/sports/hockey/canadien
Navigation
Canadien

Revoir le Bourque des séries

« J’ai confiance de pouvoir marquer 20 buts cette saison » - Rene Bourque

Rene Bourque
Photo Agence QMI, MARTIN ALARIE Rene Bourque

Coup d'oeil sur cet article

Le mot énigmatique et Rene Bourque forment un duo indissociable. À ses premiers pas dans la LNH à Chicago en 2005-2006, l’attaquant représentait déjà un mystère. Neuf ans plus tard, l’Albertain n’a pas changé.

Bourque n’a absolument rien fait pour se défaire de cette étiquette l’an dernier. D’octobre jusqu’au 12 avril, il a enfilé sa cape de Monsieur Invisible. En 63 matchs la saison dernière, il a touché la cible seulement 9 fois, récoltant un maigre total de 16 points.

Possiblement fouetté par une baguette magique, Bourque s’est transformé en séries avec 8 buts, un de moins que son total de la saison, et 11 points en seulement 17 rencontres. Pour la saison 2014-2015, Bourque a bon espoir de rester le dangereux marqueur qu’on a vu contre le Lightning, les Bruins et les Rangers au printemps.

«J’ai connu une bonne fin et je veux poursuivre sur la même lancée, a raconté Bourque dans le vestiaire du CH hier, quelques minutes après un premier match intra-équipe au camp. J’ai comme objectif de produire davantage à l’attaque, mais de façon plus constante.»

En conférence de presse, Michel Therrien a exprimé le même souhait.

«Je veux revoir le Rene Bourque des séries, a-t-il lancé avec un large sourire. C’est un gros bonhomme et on espère qu’il continuera dans le même sens. Il a connu une saison difficile l’an dernier, mais il s’est repris en ­séries.»

Ancien coéquipier de Bourque avec les Blackhawks en 2006-2007 et 2007-2008, le gardien Patrick Lalime a connu les deux visages de l’ailier gauche.

«Rene a toujours eu beaucoup de talent, il pouvait marquer un but très rapidement, comme il pouvait aussi s’effacer, a rappelé Lalime, qui a regardé ­l’entraînement du ­Tricolore dans ses nouvelles fonctions d’analyste pour le réseau TVA Sports. Les Hawks se demandaient souvent lequel des deux Rene Bourque ils étaient pour voir. Ça ne date pas d’hier.»

Duo avec Eller

Dès le premier jour du camp, Bourque a ­renoué avec son complice des séries, Lars Eller. Le jeune ailier suédois, Jacob De La Rose, complétait ce trio à l’entraînement. Avec le départ de Brian Gionta pour Buffalo, Therrien cherchera au cours des prochaines semaines un ailier droit pour jouer avec Eller et Bourque.

«Je m’attendais à jouer avec Lars, a lancé Bourque. Michel a toujours aimé former des duos avec ses attaquants.»

Pour la prochaine saison, l’ailier originaire de Lac La Biche n’a pas eu peur de dévoiler une partie de ses objectifs.

«J’aimerais marquer 20 buts, je crois qu’il s’agit d’une possibilité réelle», a-t-il affirmé.

«Je me présente cette saison dans un bien meilleur d’esprit, a-t-il poursuivi. Je crois toujours en moi, je sais que je peux être un bon attaquant dans cette ligue.»

Éviter le piège

De passage à l’émission L’antichambre à RDS cette semaine, Marc Bergevin a fait une petite confidence à propos de Bourque. L’hiver dernier, le DG du CH a refusé de l’échanger, craignant de le voir marquer 30 buts avec une autre équipe de la LNH.

«Oui, apparemment c’est le cas, a répliqué Bourque. J’interprète ça comme un signe de confiance envers moi. Marc me veut à ­Montréal et il croit en moi.»

► Bourque a connu trois saisons de plus de 20 buts dans la LNH: 21 buts en 2008-2009 et 27 buts lors des saisons 2009-2010 et 2010-2011. Les trois fois, c’était avec les Flames de Calgary.

Commentaires