/sports/racing
Navigation
Formule 4

À 15 ans, le Montréalais Lance Stroll s’impose dès sa première année en monoplace

À 15 ans, le Montréalais s’impose dès sa première année en monoplace

lance stroll
photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Lance Stroll a été couronné aujourd'hui champion d’Italie de Formule 4.

En remportant la deuxième course du week-end, au circuit de Vallelunga, le pilote montréalais, âgé de 15 ans à peine, ne peut plus être rejoint au classement des pilotes.

Après avoir fait ses classes en karting au Québec et, par la suite, sur la scène internationale, Stroll s’impose ainsi à sa toute première saison en monoplace.

En accédant à la plus haute marche du podium, il a porté son total de points depuis le début de la saison à… 302, soit pratiquement le double de récolte (153) que son plus sérieux poursuivant, l’Italien Andrea Russo.

Recruté par la prestigieuse Académie Ferrari, il est le fils du milliardaire québécois Lawrence Stroll, propriétaire du Circuit Mont-Tremblant, qui détient l’une des plus imposantes collections de voitures de la marque au cheval cabré.

S’il est né dans une… bonne famille, dont les moyens financiers sont illimités, Stroll a aussi montré par ses aptitudes en piste qu’il avait le talent pour gravir avec succès les échelons du sport automobile.

Au rythme où il brûle les étapes, et avec l’appui de la Scuderia, on peut maintenant croire qu’il pourrait devenir dans quelques années le premier pilote québécois depuis Jacques Villeneuve à prétendre à un volant en F1.

«Je sais que la route est encore longue, nous avait-il expliqué en entrevue à Barcelone, en mai dernier. Mais je suis convaincu que je pourrai y parvenir un jour.»

Un tremplin privilégié

Méconnue du public en Amérique du Nord, la Formule 4 constitue le tremplin privilégié pour un jeune pilote ambitieux.

L’écurie Prema Powerteam, coïncidence, est cette même équipe qui avait fait courir Villeneuve au Championnat italien de Formule 3 au début des années 1980 avant que le Québécois ne soit repêché par la filière Player’s.

Deux autres programmes de courses sont prévus d’ici à la fin du calendrier en Formule 4, soit à Monza et à Imola, les 28 septembre et 12 octobre.

Lance Stroll fêtera ses 16 ans le 29 octobre prochain.

Wittmann titré en DTM

Classé sixième au circuit du Lausitzring, en Allemagne, Marco Wittmann, sur BMW, a été sacré aujourd'hui champion de la série de voitures de tourisme DTM, alors qu’il reste pourtant deux épreuves à disputer.

L’abandon du Suédois Mattias Ekström (Audi), son plus sérieux poursuivant, lui a certes facilité les choses, mais son palmarès est éloquent depuis le début de l’année avec quatre victoires au compteur.

Pascal Wehrlein a mené l’épreuve de bout en bout, après avoir réalisé le meilleur chrono en qualifications.

Il devient ainsi le plus jeune pilote dans l’histoire du DTM à accéder à la plus haute marche du podium.

L’Allemand a orchestré un doublé pour Mercedes (il a devancé son compatriote Christian Vietoris), qui, en passant, a placé quatre de ses voitures dans le top cinq à l’arrivée dont celle du Torontois Robert Wickens, cinquième.

Timo Scheider, un autre Allemand, est venu jouer les trouble-fête en menant son Audi au troisième rang.

Spengler à... deux tours

Parti 17e sur la grille de départ, Bruno Spengler a dû se contenter de la 15e position, à deux tours du meneur.

Le Québécois, titré en 2012, s’est accroché dès le tour initial avec son coéquipier chez BMW, l’Allemand Martin Tomczyk, ce qui lui a fait perdre un temps précieux.

Toujours à la recherche de sa première victoire en 2014, Spengler chute à la sixième place au classement des pilotes, avec 42 points.

L’avant-dernière manche du championnat aura lieu le 28 septembre à Zandvoort, aux Pays-Bas.

 

Commentaires