÉE en toute légalité. Le Québec a refusé de signé c'était son choix - le Québec n'a plus qu'a vivre avec SA propre décision.

Vous etes pas content vous avez le choix entre; QUITTER (pour ne pas dire déménager) ou rester - mais ca c'est le choix de chacun - le monde est grand faites votre choix a vous.

mimi37 dit :
25 août 2014 à 14 h 29 min

Ca fait depuis les années '50 que le Québec parle de souveraineté SEULEMENT depuis, l'appui a cette 'souveraineté' s'est toujours maintenu a 40% MAXIMUM - récemment c'est pire encore...

La plupart des gens ont déja remarqués que dans le mouvement, PERSONNE ne s'occupe a vraiment comprendre POURQUOI la souveraineté ne passe toujours pas?

Les leaders séparatistes, ne pensent qu'a se faire ÉLIRE aux prochaines élections mais d'aucuns ne présente quoiquoi ce soit de nouveau - ce n'est toujours rien de plus que de 'la perlette' habituelle.

Dans le mouvement, PERSONNE s'entend vraiment sur ce qu'est 'la souveraineté'; certains disent 'c'est la création d'un nouveau pays' d'autres disent que c'est 'l'indépendance' mais avec tous les bénéfices que nous avons déja a rester a l'intérieur du Canada, pour d'autres c'est autre chose.

Alors, ne croyez-vous qu'il serait plus que temps que TOUS ET CHACUN s'entendent sur la définition de ce qu'est LA SOUVERAINETÉ du Québec?

Le Québec n'est plus ce qu'il était dans les années '50, '60,'70; le Québec a beaucoup changé et cette idée que le Québec pourrait devenir 'souverain' PAR l'utilisation des memes méthodes (lire propagandes, tactiques etc.) employées durant ces années passées n'est rien d'autre que de la stupidité intellectuelle.

Claude Boire-Lavigne dit :
19 septembre 2014 à 16 h 19 min

Une petite remarque: Depuis longtemps beaucoup de gens utilisent l'expression (vous aussi)*indépendant pur et dur* de façon péjorative et même un peu comme s'il était des exptrémistes. J'aimerais que ces gens parlent aussi de *FÉDÉRALISTE PUR ET DUR* des Trudeau, Harper, Mulcair et tous ces fédéralistes qui ne veulent absolument pas accorder des pouvoirs particuliers au Québec POUVOIRS demandés depuis une cinquantaine d'année par toutes les Assemblées nationales qui se sont succédées au Québec. Çà ce sont vraiment des PURS ET DURS. Claude