/misc
Navigation

Efficacité du vote au Québec entre 2003 et 2014

Coup d'oeil sur cet article

Lors de la récente élection au Nouveau-Brunswick, le Parti Vert a remporté un siège avec seulement 6.6% des voix, alors que le NPD n'a fait élire aucun député avec pourtant plus du double des votes (13%). Que vous soyez favorable à une réforme du mode de scrutin ou non, il est difficile de défendre ce genre d'anomalies.

Regardons la situation de l'efficacité du vote au Québec. Un bon indicateur est de comparer le nombre de votes par siège. Les petits partis "gaspillent" leurs votent en général vu qu'ils ne font jamais élire de députés.  Le tableau ci-dessous calcule ce ratio pour les 4 principaux partis lors des 5 dernières élections.

2003 votes sièges votes/siège
PLQ 1755863 76 23103
PQ 1269183 45 28204
ADQ/CAQ 694122 4 173531
QS (UFP) 40422 0
2007 votes sièges votes/siège
PLQ 1313664 48 27368
PQ 1224412 36 34011
ADQ/CAQ 1125546 41 27452
QS 144418 0
2008 votes sièges votes/siège
PLQ 1366046 66 20698
PQ 1141751 51 22387
ADQ/CAQ 531358 7 75908
QS 122618 1 122618
2012 votes sièges votes/siège
PLQ 1360968 50 27219
PQ 1393703 54 25809
ADQ/CAQ 1180235 19 62118
QS 263111 2 131556
2014 votes sièges votes/siège
PLQ 1757071 70 25101
PQ 1074120 30 35804
ADQ/CAQ 975607 22 44346
QS 323124 3 107708
Première observation: l'efficacité du PLQ est remarquable et constante. En 2003, ce parti avait eu besoin de 23,000 votes par siège, très proche du 25k requis en 2014. La majorité de 2008 reposait sur une efficacité accrue.

Le PQ varie davantage, de 22k en 2008 à 36k cette année. Et la seule victoire de ce parti au cours de la dernière décennie a coincidé avec la seule élection où son vote a été légèrement plus efficace.

Quant à la CAQ (ou défunte ADQ), sa conversion votes-sièges reflète le fait que ce parti est plus récent et moins bien implanté. La variation entre 2007 et 2008 est incroyable et explique en partie la débâcle de ce parti lors de cette élection. À remaquer que même en 2014, le parti de Legault termine 3e en terme d'efficacité. Bien sûr, si on ne regardait que dans le 450, la situation serait très différente. La tendance est aussi à la hausse (ou la baisse du ratio) depuis 2008.

Quant à QS, ce parti devient de plus en plus efficace mais il reste du chemin à faire avant d'être vraiment compétitif. Le mode de scrutin ne pardonne vraiment pas d'être un petit partit et QS peut en fait déjà s'estimer heureux d'avoir 3 députés grâce à la concentration de son vote.

Bien sûr, avec un mode de scrutin proportionnel, tous les votes competerait de la même manière. Mais en attendant, si le PQ ou la CAQ espèrent battre le PLQ, ils se devront d'être plus efficaces.

2 commentaire(s)

L'autre Ginette dit :
13 octobre 2014 à 12 h 00 min

Il n'y a pas de démocratie au Québec. Ce sont les médias qui font et défont les gouvernements. Les élections d'avril 2014 en sont un parfait exemple. Le gouvernement Marois n'a pas été jugé pour son bilan de 18 mois qui, soit dit en passant, n'était pas si pire que ça. Il a été condamné par les médias à cause de la Charte de la laïcité qu'eux défendaient et que la grande majorité des Québécois étaient en faveur. Encore Aujourd'hui, les médias persistent à croire que le peuple québécois ont dit non à la Charte. Faux! Présentement, nous assistons à un gouvernement qui semble n'avoir aucun plan. Il exécute une série de petites actions improvisées qui nous fait avancer d'un pas et reculer de deux. On dirait qu'on a déjà vu ça quelque part.

Yvan Dutil dit :
17 octobre 2014 à 11 h 46 min

C'est un drôle d'indicateur. L'efficacité du vote change avec la taille des partis. De plus cette courbe change avec le nombre de partis. Ainsi, plus il y a de partis plus la conversion votes/députés devient proportionnelle. Selon votre indicateur, cela voudrais dire que le système est plus efficace.