/news/politics
Navigation
Référendum | Indépendance

Alexandre Cloutier se rend en Écosse

Alexandre Cloutier.
Photo Simon Clarck / Agence QMI Alexandre Cloutier.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le député du Parti québécois Alexandre Cloutier est parti pour l’Écosse, dimanche, afin d’y observer la tenue du référendum sur l’indépendance qui doit avoir lieu jeudi.

Le député de Lac-Saint-Jean, qui est le délégué officiel du parti en Écosse, aimerait en tirer des leçons pour le mouvement souverainiste québécois. Il a l’intention de participer à plusieurs rencontres afin de comprendre comment l’option du «oui» a été expliquée et endossée en Écosse.

«Je vais rencontrer les Polonais pour le oui, les Asiatiques pour le oui, je vais aussi rencontrer des groupes de jeunes et des gens d’affaires», a-t-il indiqué à l’Agence QMI, dimanche après-midi, alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion.

Il compte également s’inspirer de la clarté avec laquelle le camp du «oui» a expliqué à la population les différents enjeux de l’indépendance écossaise.

«Ils ont parié sur une démarche bien définie», a-t-il expliqué.

«On a répondu à toutes les questions des citoyens», a ajouté M. Cloutier, parlant d’une «approche chirurgicale, précise».

Alexandre Cloutier rencontrera également l’ancien député péquiste et ex-chef d’Option nationale Jean-Martin Aussant, un «ami personnel et un incontournable du mouvement souverainiste». Les deux doivent se voir à Édimbourg, le soir du vote. «J’ai hâte de discuter avec lui», a soutenu le député, qui n’a pas voulu s’avancer sur l’avenir politique de M. Aussant ou sur les sujets dont il compte parler avec lui.

M. Cloutier faisait «partie des sceptiques», il y a un an, quant à la possibilité de voir les Écossais proclamer leur indépendance. «Je trouvais que la barre était haute. Je suis confondu», a-t-il admis, constatant la remontée du «oui» dans de récents sondages.

«C’est un comparatif inspirant pour le Québec», a-t-il observé.

Par ailleurs, deux autres députés du PQ, Martine Ouellet et Mathieu Traversy, se rendent en Écosse à titre personnel. Pierre Karl Péladeau et Bernard Drainville sont pour leur part allés en Écosse durant l’été.

Alexandre Cloutier reviendra au Québec le 21 septembre.

Oui pour QS, non pour la CAQ et le PLQ

Le parti Québec solidaire a aussi son délégué en Écosse, Alexandre Leduc, qui était le candidat du parti aux dernières élections dans Hochelaga-Maisonneuve. M. Leduc devait se trouver en Écosse du 13 au 24 septembre.

Des militants du parti souverainiste Option nationale, dont les anciennes candidates Viviane Martinova-Croteau et Évelyne Beaudin, sont aussi en Écosse ces jours-ci, a confirmé le porte-parole du parti Alexandre Boutet.

À l’inverse, la Coalition avenir Québec n’a pas envoyé de représentant en Écosse. Idem pour le Parti libéral. «On se concentre sur le Québec et les défis à relever sont importants», a indiqué Harold Fortin, du cabinet du premier ministre Couillard.

Commentaires