/news/transports
Navigation
Aéroport Montréal-Trudeau

Pépins à l'atterrissage pour un avion d'Air Canada

ES_04082013IK0012
Photo d'archives / Agence QMI Le Bureau de la sécurité des transports a dépêché deux enquêteurs à l’aéroport Montréal-Trudeau.

Coup d'oeil sur cet article

Un avion d'Air Canada a connu des difficultés lors de son atterrissage, en début d'après-midi mardi, à l'aéroport Montréal-Trudeau.

L'appareil, un Airbus A330 en provenance de Francfort en Allemagne (AC875), s'est retrouvé partiellement hors de la piste alors qu'il filait à haute vitesse, tout juste après avoir touché le sol.

La roue gauche du train d'atterrissage principal s'est même retrouvée dans la pelouse, laissant des traces sur une distance d'au moins 150 mètres.

Heureusement, l'équipage est parvenu à garder le contrôle de l'appareil et à le ramener dans la bonne trajectoire. Quelques lumières de piste ont été arrachées au passage.

«Ça aurait pu être catastrophique. On a eu peur en voyant ça», a raconté un témoin de la scène à TVA Nouvelles.

L'avion s'est posé au moment où une importante cellule orageuse se trouvait dans les environs de l'aéroport. Des rafales à près de 50 km/h étaient observées.

Plusieurs autres avions, qui tentaient de se poser durant cette période, ont dû procéder à une remise des gaz et faire demi-tour.

Le Bureau de la sécurité des transports a dépêché deux enquêteurs à l’aéroport Montréal-Trudeau.

Les enregistreurs de données de vol, communément appelées «boites noires», ont été récupérées pour analyse. Les enquêteurs rencontreront aussi les membres d'équipage.

«On ne sait pas encore, à ce stade-ci, si l'avion était mal aligné avec la piste avant de toucher le sol ou s'il a été déporté après son atterrissage», a indiqué Jean-Marc Ledoux, du BST.

L'incident n'a pas fait de blessé. Les autorités ont cependant dû fermer la piste 24 droite durant quelques minutes afin de réaliser une inspection et récupérer les débris.

Commentaires