/news/currentevents
Navigation
Il sème la terreur à Saint-Jean-sur-Richelieu

Il aurait agi au nom d’Allah

L’homme qui a foncé sur deux militaires hier à Saint-Jean-sur-Richelieu souhaitait devenir un djihadiste

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités savaient depuis quelques mois que l’homme suspecté d’avoir commis un attentat sur deux militaires hier, à Saint-Jean-sur-Richelieu, avait un intérêt pour le groupe État islamique et voulait devenir terroriste. Les autorités canadiennes lui avaient même récemment reti­ré son passeport.

Les événements tragiques d’hier surviennent quelques semaines après l’appel aux attentats meurtriers formulé par le groupe extrémiste, qui suggérait notamment d’écraser civils et militaires avec une voiture.

Deux militaires ont été blessés vers 11 h 30 après avoir été happés par une voiture conduite par le suspect, Martin Couture-Rouleau, 25 ans. Au cours de la courte poursuite qui a suivi, le suspect aurait contacté le 911 indiquant qu’il agissait «au nom d’Allah». Il a été abattu par la police après un capotage.

Le père de Couture Rouleau était «découragé» de son fils depuis un moment, a-t-on appris hier. À tel point qu’il aurait contacté les policiers, il y a deux ou trois mois, lorsqu’il a appris qu’il avait des plans inquiétants.

Selon nos informations, il souhaitait aller rejoindre les combattants de l’État islamique, un groupe terroriste que le Canada a accepté d’aller combattre en Syrie et en Irak.

Djihadiste Ahmad

Après enquête, les autorités canadiennes auraient cru bon de lui retirer son passeport.

Sous le pseudonyme Ahmad, Couture-Rouleau était présent sur les réseaux sociaux, où il faisait de la propagande djihadiste.

Quelques heures après les tragiques événements, les policiers avaient investi la maison familiale que le suspect habitait avec ses parents, rue du Blé, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Un homme qui a répondu à la porte a indiqué être trop bouleversé pour commenter.

Les voisins ont toutefois été plus loquaces.

Selon ceux que Le Journal a rencontrés, le jeune Couture-Rouleau s’était converti à l’islam il y a quelques années. «Il s’était fait pousser une barbe, portait des vêtements longs et un turban», a indiqué l’un d’eux, Jérémie Dauphinais.

Selon un autre voisin qui a requis l’anonymat, il était devenu «vraiment extrême dans sa religion».

Voisins inquiets

Les voisins n’étaient pas très rassurés par cette situation. «Je barrais les portes de la maison», poursuit le voisin, qui a même déjà songé à prévenir la GRC de ses craintes.

Hier, la police s’est intéressée à l’association musulmane Al-Imane, du boulevard du Séminaire, à Saint-Jean-sur-Richelieu, qu’aurait fréquenté le suspect, selon des informations non confirmées.

La GRC a confirmé qu’elle avait d’ailleurs Couture-Rouleau dans sa mire.

«Cet individu était connu des autorités fédérales, incluant notre équipe intégrée de sécurité nationale à Montréal et d’autres autorités concernées savaient qu’il était devenu radicalisé», indique-t-on dans un communiqué.

Martin Couture-Rouleau était enregistré au registre des entreprises comme président de l’entreprise J.M.T.R. Lavage à pression inc.

Avec la collaboration de Maxime Deland, Marc Pigeon, Andrew McIntosh, Claudia Berthiaume et Baptiste Zapirain

 

Les menaces de Abu Muhammad Al-Adnani
«
Fais trembler la terre sous leurs pieds, rends-leur la vie impossible, et si tu peux tuer un mécréant américain ou européen, et particulièrement un Français haineux et impur, un Australien, un Canadien ou autre que cela parmi les mécréants en état de guerre, habitant des pays qui se sont coalisés contre État islamique, alors place ta confiance en Allah et tue-le par n’importe quel moyen.»
«
Ne consulte personne et ne demande de fatwa à personne. Que le mécréant soit un civil ou un militaire, ils ont tous le même jugement, tous les deux sont mécréants, tous les deux sont en état de guerre.»
«
Si tu ne peux pas par l’explosif ou la balle, alors isole-toi avec l’Américain ou le Français mécréant ou n’importe quel de leurs alliés, écrase leur tête avec une pierre ou égorge-les avec un couteau, écrase-le avec ta voiture ou pousse-le d’une montagne ou étrangle-le ou empoisonne-le.»

Commentaires