/news/currentevents
Navigation
doc Mailloux | radiation annulée

Radiation du Doc Mailloux annulée : une décision injuste, selon la Ligue des Noirs​

Dan Philip
JMTL Dan Philip, président de la Ligue des Noirs du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le président de la Ligue des Noirs du Québec accueille difficilement la décision du tribunal des professions de rejeter la radiation du docteur Mailloux.

«C’est une claque sur la gueule», a réagi Dan Philip.

«On ne fait pas les démarches nécessaires pour dissuader les gens d’utiliser des propos racistes. Pour notre communauté, c’est grave», déplore-t-il.

Blessé, Dan Philip se montre aussi quelque peu résigné.

«Nous devons accepter la décision du tribunal, mais c’est injuste», estime-t-il.

Amer, il se dit «pas vraiment surpris. Dans la société, nous luttons constamment. Mais nous ne pouvons pas baisser les bras.»

Nouvelle plainte ?

La société Saint-Jean-Baptiste, qui avait porté plainte à l’époque, trouve la décision carrément inacceptable.

«Ce n’est pas pour rien qu’on avait formulé une plainte. Nous considérons que le docteur Mailloux s’était déshonoré par ses propos, absolument inacceptables dans une société démocratique et pluraliste», lance son président Maxime Laporte.

Ce promoteur de la nation québécoise estime aussi que «ces propos donnent une mauvaise image du Québec aux nouveaux arrivants.»

Pour lui, la seule amende, vidée de toute radiation, «n’est pas suffisante sur un professionnel qui formule des théories racistes.»

D’autant que le docteur Mailloux «a récidivé depuis 2005», rappelle Maxime Laporte.

En 2007, Télé-Québec avait refusé de diffuser une entrevue où il insistait sur l’infériorité des femmes, notamment dans la pratique de la médecine.

En 2012, le controversé psychiatre s’était attaqué aussi aux Arabes, qu'il traitait de «tarés» et de porteurs d'une culture «malsaine».

«On va étudier la possibilité de déposer une nouvelle plainte pour ces propos de 2012», a annoncé Maxime Laporte.

La manière de le dire

Serge Larivée, professeur en psychoéducation à l’Université de Montréal, est plus nuancé.

«Cette condamnation me semble injustifiée, sauf si on le condamne pour la manière dont il en a parlé. Les résultats concernant les différences de QI entre les groupes ethniques sont connus, mais il y a une manière d’en parler et d’en discuter qui est respectueuse», affirme-t-il.

Il pense que le temps de réponse accordé durant l’émission au docteur Mailloux n’a pas joué en sa faveur.

«Si j’avais eu à répondre à la même question, j’aurais demandé à l’interviewer de m’accorder au moins une heure. J’ai eu l’occasion à cette époque de faire une conférence sur le sujet et un groupe de Noirs dans la salle est venu me remercier», se souvient-il.

Sur le même sujet
Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.