/misc
Navigation

La «Banque» Desjardins et sa petite morale

Coup d'oeil sur cet article

Vous êtes pas tannés de faire rire de vous autres? Aie, ça va faire de nous faire faire la morale par des arnaqueurs! Oui, j'ai bien dit arnaqueur et seulement arnaqueur, pour rester poli. Des banques canadienne qui réalisent des profits records qui se chiffrent en milliards, incluant la Banque Desjardins, à chaque année, des banquiers qui se versent des milliard en rémunération et qui s'octroient des régimes de retraite qui donnent droit à des pensions annuelles d'un million de dollars et plus chaque année, des banques qui détournent des milliards de profits et d'impôts tous les ans dans les paradis fiscaux et qui en paient peu ici même au Québec et au Canada. Voilà pour les faits et la vérité.

Pas plus tard que le 22 août 2014, on pouvait lire dans La Presse que: «Les banques canadiennes en Bourse. Des performances étincelantes». Et le 13 août 2014, ce titre d'article de journal : «Desjardins connaît le meilleur trimestre de son histoire». Et le 1er février 2013, Le Devoir titrait: «Le secteur financier est sous-taxé selon le FMI». Croyez-moi, le Fonds monétaire international est reconnu pour porter très à droite. Et il y a aussi cet autre article de La Presse du 11 décembre 2012 intitulé : «Banques canadiennes. 10 milliards en bonis salariaux», aux dirigeants bien évidemment. Bravo pour les profits et les salaires des patrons «étincelants» pour ne pas dire électriques et même électroniques. Et ce sont ces mêmes banques donneuses de leçon, qui même avec des bénéfices records tous les ans, font venir au pays des travailleurs étrangers pour «économiser», tout en congédiant cavalièrement leurs employés canadiens et qui ne paient pas leurs employés pour leurs heures supplémentaires. À cet effet, quelques banques canadiennes font actuellement l'objet de recours collectifs. Faut que j'arrête, car même si j'ose soulever ces gestes abominables, je vais encore passer pour un dangereux extrémiste radical.

S'acharner quand même sur le monde ordinaire Pendant que les compagnies et les banques canadienne nagent et pataugent dans la grosse argent et que les patrons se paient des millions en salaires chaque année, très peu imposés, car versés en options d'achats d'actions, le ministre fédéral de l'Emploi du gouvernement conservateur de Stephen Harper, que l'on ne peut pas qualifier de marxiste-léniniste, nous dit que:« Le rêve canadien n'est rien de plus qu'un mythe et la classe moyenne du pays doit hypothéquer son avenir pour se maintenir à flot» tel que rédigé au début de l’article de la Presse du 24 février 2014 intitulé : «Étude. La classe moyenne vulnérable». La classe moyenne qui se tient à flot c'est trop pour le patronat. Mieux vaut la caler.

Et puis l'OCDE (Organisme de coopération et de développement économique) qui a mentionné récemment que: «Le Canada est l'un des pays développés où les fruits de la croissance ont été le plus accaparés par les riches depuis 30 ans» (Le Devoir, 1er mai 2014). Et il y a même l'organisme patronale canadien de recherche du Conference Board qui a affirmé ce qui suit: «Les inégalités de revenu progressent plus vite au Canada qu'aux États-Unis» (Le Devoir, 14 septembre 2011). Pour le 1% ce sont de très bonnes nouvelles et faut que ça continue comme ça. Couillard et Harper vont y voir.

Même devant les faits incontestables de l'appauvrissement de la classe moyenne et du travailleur ordinaire au Québec et au Canada et de l'enrichissement démesuré de la caste dominante, par pur intérêt égoïste, les privilégiés en veulent plus. Et pour en avoir toujours plus, faut évidemment taper encore plus sur le monde ordinaire et les démunis. Et les politiciens se font docilement les mercenaires des gras durs en les détaxant, en privatisant les services publics, en tarifiant les services moribonds qui restent au nom du lâche principe de l'utilisateurs-payeurs, en augmentant les taxes régressives et inéquitables à la consommation et en feignant hypocritement juguler l'évasion fiscale dans les paradis fiscaux. Demandez-vous donc pourquoi le patronat et ses camelots universitaires veulent hausser les taxes à la consommation et réduire les impôts sur le revenu et sur les capitaux. Ce n'est pas ce que la population veut, mais ils en ont rien à cirer des doléances du bon peuple docile. Même que la majorité des Canadiens sont pour hausser les impôts des compagnies afin d'investir dans les services publics. Mais quelles idées farfelue et saugrenue.

