/entertainment/movies
Navigation
Festival Vitesse Lumière

72 heures pour réaliser un film

72 heures pour réaliser un film

Coup d'oeil sur cet article

Le Festival de cinéma Vitesse Lumière de Québec, qui prend son envol aujourd’hui, portera bien son nom pour huit équipes de tournage qui auront pour tâche de réaliser un court-métrage en soixante-douze heures top chrono.

Les participants amateurs et professionnels au Laboratoire de création VL devront concevoir des films en lien avec les genres prisés par le Festival: le fantastique, l’horreur, la science-fiction ou le surréalisme.

C’est donc une véritable course contre la montre qui s’amorcera aujourd’hui aux quatre coins de la ville de Québec. Comme il n’y aura pas de temps à perdre, certains concurrents ont pris soin de ne rien laisser au hasard.

«Ça fait six semaines que je planifie intensément notre tournage. Mes trois lieux de tournage sont trouvés depuis un bout. Il fallait notamment que j’obtienne la permission de tourner un meurtre dans un salon funéraire, ce qui est assez délicat», indique Martin Forget, un publicitaire chez Cossette qui en sera à sa première expérience comme réalisateur à la tête d’une équipe de douze personnes, dont cinq comédiens professionnels.

Compétition

Les participants au laboratoire devront avoir remis leurs créations pour midi, dimanche, au Studio P. Les films seront ensuite présentés au public en soirée et on connaîtra alors le vainqueur d’une bourse de 4000 $.

Pour sa quinzième édition, le FVL misera sur une programmation de films en provenance du Canada et du Québec, bien sûr, mais aussi des États-Unis, de l’Espagne, des Pays-Bas et de la Corée.

Comme tout bon festival, le FVL aura sa compétition qui mettra aux prises vingt courts-métrages. Ceux-ci seront présentés vendredi et samedi, à 20 h, au Musée de la Civilisation.

Parmi les autres projections à signaler en fin de semaine, il y aura le documentaire de tournage du film Dragons 3D:Du mythe à la réalité, qui mettait en vedette Max von Sydow et Laurence Leboeuf.

Commentaires