/sports/football/alouettes
Navigation
Alouettes

À quand le prochain départ de Troy Smith ?

Troy Smith
Martin Chevalier / JdeM Troy Smith

Coup d'oeil sur cet article

Troy Smith ne se fait pas d’illusions quant à ses chances d’obtenir un autre départ cette année.

Il est bien conscient qu’Alex Brink et Jonathan Crompton sont passés devant lui pendant sa convalescence.

«Je ne sais pas si je serai de nouveau le partant cette année, a souligné le quart sur un ton réaliste. La décision revient à mes entraîneurs qui ont mon sort entre leurs mains.

«Tout ce que je peux faire, c’est d’être prêt lorsqu’on appellera mon numéro à nouveau.»

De son côté, Tom Higgins s’est montré évasif sur ce qu’il réserve à Smith à son retour.

«On verra comment la situation évoluera, a répondu le pilote des Alouettes lors d’une entrevue à Edmonton, il y a quelques jours. Je ne sais pas s’il aura de nouveau un départ cette saison.

«Il faut faire attention avec ce type de dossier, car les choses peuvent changer rapidement au football, notamment avec les blessures et les contre-performances.»

Lors de l’absence de Smith, le poste de partant a été attribué à Brink puis à Crompton par la suite. Ce dernier a été le plus productif des deux, permettant aux Alouettes de remporter deux victoires et de ramener un peu d’espoir au sein de l’unité offensive.

L’ancien des Eskimos d’Edmonton est maintenant l’homme de confiance du coordonnateur Ryan Dinwiddie. Ils ont établi un lien entre eux qui pourrait être difficile à briser.

Une mauvaise nouvelle pour Smith qui aimerait sûrement se racheter après son début de saison pitoyable.

Surpopulation chez les quarts

Lorsque Smith réintègrera la formation partante la semaine prochaine, les Alouettes se retrouveront avec quatre quarts-arrières.

Brink, Crompton, Smith et Tanner Marsh pourraient bien se marcher sur les pieds lors des entraînements. Le directeur général Jim Popp, qui est bien discret par les temps qui courent, pourrait devoir prendre une décision assez rapidement.

Qui pourrait écoper?

Si Popp basait sa réflexion en fonction de la masse salariale de son équipe, il retrancherait Smith, mais ce mouvement de personnel le ferait mal paraître. Ça prouverait qu’il s’était trompé dans l’évaluation de Smith qui devait assurer la relève d’Anthony Calvillo.

Commentaires