Desjardins et les banques, du pareil au même En pleine période de profits et de rémunérations records des compagnies, des banques et de leurs dirigeants, en 2009, la Banque Toronto-Dominion qui vient nous dire:« Les Québécois devront faire des sacrifices» (La Presse, 2 septembre 2009). Pas grave si on les appauvrit encore davantage. Le monde ordinaire, faute de moyens et de ressources, est capable d'en prendre et doit en prendre. Après les sacrifices dictés en 2009 par la Banque Toronto-Dominion à la population, les naïfs croyaient peut-être enfin en 2014 pouvoir goûter un peu au partage de la richesse. Et ben non, voilà que la Banque québécoise Desjardins vient de nous ramener à l’ordre en disant: «Modestie, les mots-clés de l'avenir. Les Canadiens doivent réduire leurs attentes, selon Desjardins» (Le Devoir, 21 août 2014). Si je comprends bien, faudra continuer à faire des sacrifices et à tempérer nos ardeurs en n'harcelant point les employeurs afin de vouloir faire juste un peu de rattrapage salarial. Modestie mon œil et mon orteil. En 2014, les compagnies canadiennes n'ont jamais eu tant de liquidités et n'ont jamais été si peu endettées. Mais ce cash réservé uniquement aux actionnaires et aux patrons. Avis aux autres, pas touche à ça. Et le 26 août 2014, le Journal de Montréal titrait: «Nouvelle séance record à la Bourse de Toronto». Pas de modestie pour les détenteurs de capitaux itou. Mais modestie pour qui au juste? Cé vraiment la boutte du boutte et ça s'assimile à du mépris et à de l'exploitation de la part des affairistes. C'est comme si je dirais à ma fille d'arrêter de sacrer alors que je suis moi-même porté sur le juron ou l'autre qui dirait à ses enfants d'arrêter de fumer ou de boire alors qu'il fume lui-même comme une cheminée et qu'il boit comme un trou.

On a vraiment l'impression d'entendre des petits faiseux parler à leurs sujets que nous sommes du haut de leur condescendance, de leur prétention et de leur superbe. Je vous en prie, faut les envoyer cavalièrement promener et aller se faire voir ailleurs. Faut se réveiller et brasser la quiétude de ces bonnes gens que, malgré tout, les médias qualifient de philanthrope.

Modestie, est-il le mot-clé pour la présidente de Desjardins? En 2013, Monique Leroux, la présidente de la Banque Desjardins, a encaissé la «modique» somme de 3,6 millions$ en rémunération et 3,34 millions$ en 2012. Est-ce ça la définition de la notion de «modestie» pour Desjardins? Pour Desjardins, modestie est-il un concept à géométrie variable? 3,6 millions$ en salaire annuel pour la présidente de Desjardins serait une «modeste» rétribution alors que 50 000$ pour un commis d'État en rémunération annuellement, qui en plus lutte «égoïstement» pour son régime de retraite, serait carrément extravagant et viendrait même amputé le mieux-être des générations futures? Deux poids, deux mesures pour les petits économistes de Desjardins... pas Richard, bandes de petits snoreaux.

Le rôle des médias Connaissant la véritable nature des banques et l'essence même de leurs dirigeants me semble que les médias d'information devraient faire preuve d'un peu plus de retenue dans la publication régulière de chacune des études biaisées et des sondages intéressés émanant des institutions financières. En agissant ainsi, les médias se font les courroies de transmission de profiteurs qui privilégient nettement leurs intérêts personnels et égoïstes aux intérêts collectifs et qui militent continuellement, incessamment et en ayant recours souvent au chantage et aux menaces pour le bien privé davantage que pour le bien commun. Des notions comme la solidarité, l'équité, la justice, le partage, etc. ils en ont rien à foutre. Pour eux, défendre ces derniers principes est carrément utopique et farfelu. Ils osent nous présenter leur modèle d'exploitation comme relevant du pragmatisme, du réalisme, de la vision et de l'audace. Modèle instauré pour le mieux-être des générations futures qu'ils disent. Même qu'ils polluent pour le bien de ces derniers et pour leur progéniture, amen. J'ai vraiment souvent l'impression qu'ils nous prennent non seulement pour leurs sujets, mais comme leurs esclaves.

37 commentaire(s)

Alain D dit :
29 août 2014 à 9 h 35 min

Je me demande pourquoi que M. Canada Couillard ne fais pas payé

les banques par une taxe sur capital. Trop simple et il aime mieux appauvrir la classe moyenne.

Les banques font des profits faramineux et les salaires des banquiers sont franchement exagérés.

Comme vous dites M. Lauzon Les libéraux aime bien mieux mettre la hache dans le régime de retraite des employés.

Mais pas touche a leur régime de retraite des Maires et des députés.

Honte au Libéraux.

André le Géant dit :
29 août 2014 à 10 h 49 min

Ça fait 5 ans que les médias et les politiciens font exactement ça: cracher sur les fonctionnaires, les décrire comme des enfants gâtés avec un salaire et une pension en or. Et le public docile suit sans se poser trop de questions.

apouchkine dit :
29 août 2014 à 11 h 28 min

@alain Honte aux régimes de retraite des prof des universités

sco100 dit :
29 août 2014 à 11 h 30 min

Je suis actionnaire des banques canadiennes via mon REER. Tant mieux si elles se portent bien.

albert bela dit :
29 août 2014 à 11 h 54 min

on assiste présentement depuis une quinzaine d années a la décivilisation on retourne a l age de la grande noirceur a l ere feodale

Gilles Bousquet dit :
29 août 2014 à 12 h 22 min

Les Communistes, de cœur, comme M. Lauzon ont souvent quelque chose à critiquer à se mettre sous la dent mais ils sont aussi capitaliste de poche, quand c'est le temps.

