/news/society
Navigation
Toronto

Les policiers porteront des minicaméras sur leurs uniformes

Police Toronto
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – Les policiers de Toronto auront des minicaméras accrochées à leurs uniformes dans le cadre d’un projet-pilote qui commence à la mi-décembre.

Une centaine de petites caméras seront installées sur des agents de premiere ligne.

La police de Toronto choisira trois modèles – coûtant de 120 $ à 2000 $ chacune – qui seront testés dans quatre secteurs de la ville.

Selon le sergent Michael Barksy, ces caméras permettront d’apporter plus de preuves en cour.

«De plus, cette initiative donne de l’assurance au policier puisque, s’il est accusé de conduite inappropriée ou de force excessive, la vidéo pourra montrer le déroulement des événements», a dit M. Barksy.

D’autre part, ce projet pourrait compromettre la vie privée des policiers qui porteront ces dispositifs sans arrêt, estime Mike McCormack de la Toronto Police Association.

Ce dernier croit toutefois que l’implantation de bonnes politiques d’utilisation palliera ce problème.

En 2013, la police de Calgary, en Alberta, a testé ces caméras. L’expérience s’est avérée bénéfique et d’ici la fin de 2014, 1000 officiers utiliseront les 550 nouvelles minicaméras dans cette ville.

Cette nouvelle mesure inquiète toutefois l’Association canadienne des libertés civiles (CCLA).

«Si les policiers sont les seuls à avoir le contrôle sur ces appareils et décident unilatéralement de les fermer ou de les ouvrir, cette nouvelle initiative n’atteindra pas son but de transparence», a dit Abby Deshman directrice du programme de sécurité publique du CCLA.

Commentaires