/news/currentevents
Navigation
MITRA JAVANMARDI

Une naturopathe de nouveau accusée

palais de justice
photo d'archives Mitra Javanmardi, Accusée

Coup d'oeil sur cet article

Une naturopathe soupçonnée d’homicide involontaire a écopé hier de sept accusations criminelles pour bris d’engagement parce qu’elle aurait pratiqué la médecine alors que la cour le lui avait interdit.

C’est un reportage de J.E. diffusé vendredi dernier qui est à l’origine de l’arrestation de ­Mitra Javanmardi, survenue lundi.

On lui reproche entre autres d’avoir posé des diagnostics et administré des traitements. Les policiers ont aussi perquisitionné le bureau de la naturopathe, qui est en attente d’un jugement de la Cour supérieure pour l’homicide involontaire d’un de ses patients.

«Ils ont saisi 37 boîtes de dossiers», a noté la procureure de la Couronne, Me Geneviève Dagenais.

Il est possible que des accusations s’ajoutent, lorsque se tiendra son enquête sur remise en liberté aujourd’hui.

Piégée par J.E.

Dans le reportage de J.E., on voyait une «fausse patiente» se présenter au bureau de Mme Javanmardi en prétendant qu’elle était diabétique.

La naturopathe lui aurait suggéré de prendre des suppléments pour remplacer ses médicaments.

 

Commentaires