Benton dit :
29 août 2014 à 12 h 57 min

A un type qui m'avait déjà dit qu'il avait fait de gros sacrifice pour avoir ce qu'il a, je lui avait répondu: "Vous voulez dire que vous avez fait faire de gros sacrifices!"

Comme Mme Leroux peut être modeste avec un revenu quotidien de près $10 000??? Et on parle d'abus lorsqu'un "BS" reçoit un revenu de près $25 par jour pour survivre!!! Et il y a le type qui travail au salaire minimum à $82 par jour. Je doute que Mme Leroux travail 120 fois plus fort et/ou plus responsable qu'un type au salaire minimum. (Pour ce qui est de responsabilité, certaines personnes affirme que M. Harding, le conducteur du train MMA est plus responsable que M. Burckhardt, le patron. Dans ce cas, faut être conséquent et fallait payer M. Harding en conséquence!!!)

Il me semble que même a $1000 de revenu par jour, l'on peut vivre "assez" modestement!

Réal dit :
29 août 2014 à 13 h 35 min

Vous avez raison, c'est scandaleux les profits que font les banques et les Caisses Populaires. Pour vous assurer que vous vous dissociez complètement de ces exagérations, je vous suggère de contacter les gestionnaires de votre fond de pension et exiger qu'ils ne placent plus votre argent dans ces institutions capitalistes, quitte à accepter un rendement moindre et une légère diminution de votre chèque mensuel. Pour avoir la conscience en paix, il faut faire des sacrifices.

Cesare Mori dit :
29 août 2014 à 13 h 42 min

Encore une fois, vous vous couvrez de ridicule en amalgamant plusieurs anecdotes et en tentant de nous faire avaler votre sauce marxiste.

Vous mêlez institution financière avec leurs économistes, bravo. Vous parlez de "Banque Desjardins" sans trop creuser. Desjardins continue de verser ristournes et investit dans sa communauté beaucoup plus que les banques canadiennes. Elle est de plus l'institution financière la mieux capitalisée au Canada (oui, ca ampute des ristournes), ce qui est essentiel après 2008 quand on veut respecter des normes MONDIALES comme dans Bâle 3.

Desjardins oeuvre dans le milieu bancaire et doit donc agir en fonction de cet environnement. Le salaire de sa PDG doit donc être compétitif avec ceux offert dans son milieu. On peut comparer ça au hockey, on peut se désoler du salaire des joueurs mais si vous ne voulez pas les payer le salaire du marché, vous ne serez plus dans la "game". C'a l'air vraiment compliqué de comprendre l'offre et la demande dans votre Cuba adoptif.

Le FMI à droite?? Ah Ah, laissez moi rire. Quand Lagarde se mèle de politique en parlant de bourse du carbone,du salaire minimum et qu'elle encourage le Canada à ne pas poursuivre sa politique de déficit zéro, on peut difficilement classer cet organisme comme étant un représentant de la droite comme peut l'être l'Institut économique de Montréal.

Contrairement à ce que vous dites, les conditions salariales sont beaucoup mieux au gouvernement fédéral, provincial et bien sûr municipal que dans les institutions financières pour des postes comparables.50- 55 000$ par an chez Desjardins? Vous devez faire parti des conseillers avec quelques années d'expérience et des études universitaires. 50 000 au gouvernement? Vous pouvez très bien être une secrétaire.

Attaquez les banques canadiennes, c'est attaquer vos REER, fonds de pension et RRQ, ne l'oubliez pas.

Luc dit :
29 août 2014 à 14 h 57 min

Vous avez rien compris, On coupe dans les service publiques, les école publiques, les services de santé publiques, pour investir dans le béton et le plan nord, des affaires qui ne servira jamais aux Québecois. Le Québec bashing c'est pour humilier les gens qui se font volés, si tu te fais voler c'est de ta faute qu'ils nous disent c'est parce que t'es cave et épais comme ça c'est leur raison de se disculper. un peu comme le harceleur qui se dit harcelé. Faudrait peut-etre entreprendre une poursuite criminel contre Desjardins pour fraude et détournement de fonds pour les salaires exagérés qu'ils s'atribuent sans fondement sans notre permission. Les conseils d'administrations instrumentalisés par clique du chateau.

luc saucier dit :
29 août 2014 à 15 h 18 min

Les plus gros actionnaires des banques sont les fonds de pension. Quand les institutions financières cesseront de faire de généreux profits, et que les rendements boursiers chuteront, qui va payer votre retraite dorée de prof d'université ??

