/world
Navigation
Inde | Centrale nucléaire

Un garde d'une centrale nucléaire tue trois de ses collègues

A general view shows ongoing construction for a Prototype Fast Breeder Reactor is pictured at the Indira Gandhi Centre for Atomic Research in Kalpakkam
Photo Archives / Reuters

Coup d'oeil sur cet article

NEW DELHI - Un officier paramilitaire chargé de la surveillance d'une centrale nucléaire a tué trois de ses collègues mercredi dans le sud de l'Inde lors d'une fusillade dont les circonstances restent à éclaircir, ont annoncé les autorités.

La tuerie est survenue sur une base de la Central Industrial Security Force (CISF) située à 10 km de la centrale de Kalpakkam, dans l'État du Tamil Nadu.

La CISF surveille les lieux sensibles: certains bâtiments du gouvernement, des monuments tels que le Taj Mahal et les centrales nucléaires.

«Ils s'étaient rassemblés pour le service du matin quand il a ouvert le feu», a dit à l'AFP le porte-parole du CISF, Hemendra Singh, à l'AFP.

«Nous étudions et vérifions ce qui a pu se passer. Nous avons immédiatement arrêté (le tireur) et l'avons remis à la police».

Cet homme, Vijay Pratap Singh, était très expérimenté et se trouve en «état de choc».

«Ce n'est pas comme s'il était nouveau, il faisait ce métier depuis 24 ans. Nous y verrons plus clair sur ce qui s'est passé après son interrogatoire», a poursuivi le porte-parole.

La centrale continue de fonctionner normalement, ajoute-t-il.

Elle avait été endommagée lors du tsunami qui avait déferlé sur l'océan Indien en 2004, faisant 6170 morts en Inde.

Commentaires