/news
Navigation
Manoir de Sherbrooke

Manoir de Sherbrooke: une bannière dans le ciel pour dénoncer Eddy Savoie

 Un avion a survolé la ville de Sherbrooke en traînant avec lui une bannière où il était inscrit: «Eddy Savoie se moque de nous!»
Capture d'écran / Agence QMI Un avion a survolé la ville de Sherbrooke en traînant avec lui une bannière où il était inscrit: «Eddy Savoie se moque de nous!»

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Une soixantaine d'employés du Manoir de Sherbrooke, membres de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), se sont rassemblés devant le palais de justice, lundi matin, pour manifester contre le propriétaire de l'établissement, Eddy Savoie.

Question de marquer le coup, un avion survolant la ville traînait une bannière où il est inscrit: «Eddy Savoie se moque de nous!»

Les employés sont en furie contre M. Savoie, qui a accaparé illégalement d'importantes sommes d'argent à même leur salaire. Une récente sentence arbitrale a confirmé le tout, en juin dernier. Ils en ont surtout contre le fait qu'il conteste devant la Cour supérieure ce jugement, qui l'oblige notamment à les rembourser et à rétablir leurs droits.

En tout, le montant total dû s'élève à 70 000 $, une somme importante pour ses employés, qui livrent bataille depuis 2012 et dont le salaire est d'environ 14 $ de l'heure.

Luc Poirier, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs des CHP de l'Estrie-CSN, s'est fait l'écho de ses membres. «Aujourd'hui, [Eddy Savoie] a décidé d'en appeler de cette décision, a-t-il dit. Eh bien, on a des nouvelles pour lui: nous allons mener la bataille jusqu'au bout. C'est une question de dignité et de respect.»

Eddy Savoie ne doit pas être présent lundi au palais de justice de Sherbrooke.

Commentaires