Réjean dit :
29 août 2014 à 15 h 20 min

Gilles Bousquet qui nous sort la connerie habituelle des fanatiques de l'extrême droite réactionnaire en traitant M. Lauzon de communiste. Toujours et encore la même rengaine. Si vous osez critiquer le fait que la richesse collective soit accaparée par quelques individus de la finance et que l'on conteste la volonté d'appauvrir la population victime de ce régime pourri, alors vous êtes un communiste ! Sans définir ce qu'ils entendent par ce mot.

Je ferais en encore remarquer que les premières victimes des régimes voyous sont toujours les démocrates, les syndicalistes, les communistes, les pauvres, les artistes, entre autres... Hitler courtisait les grands industriels en leur promettant qu'il allait s'attaquer en priorité aux communistes.

Anthony dit :
29 août 2014 à 15 h 48 min

Léo-Paul Lauzon, la gauche old style. J'aime bien.

apouchkine dit :
29 août 2014 à 16 h 42 min

Quoiqu'en dise lénine tout le monde profite de la richesse des banques, incluant le chef du fondsl FTQ payé un million par année.Et que dire des placements du fonds dans les banques. Vaudrait peut-être mieux que les banques fassent faillite et qu'on perde notre petit compte de banque. Les êtres intelligents se réjouissent du succès de la caisse, les autres se croient encore au temps d'Alphonse Desjardins et d'avant la grande révolution d'octobre.

Monica Bellucci dit :
29 août 2014 à 19 h 24 min

Mon Léo,

Tes "commenteux" sont dont bien sévère face à ton style d'écriture. Je pense comme toi, un dirigeant de banque devrait travailler bénévolement pis si y veut gagner des sous, qu'il joue au hockey après l'ouvrage ou qu'il fasse comme moi, un peu de cinéma!

Yves Legault dit :
29 août 2014 à 22 h 59 min

Selon les chiffres de 2012, 1,210 milliars de dollars de transactions boursières auraient été faites au Canada durant cette année-là. - Si les transactions boursières faites au Canada étaient taxées par la TPS/TVP, au taux de 15%, cela signifierait une entrée de fonds de l'ordre de 180 milliards de dollars dans les poches du fédéral. Il devient ainsi aisé de croire que plus aucun citoyen ne paierait d'impôts et la dette du pays serait payée en 10 ans?

Avec la création du Mouvement Desjardins, ils sont devenus une banque!

Il faut interdire aux banques de créer l'argent et le crédit! Ça presse!

jacques landry dit :
30 août 2014 à 7 h 04 min

"Desjardins et les banques, du pareil au même" Je me faisais un honneur de faire partie de la caisse de ma région. Mes amis qui sont dans les banques m'inspirent un sentiment de collaboration avec les 1%. Donc, j'aurais été illusionné et naïf tout ce temps? J'ai toujours cru, par ma probable ignorance coupable, que les profits des caisses reviennaient aux membres et en investissements dans le milieu : contrairement je voyais les profits des banques aller directement dans les poches des gros détenteurs d'actions, qu'ils soient individuels ou fond de retraites, peu importe. Où est mon erreur? J'avoue être un peu incompétent dans le domaine.

fontaine de feu dit :
30 août 2014 à 22 h 27 min

''Le salaire des grands patrons augmente plus vite que celui des employés

9 h 15 | La Presse canadienne

Peu après l'heure du lunch, jeudi le 2 janvier, les dirigeants d'entreprise les mieux payés du Canada auront déjà gagné l'équivalent du salaire annuel de la majorité des Canadiens, selon une étude du Centre canadien de politiques alternatives.

Photo : Jacques Nadeau -Le Devoir

Si les grands patrons gagnaient un revenu moyen de 105 fois supérieur à ceux des travailleurs canadiens en 1998, l'écart avait encore augmenté 14 ans plus tard. ''

C'est vraiment honteux!!!

Alain D dit :
31 août 2014 à 9 h 22 min

HARPER A SACRIFIÉ LE MOUVEMMENT COOPÉRATIF

Et dans sa démonstration éloquente de la dérive de Desjardins, il cite les modifications à la Loi sur les coopératives financières au Canada qui permet à un individu ou à un groupe en moyen de contrôler 20% du conseil d’administration d’une caisse. Il pourra ainsi imposer le taux de rendement sur le capital qu’il espère. Le marché va pouvoir «bargainer» de la sorte les taux qui ne seront pas les mêmes que recevra le petit épargnant. «C’est contraire à la mission première d’une Caisse, qui doit voir à l’égalité pour tous. On est dans le péché». SUR LE SALAIRE DE LA PRÉSIDENTE

Il n’en revient pas de voir le traitement royal accordé à Monique Leroux, plus de 3 M$ annuellement. «Écoutez, ma moyenne sur mes cinq dernières années a été de 350 000$ par année.» Et il voit encore dans ce salaire exorbitant de Mme Leroux un autre élément du syndrome du Mouvement Desjardins, qui joue dans la cour des banques à charte. Aujourd’hui on est loin du rapport étroit avec du personnel qui vous connaisse vraiment. Les transactions se font par Internet, par téléphone. Le service se dépersonnalise totalement. Que reste-t-il du Mouvement Desjardins des débuts glorieux? Ce que voudront bien en faire les sociétaires. À eux de se mêler, c’est le cas de le dire, de leurs affaires. Entretemps, l’ancien président s’interroge à haute voix: «Le Mouvement Desjardins est-il en train de perdre son âme?»

