/news/politics
Navigation
Police | nomination

Martin Prud'homme nouveau grand patron de la SQ

Martin Prud'homme nouveau grand patron de la SQ
Photo Ministère de la Sécurité publique

Coup d'oeil sur cet article

La course à la chefferie a pris fin mercredi à la Sûreté du Québec avec la nomination de Martin Prud’homme, qui prendra la grande chaise du directeur général.

Le choix du gouvernement a été annoncé par la ministre de la Sécurité publique. Le choix a été fait parmi une courte liste de trois candidats, fournie par un comité de sélection présidé par Marie Gagnon.

Le nouveau patron entrera en fonction lundi.

«M. Prud'homme possède tous les atouts pour assumer cette importante fonction», a indiqué la ministre Thériault dans un communiqué.

Fils de policier, l’homme de 46 ans a lui-même fait carrière dans cette organisation, où il a notamment été un spécialiste des mesures d’urgence et des crimes contre la personne.

Il a quitté l’organisation avec le grade d’inspecteur-chef en 2009 pour accéder à un poste de sous-ministre associé à la Direction générale des affaires policières, nommé par Jacques Dupuis.

Il a depuis été nommé sous-ministre en titre en 2011.

Martin Prud’homme revient dans l’immeuble de la rue Parthenais par la grande porte.

Plusieurs poussaient un soupir de soulagement dans l’organisation, mercredi, en voyant un membre issu de la Sûreté du Québec prendre la tête de l’organisation. M. Prud’homme connaît très bien l’organisation pour y avoir œuvré pendant 17 ans.

Comité indépendant

Ils étaient nombreux parmi les 5800 policiers de la SQ à craindre la nomination d’un civil au poste de directeur général, comme ce fut le cas avec Guy Coulombe et Florent Gagné, dans les années 1990.

En campagne électorale au printemps, les libéraux avaient promis de dépolitiser la nomination du patron de la SQ, confiant à un comité indépendant la tâche de faire les recommandations.

Les défis seront nombreux et de taille pour le nouveau patron, qui arrive dans une atmosphère d’austérité.

C’est à coups de millions qu’il devra sabrer les dépenses pour boucler un budget qui est passablement réduit.

Mais M. Prud’homme est tout à fait au courant de ces impératifs, ayant lui-même été dans les hautes sphères du ministère.

Fait à noter, M. Prud’homme devient notamment le patron du directeur général adjoint Gaétan Guimont, lui qui fut un temps son propre patron, il y a quelques années.

Sortie

Martin Prud’homme remplacera ainsi Mario Laprise, nommé par le gouvernement Marois, qui a été poussé vers la sortie et a quitté son poste cet été, trois ans avant la fin de son mandat.

M. Laprise a récemment été nommé vérificateur interne chez Hydro-Québec.

Il y avait œuvré comme directeur de la sécurité durant plusieurs années.

-Avec la collaboration de Geneviève Lajoie, du Bureau parlementaire.

 

Commentaires