/sports/football
Navigation
Carabins

Un gain durement acquis

Mikhail Davidson
JOEL LEMAY/AGENCE QMI Mikhail Davidson

Coup d'oeil sur cet article

Mikhail Davidson a inscrit un touché de 105 verges sur le premier jeu à l’attaque des Carabins de l’Université de Montréal (UdeM), et ceux-ci ont tenu bon pour l’emporter 22-16 contre le Vert & Or de Sherbrooke, samedi au CEPSUM.

La troupe de l’entraîneur-chef Danny Maciocia a savouré un quatrième triomphe consécutif et reste dans la course au sommet du football universitaire québécois.
 
Les vainqueurs ont eu la vie plus difficile qu’au cours de leurs trois sorties précédentes. Ils peuvent remercier leur défensive, qui a blanchi les Verts en seconde demie après avoir accordé 293 verges durant les deux premiers engagements. Byron Archambault a eu son mot à dire, effectuant huit plaqués et deux sacs.
 
«Nous affrontions une excellente équipe qui était bien préparée et on a dû faire de gros jeux pour gagner ce match de quatre points, a-t-il dit. Elle a stoppé notre course, mais on a fait les ajustements et il faudra recommencer dans une semaine.»
 
Départ sur les chapeaux de roue
 
Les deux formations se sont livré une guerre de tranchées sans merci et sont demeurées presque nez à nez au cours des 30 premières minutes. Or, les favoris de la foule n’ont pas mis de temps à réchauffer leurs partisans venus défier la grisaille et le froid.
 
Cousineau a rejoint Davidson, qui a filé dans la zone des buts, 105 verges plus loin. Les deux hommes ont établi un nouveau record d’équipe pour le plus long jeu aérien.
 
«C’est sûrement la première fois que ça m’arrive et disons que je ne m’y attendais pas! Ils ont envoyé deux couvreurs sur un gars et Gabriel m’a trouvé, a expliqué le numéro 88. Dans l’ensemble, on a eu de bonnes séquences, mais ce fut un match difficile. Face à Concordia [samedi prochain], on sera mieux préparé.»
 
Des visiteurs peu amicaux
 
Grâce à 146 verges au sol durant la demie initiale, Sherbrooke a inscrit neuf points sans riposte pour prendre les devants. L’ailier rapproché Anthony Gosselin a notamment réussi son premier majeur dans le football universitaire.
 
Ébranlé par un plaqué d’Alexandre Gagné, Cousineau est revenu en force après une courte absence et a redonné l’avance à l’UdeM. Il a repéré Régis Cibasu à sa gauche et celui-ci a fait fi d’une surveillance étroite pour marquer un touché de 48 verges.
 
«J’aime la progression de notre groupe et on avait besoin de cette adversité, a renchéri Maciocia. Ce sera à nous de corriger ce qui ne va pas à l’entraînement.»
 
Encore de l’amélioration requise
 
Côté discipline, Maciocia aura un autre discours à émettre, car ses ouailles ont écopé de 11 punitions.
 
«Ça s’améliore à tout le moins, mais on continuera de travailler cet aspect, a-t-il ajouté. Malheureusement, ce fut serré comme je l’avais prévu, car on s’est compliqué la vie. Mais on s’est assis durant la pause et après, on a commencé à bloquer l’adversaire, ce qui a fait la différence.»
 
Cousineau a réussi 22 de ses 33 passes pour un total de 343 verges et deux majeurs. Son vis-à-vis Jérémi Roch a obtenu 304 verges et commis une interception. Alexandre Aubé a inscrit l’autre touché des perdants.
 
Les Bleus disputeront un autre match important samedi prochain en visitant les Stingers de Concordia, toujours invaincus.
Commentaires