« LE MOUVEMENT DESJARDINS EST-IL EN TRAIN DE PERDRE SON ÂME? » - CLAUDE BÉLAND 13 decembre 2013 LaMetropole.com

Cesare Mori dit :
31 août 2014 à 9 h 29 min

@Yves Legault : la Sharia propose a peu prêt la même chose que vous. Non mais quand on saisit rien à la finance, on dit plein de bêtises. Sois vous êtes irresponsable et ne détenez pas d'épargne pour votre retraite, sois elle se fait par un fond de pension. Mais ce que vous proposez revient à détruire complètement l'épargne. Belle utopie.

@ Jacques Landry

Vous faites erreur et vous ne le faites pas à la fois.

Vos amis qui font affaire avec les banques ne "collaborent" pas avec les 1%. Ils font simplement affaire avec une entreprise qui a un modèle différent qui offre ses profits à ses actionnaires. Dans le cas des banques canadiennes, les actionnaires sont pour beaucoup, des fonds de retraite comme la Caisse de dépot et vous risquez aussi d'en trouver dans vos REER (donc vous êtes actionnaires par la bande).

Par contre vous ne faites pas erreur avec Desjardins. Les profits ou trop perçu sont redonnés aux communautés, en ristourne ou vont en réserve pour augmenter la capitalisation afin de respecter de nouvelles réglementations (et aussi la sécurité de l'institution). Dans les dernières années, la proportion entre ces 3 choses a beaucoup penché vers l'augmentation de la capitalisation.

Desjardins se cherche une identité depuis une dizaine d'années, mais cela ne fait pas d'elle une "banque" comme le dit camarade Lauzon. Si vous vous sentez perdu, faites affaire avec l'institution financière qui vous offre le meilleur service et qui vous mettra en confiance point.

André Lafleur dit :
31 août 2014 à 12 h 22 min

M.Lauzon, c'est vrai que les riches sont riches et les pauvres sont pauvres mais à ma connaissance il n'en n'a jamais été autrement dans l'histoire de l'humanité. Alors, que proposez-vous comme système? Soyez concret. C'est très utile de dénoncer ces inégalités mais le chialage à perpet ne sert pas les gens que vous dites défendre. Il faut maintenant passer à l'étape suivante en utilisant vos compétences. Il faut imaginer et décrire ce monde idéal. Pas un monde utopique mais un système applicable qui ne corrigerait pas des tares en en créant de nouvelles. Il faudra garder en tête que le communisme n'a pas fonctionné, n'est ce pas?

Gilles Laplante dit :
31 août 2014 à 14 h 01 min

Ce sont probablement ces profits "honteux" qui vont servir à payer la retraite dorée de Léo-Paul. Personnellement, j'applaudis car c'est bon pour la mienne.

Benton dit :
31 août 2014 à 16 h 13 min

@Gilles Laplante

M. Lauzon est encore sur le marché du travaille alors qu'il a 67 ans.... ce qui n'est pas profiter d'une retraite dorée!

@André Lafleur

La capitalisme a bien fonctionné le temps que le communisme existait. Faut croire qu'il lui faut une certaine forme de compétition pour que le capitalisme soit plus juste. Or depuis 30 ans, l'iniquité ne cesse d'augmenter. Il est donc important de conscientiser les gens afin de rétablir l'équilibre pour une société plus juste et libre...

leprechone dit :
31 août 2014 à 18 h 26 min

C'est hyper choquant, et Desjardin qui est une sois disant Coopérative ne s'affiche plus en ce sens et est rendu pire que les banques. Le service a la clientèle, un gros zéro puis le service aux caisses et les guichets qui devient de plus en plus restreint mais des coût à tout, CA il y en a tout plein et a fort prix ..... ça en est vraiment navrant...

UPaquet dit :
31 août 2014 à 21 h 49 min

Bonjour M.Lauzon, les Caisses Desjardins ne sont plus ce pourquoi elles ont été créées. Comme toutes institutions le profit et les frais divers ont passablement augmenté et ce de façon exponentielle depuis les dernières décennies. Bien sur il y a encore une ristourne d'émis, c'est une farce de mauvais goût, cela représente un montant dérisoire, compte tenue du chiffre d'affaire et des profit engrangés par l'ensemble du mouvement Desjardins. Ils sont devenue une banque Il n'y a pas si longtemps nous avons été précipité dans un marasme économique sans pareil par des institutions bancaire américaine qui ont trouvé le moyen de ce débarrassé de créances douteuses en ventant les mérites de haut rendement possible pour des blocs de créance qui avait été évalué trop risqué par ces mêmes institutions. Je ne suis pas économiste, ni financier, juste un simple citoyen qui commence à voir claire et qui malheureusement n'aime pas ce qu'il voit et ne peut rien faire pour corriger le tire.

