/news/currentevents
Navigation
Gatineau

Le «Boule-O-Thon» a finalement eu lieu

Zoé Zebra pose sur l'affiche promotionnelle du «Boule-O-Thon».
Photo Facebook Zoé Zebra pose sur l'affiche promotionnelle du «Boule-O-Thon».

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU - Une actrice de films pornographiques pourra s’offrir une augmentation mammaire après avoir eu des relations sexuelles avec 25 hommes consécutifs dans un appartement de Gatineau, vendredi soir.

L’événement appelé le «Boule-O-Thon», a eu lieu malgré l’opposition du maire de la ville, Maxime Pedneaud-Jobin, lequel avait affirmé que cela «faisait honte à Gatineau».

«On cherche à avoir des gens avec une sexualité saine. On veut une image de la femme qui est saine. On veut que les petites filles n'aient pas l'obsession d'un certain corps, qui n'est pas accessible la plupart du temps. Les valeurs véhiculées par cet événement vont à l'encontre de ça», avait-il déclaré au mois d’août dernier.

Afin de contourner les règlements relatifs au zonage, l’événement qui devait se dérouler dans une roulotte à l’arrière du Bar 77 à Gatineau a finalement eu lieu dans un appartement au-dessus de l’établissement.

Zoé Zebra, l’actrice porno de 22 ans, avait émis quelques réserves le mois dernier, mais a néanmoins décidé d’aller jusqu'au bout pour des questions contractuelles. «Je vais le faire. J'ai pris cette décision et si j'annule, ils vont me traîner en cour», avait-elle expliqué.

La compagnie de production de films pour adultes AD4X, qui organisait l’événement, a posté sur sa page Facebook une vidéo dans laquelle on voit Zoé Zebra célébrer la réussite du Boule-O-Thon, déclarant qu’elle «méritait» ses nouveaux implants. Aucun détail n’a été donné concernant la façon dont les choses se sont déroulées.

La plupart des personnes qui ont commenté le vidéo se demandaient pourquoi Zoé Zebra avait accepté de participer à un tel événement, une femme l’a qualifiée de «victime», alors que quelques autres l’ont félicitée.

L’événement devait être filmé afin d’être diffusé ultérieurement.

Commentaires