/news/politics
Navigation
Discours choc de Jacques Parizeau

Jacques Parizeau critique le PQ et lui demande d'être clair dans ses propositions

Discours vidéo de Jacques Parizeau lors de l'événement « destiNation : Nouvelles idées. Nouveau départ. ».
Photo Joël Lemay / Agence QMI Discours vidéo de Jacques Parizeau lors de l'événement « destiNation : Nouvelles idées. Nouveau départ. ».

Coup d'oeil sur cet article

Le grand rassemblement non partisan de souverainistes qui s'est déroulé à Montréal, en fin de semaine, a été marqué, dimanche matin, par un discours de l'ancien premier ministre du Québec Jacques Parizeau qui a critiqué vertement l'actuel Parti québécois.

La vidéo de cette allocution de 30 minutes, dans laquelle M. Parizeau affirme que les souverainistes se retrouvent devant un «champ de ruines», a été présentée aux quelque 1000 participants réunis à l'Olympia. L'événement DestiNation était organisé par le Nouveau Mouvement pour le Québec (NMQ) et le Conseil de la souveraineté du Québec (CSQ).

Avec toute la détermination qu'on lui connaît, le politicien de 84 ans a fait des propositions pour relancer le projet. Mais c'est lorsqu'il a critiqué vertement le Parti québécois qu'il a été le plus chaudement applaudi par les militants souverainistes.

«Ce n'est pas vrai que les gens vont accepter de s'embarquer dans une orientation politique, dans des orientations de la société appelées par des gens qui n'ont pas l'air de savoir où ils veulent aller, a-t-il dit. La politique, ça se fait avec des idées claires. Je n'ai pas dit simplistes, mais claires.»

La chroniqueuse et ancienne présidente de la FEUQ, Martine Desjardins, porte-parole de DestiNation, a indiqué qu'elle ne voulait pas commenter le discours de M. Parizeau puisqu'il s'agissait d'une critique à l'endroit d'un Parti politique et que les participants étaient venus à titre de citoyens, pour échanger des idées, dans une optique non partisane.

Ce forum de deux jours portant sur le projet d'indépendance du Québec a donné naissance au regroupement Organisations unies pour l'indépendance (O.U.I) qui coordonnera désormais l'action du mouvement indépendantiste de la société civile.

«C'est extrêmement encourageant de voir autant de gens de tous les âges et de toutes les tendances politiques se réunir ainsi pour définir la route vers l'indépendance», a déclaré Martine Desjardins.

Commentaires