Des institutions financières qui ont partie le balle et qui ont frôlée la faillite pour ainsi dire, elles se sont fait octroyer des centaines de milliards par les gouvernements pour se maintenir à flot et quelques années plus tard ces prêts sont remboursés en totalité, c'est à se poser des questions sur les profits déclarer par ces institutions où sur les montants effectivement remboursés. On ne joue pas au Monopoly ici, passé go et collecter 20 milliards. Autre questionnement au sujet des valeurs sûr, les fameux bleu chips, GM, Chrysler, Ford, GE etc. surprenant de voir comment ils s'en sortent, arrangements avec les créanciers, ouverture de convention collective, révision des fonds de pension, âge de retraite repoussé avant d'être éligible, sur mécanisation du travail en usine, augmentation des mises à pied dans des secteurs clef de la fabrication etc. Le crash était en 2008-2009 et nous sommes en 2014 et on a peine à faire avancé l'économie, pourquoi, coïncidence, tout a...

Giguere dit :
1 septembre 2014 à 8 h 26 min

Ouf! Cet article semble démontrer que vous ne comprenez pas la différence entre Le Mouvement Desjardins et les banques. Premièrement, celui-ci ne fonctionne pas avec des actions comme les banques justement. Deuxièmement, vous mélangez dans votre article les citations des économistes de Desjardins concernant les tendances du marché et ne parler pas des orientations que Desjardins a pris dans les dernières années, ce qui aurait été plus pertinent. Finalement, il serait bon de mentionner que les employés de Desjardins sont bien payé et qu'ils représentent une bonne partie de la population soit 40 000 employés québécois. Desjardins n'engage pas de cheap labor dans d'autres pays comme vous. Je ferais donc attention à votre place en disons que celui-ci s'en met plein les poches au profit des québécois car c'est tout de même le plus grand employeur au Quebec.

Azamat Bagatov dit :
1 septembre 2014 à 13 h 02 min

La dessus , sur l' essentiel de votre article , je suis a 65 % d' accord avec vos dires !!

Ç' est pratiquement VRAI le modele d' affaire des banques/caisses en ce pays.

Donner des Peanuts sur les épargnes ( s' en ai presque FRAUDULEUX ( ooouuupp,

J' ai le même vocabulaire que L Lauzon !! )) & re prete @ 6-12 % ) sur des prets & cartes

de crédit ( 12% -24 % ) . Je riais , la semaine dernière d' un de mes clients qui avait acheté

des pièces d'outillage a $ 1.25 ou les revendre a $ 5.50-6/piece ) Lui meme avouais que

ç' était gros ....... mais des bonnes petites DEALs de ce genre , ç' est rare en business !!

Vendre 4 pour 1 , ç' est rare , mais ça se fait ........ occasionnellement !!

Mais Desjardins , Nationale , Royale , BNS et al font ça tout le temps !!

La dessus Prof Lauzon , je suis 100 % d' accord , je vous approuve sur cette dénonciation !!

Par contre aux Salaires & Bonus des cadres des banques , comme je l' ai déjà redis

a des commentaires précédents ....... ç' est juste normal !!

Comme cela semble normal de charger $ 140/l' heure a la collectivité !!

Azamat Bagatov

Snowden Rules dit :
2 septembre 2014 à 12 h 28 min

A tout ceux qui n’ont pas encore compris que ce sont les banksters qui mènent le monde et que les politiques ne sont que des marionnettes !!

Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Économiques 1988 disait:

Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.

Rothschild Brothers of London disait:

Les quelques personnes qui comprennent le système (argent et crédits) seront soit tellement intéressés par les profits qu’il engendre, soit tellement dépendantes des faveurs qu’il conçoit, qu’il n’y aura aucune opposition au sein de cette classe. D’un autre côté, les personnes incapables d’appréhender l’immense avantage retiré du système par le capital porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts.

Snowden Rules dit :
2 septembre 2014 à 12 h 30 min

William Lyon Mackenzie King, ex-premier ministre du Canada disait:

Jusqu’à ce que le contrôle de l’émission de devises et de crédit soit restauré au gouvernement et reconnue comme sa responsabilité la plus flagrante et la plus sacrée, tout discours sur la souveraineté du Parlement et la démocratie est vain et futile... Une fois qu’une nation abandonne le contrôle de ses crédits, il n’importe plus qui fait ses lois... L’usure, une fois aux commandes, coule n’importe quelle nation.

Abraham Lincoln, président des Etats-Unis, assassiné, disait:

Le gouvernement devrait créer, émettre, et faire circuler toutes les devises et tous les crédits nécessaires pour satisfaire les dépenses du gouvernement et le pouvoir d’achat des consommateurs. En adoptant ces principes, les contribuables économiseraient d’immenses sommes d’argent en intérêts. Le privilège de créer et d’émettre de la monnaie n’est pas seulement la prérogative suprême du gouvernement, mais c’est aussi sa plus grande opportunité.

