/news/currentevents
Navigation
Martin Couture-Rouleau

Perte de la garde de son enfant en raison de sa conversion à l’islam?

Les policiers de la SQ cherchent des éléments de preuve à Saint-Jean-sur-Richelieu.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-conjointe de l’homme qui a délibérément foncé sur deux militaires avec une voiture lundi à St-Jean-sur-Richelieu l'aurait empêché de voir son enfant depuis plusieurs mois en raison de sa conversion à l’islam.

La semaine dernière, Martin Couture-Rouleau a signifié son désir d’obtenir la garde partagée de son enfant de trois ans en déposant une requête à cet effet au palais de justice de St-Jean-sur-Richelieu.

«Le demandeur est de religion musulmane et il croit que la défenderesse lui refuse les accès [à l'enfant] pour cette unique raison», peut-on lire dans la requête introductive d'instance déposée le 14 octobre dernier.

Martin Couture-Rouleau et son ex-conjointe devaient se présenter en cour le 5 novembre prochain concernant la garde partagée de leur enfant. Le couple s'est séparé à l’été 2011, peu après sa naissance.

Le jeune homme de 25 ans dit toujours avoir été présent dans la vie de son enfant. Sauf que depuis mai dernier, la mère empêchait le père d'exercer son droit de garde, selon la requête.

«Les préjugés de la défenderesse nuisent au bien-être de l'enfant puisqu'il n'est pas dans son intérêt d'être privé plus longtemps de son père», peut-on aussi lire dans le document.

Selon Martin Couture-Rouleau, il a été aussi présent que la mère dans la vie de l’enfant. D’ailleurs, ce dernier doit être «complètement perturbé et désemparé» de ne plus être avec son père, indique la requête.

«Je pratique cette religion que pour moi-même et je n'ai absolument pas l'intention d'imposer mes croyances ni à mon enfant ni à qui que ce soit, ce qui m'est d'ailleurs interdit», a-t-il affirmé dans un affidavit signé la semaine dernière et joint à la requête.

Martin Couture-Rouleau y indiquait aussi s'être converti à la religion musulmane depuis le mois d'avril 2013.

Lundi, il a foncé sur deux militaires au volant d’une voiture. Un est décédé, l’autre s’en tire avec des blessures mineures. Poursuivi par les policiers peu après, Couture-Rouleau aurait téléphoné au 911 pour dire qu'il agissait au nom d'Allah. Il a ensuite été abattu par les policiers au terme de cette poursuite.

Commentaires