/entertainment/tv
Navigation
Bande FM

Radio X devient Radio 9

Jean-Charles Lajoie.
Photo Philippe-Olivier Contant / Agence QMI Jean-Charles Lajoie.

Coup d'oeil sur cet article

Si vous syntonisez le 91,9 FM mardi matin, ce n’est plus sur les ondes de Radio X que vous atterrirez, mais sur Radio 9, une nouvelle radio parlée qui fait son apparition dans le paysage médiatique montréalais.

Les patrons de RNC Media ont voulu mettre la hache dans leur station qui traînait de la patte dans les sondages, faisant renaître le 91,9 FM sous un nouveau nom, une nouvelle formule et de nouvelles têtes d'affiche, à commencer par Louis Lemieux le matin (5 h 30 à 10 h), Caroline Proulx le midi (10 h à 13 h), Dominic Maurais l'après-midi (13 h à 15 h) et Jean-Charles Lajoie pour le retour à la maison (15 h à 19 h). Par conséquent, exit les Stéphane Gendron et autres Éric Duhaime, dont le départ avait déjà été annoncé cet été.

«Je suis convaincu qu'il y a de la place pour une nouvelle radio parlée, une radio d'émotions, sur les ondes radiophoniques montréalaises», a affirmé le vice-président programmation et information de RNC Media, Yves Bombardier, lors du lancement de la station, lundi après-midi.

«On doit reconnaître que nous avons fait des erreurs dans le passé, a poursuivi M. Bombardier. Les constats qu’on faisait, c’est qu’il y avait un plafonnement de l’écoute […] Financièrement, on devait faire quelque chose.»

Après un remue-méninges de quelques mois, la direction de l’entreprise en est arrivée à cette nouvelle formule, qui mise sur les opinions et l’interactivité avec le public pour captiver l’auditoire. «On veut une radio qui est engagée et qui ouvre la porte au public», a enchaîné le vice-président, qui dit ne pas avoir peur que ses animateurs prennent position «et disent franchement ce qu’ils pensent», quitte à provoquer des réactions.

Sports à profusion

Les amateurs de sports y trouveront leur compte à l'heure du retour à la maison, alors que sera diffusée l’émission «Jean-Charles Lajoie; du sport et rien d'autre». Pour piloter ce nouveau magazine sportif, Lajoie sera entouré du chroniqueur Réjean Tremblay, de l’éditorialiste Yvon Pedneault et du journaliste Stéphane Gonzales.

À cette équipe se greffera une trentaine de collaborateurs et experts, dont Rodger Brulotte, Jean Perron, Kim St-Pierre, Mathieu Darche et Gabriel Grégoire. Les comédiens Claude Legault, Patrice Robitaille et Marcel Sabourin, des «tripeux» de sports, viendront à l’occasion ajouter leur grain de sel.

Des voix diversifiées

De nombreuses personnalités publiques étaient présentes à l'occasion de ce lancement, lundi, dont l'ex-chef du Bloc québécois Gilles Duceppe et la chroniqueuse Denise Bombardier. Ils feront tous les deux partie de l’émission Maurais Live, aux côtés de Richard Martineau, Jean-Jacques Samson, Lise Ravary et Jacques Brassard. «On a voulu mettre sur la table une diversité de points de vue», a souligné Yves Bombardier.

À l’heure du midi, Caroline Proulx sera à la barre de Tête de Proulx. Durant la dernière heure, son ancien collègue de V, Martin Pelletier, se joindra à elle pour débattre des sujets chauds de l’heure.

Le matin, l’ex-animateur de RDI Louis Lemieux sera entouré d’une poignée de journalistes pour livrer une émission d’informations matinale qu’on promet «conviviale», soit Louis-Philippe Guy aux nouvelles, Stéphanie Drolet aux arts et spectacles et Marino Gagnon aux médias sociaux. Des collaborateurs s’inviteront quotidiennement à la table de l’équipe, dont l’entrepreneur François Lambert (Dans l’œil du dragon) et le stratège politique Richard Décarie.

Les week-ends seront consacrés aux succès rock d’hier et d’aujourd’hui, avec au micro l’animateur Jean-François Paquet.

Commentaires