James A. Garfield, président des Etats-Unis, assassiné, disait:

Celui qui contrôle le volume de la monnaie dans notre pays est maître absolu de toute l’industrie et tout le commerce... et quand vous réalisez que le système entier est très facilement contrôlé, d’une manière ou d’une autre, par une très petite élite de puissants, vous n’aurez pas besoin qu’on vous explique comment les périodes d’inflation et de déflation apparaissent.

Snowden Rules dit :
2 septembre 2014 à 12 h 32 min

Rothschild disait:

Permettez-moi d’émettre et de contrôler les ressources monétaires d’un pays et je me moque de celui qui écrit ses lois.

Henry Ford disait:

Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin.

La jeunesse qui pourra résoudre la question monétaire fera plus pour le monde que toutes les armées de l’histoire.

Snowden Rules dit :
2 septembre 2014 à 12 h 34 min

Les dettes odieuses sont celle qui ont étaient contractés contre l’intérêt de la population d’un état sans son consentement mais en toute connaissance de cause par les créanciers, soit dénoncé pour ce qu’elle est, un actes hostile à l’égard du peuple ....

Donc, maintenant :

Stop a la bourse ou la vie,

Stop a la finance contre le peuple,

Stop a la pauvreté organisé, la plus grande violence qui soit,

Stop a la dictature contre les droits humains,

Stop a l’orgueil de la partie du tout qui se prend pour le tout,

Stop a la dette odieuse !

caro veilleux dit :
2 septembre 2014 à 13 h 45 min

L argent a toujours dominer le monde...je me demande pourquoi et qui a inventer ca l argent ???? je suis sur qu'il aimait la chicane... Les banques et les caisses sont pareille comme Bell medias on voit: cette année une ristourne de $$$$$$ mais a qui vont les ristournes?????Ils nous on charger plus cher ou hausse les prix sans avertissement on le payent mais il nous donne jamais rien en retour! Les caisse se font de l argent vite car quand il te manque une coupe de piasses dans ton compte de caisse et que tu as un transit il ne te le passe pas ben non il te charge 42.50 de frais sans problèmes. Tant qu'il peuvent piger dans nos poches il ne se gene pas!!! Si on s'unirait tout ensemble on serait ben plus fort que eu !!! Ben non on fait rien. il dise que les riches paient pour les pauvres mais moi je dit c est les pauvres qui paient pour les riches !!!! Car si au mois s' il y aurait un juste milieux. Ca c est sans parler d hydro-magot come je les appelle!!! Ca va continuer encore longtemps si on dort au gaz alors on attend quoi au juste pour s'unir. Tous pour un et tous ensemble on peut faire une différance car le peuple survit il ne vit pas. Si tout le monde connaitrait la signification de ce mot Altruisme avec un grand "A"! Notre peuple et notre patrie s en porteraient mieux!!! Merci et bonne fin de journée!!! Et oublier pas tous pour un et tous ensemble on i arrivera !!!!!

Jacques Roy dit :
2 septembre 2014 à 16 h 25 min

Avec des chroniques toujours aussi percutantes les unes que les autres. Léo-Paul Lauzon fait état cette fois-ci, de la modestie que proclame la PDG du Mouvement Desjardins, Monique F. Leroux, qui aurait encaissé en 2013, un petit montant de 3.6 millions de dollars en rémunération à titre de présidente de son organisation.

Il y aurait lieu de rappeler à Léo-Paul Lauzon, que ne ce sont pas 3.6 millions, mais bien 3.55 que Monique Leroux aurait encaissé pour son prestige et sa prestation. Il ne faut pas exagérer quand-même Monsieur Lauzon ! Ça demeure un petit montant si on la compare avec son homologue de la Banque Royale, Gordon Nixon, qui empoche un peu plus de 14 millions pour une prestation à peu près similaire. Il y a de la jalousie potentielle qui peut éclater dans cette histoire-là !

Par ailleurs, on relate dans les derniers racontages, que Monique Leroux aurait possiblement été aperçue dans le stationnement de chez Ti-Will Patates dans la région de Terrebonne. Ils dégustaient, elle et son «chum avec des tattoos», un somptueux repas aux hot-dogs, hamburgers et patates frites, en écoutant de la musique country à tue-tête, à bord d’une rutilante Chevrolet Camaro des années 80.

L’histoire ne dit pas s’il s’agissait d’un sosie, ou si Monique Leroux rongée de remords et cohérente avec elle-même, prônait la modestie en tentant de se faire remarquer parmi le « petit peuple » de la région de Lanaudière.

Jacques Roy.

Benton dit :
3 septembre 2014 à 12 h 19 min

@Snowden Rules

Jean Tremblay, maire de Saguenay, disait: Malgré sa fortune, un riche ne mangera jamais plus de 3 filets mignons par jour!

Désabusé dit :
6 septembre 2014 à 10 h 11 min

"En 2014, les compagnies canadiennes n’ont jamais eu tant de liquidités et n’ont jamais été si peu endettées."

Une seule et unique raison d'arrêter ces bandits à nous voler décennie après décennie ... Mais ma solution est rêveuse et ne se concrétisera jamais ...

Que toute la classe moyenne se départisse de ses capitaux, soit la vente de leur maison et le retrait de tout leur avoir à la banque ainsi que leur fond de retraite. La classe moyenne à ce moment là n'aura plus aucune dette et les banques crèveront de faim et feront faillite dès les premières semaines.

Mais n'oubliez pas M. Lauzon que le travailleur moyen est aussi capitaliste que les banques avec sa vision de surconsommation ...

Alors ne croyez vous pas que ma solution serait la seule à parvenir à la fin de ce fléau banditisme ???

Poser la question est bien évidemment y répondre tout simplement ...

Réjean Leblanc dit :
16 septembre 2014 à 12 h 18 min

Faut vraiment comprendre que le capital et la finance n'obéissent qu'à leurs Lois et dictats. Toutes autres règles deviennent superflues et intégralement soumises aux leurs. Le capital et la finance dictent, rien de plus. Leurs pantins élus ne font qu'obéir. Et nous que subir. Et il ne faut surtout pas intervenir pour contrer leur enrichissement, sinon nous sommes des fils et filles de Cuba; à bannir pour l'éternité. Curieux que le capital et la finance font tout ce qu'ils peuvent pour retourner à Cuba, même au prix d'une guerre comme celle de la "Baie des Cochons". Oui, nous sommes leur terrain de pratique pour expérimenter et explorer la meilleure manière de siphonner sans bruit et sans gémissement. La terre de Caïn, c'est nous. Le jardin de la souffrance, c'est nous. Les navets, c'est nous et ce sont nos poches vides que le capital et la finance veulent et surtout nous bâillonner pour qu'il n'y ait plus aucune effluve. Deux options s'offrent à nous: Les joindre pour partager la tarte ou bien se lever pour vivre dans la dignité et la solidarité. De toute façon, le capital et la finance sont en mouvements et rien ne peut les arrêter - 2008/09 - ne les a pas arrêté et les prochaines répétitions viendront à plus courte échéance encore pcq de plus en plus raffinées que les précédentes. Vive la technologie! À quand les mouvements migratoires massifs inter-provinciaux? C'est une option qu'il ne faut pas écarter. Tenons-nous bien après la rampe parce que le tapis nous glissera sous les pieds très bientôt. Les banques spéculent maintenant sur les terres agricoles! Rien ne leur échappe. Notre jardin vient de s'envoler ainsi que notre possibilité de nous nourrir à peu de frais. Alors, sous la gouverne de Sire Couillard, nous nous ferons tous plumer. Au moins, nous n'aurons pas à payer pour ce service, pardon!!!!! Il se sert en premier sur notre chèque de paie et ils nous coûte notre fortune. En plus, il vient de couper l'allocation des kleenex. Maudit...

roxanne lavoie dit :
25 septembre 2014 à 8 h 30 min

Je comprends rien de l'économie,ni de la politique. J'ai du ouvrir deux comptes de banque, RBC, ET DESJARDINS. ..(ca me coutais plus cher de gaz aller déposer l'argent du paiement, que le paiement) Je sais seulement que les caissières a ma banque RBC, enlèvent souvent(chaque fois) les frais de fond insuffisant que j'ai constamment par faute d'argent). Mais les caissières de caisse Desjardins eux, non jamais voulu enlever un frais de 45,$.,Même si je pleures! L'unique chose qui fesait seulement moi (avec ma nulité en économie et politique) l'unique différence

entre ses 2 banques est la caisse Desjardins a été fondé pour le petit peuple, donc ma classe social. Malgré le fait que desjardins doit suivre le troupeau de banque, personne chez desjardins, n'a eu assez de valeurs d'informer ses employés, citoyens comme moi, qu'ils ont la possibilité d'enlever des frais pour aider les gens. Les étudiants, les salaires minimum, et toutes les générations futures. Des valeurs oubliés volontairement....en plus ils sont toujours en recherche de nouveaux employés bizarre.... Continuer à débattre, j'aime bien lire vos débats...j'apprends!!! Et je comprends.. J'ouvre le journal, essai de me renseigner sur les discours politiques.. en essayant de devenir une bonne citoyenne... Et je comprends rien..ça aucun sens..j'en déduis donc de quelques journalistes: sont toutes dans le même bâteau. J'ai 25 ans, et il y en a beaucoup comme moi . Je crois pas être la seule ignorante...et il n'y a pas d'aide, de cours ...

À part avec vous! Merci, gang de chialeux...

entre ses 2 banques. Est que la caisse Desjardins a été fondé pour le petit peuple.Malgré le fait qu'elle doit suivre le troupeau des autres banques, elle pourrait quand même

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.