/news/currentevents
Navigation
Fusillade à Ottawa

Mesures de sécurité renforcées au pays

Police guard a car on Parliament Hilll thought to be the car of one of the suspects in a shooting incident in Ottawa
Photo Courtoisie La fusillade qui a éclaté à Ottawa a forcé les services de sécurité à rehausser leur niveau d'alerte partout au pays.

Coup d'oeil sur cet article

Les mesures de sécurité à la suite de l'attaque terroriste à Ottawa ont été renforcées, mercredi, un peu partout au pays.
 
La Ville de Montréal a restreint l’accès à l’hôtel de ville. Les gardiens de sécurité ont posé des affiches pour diriger les visiteurs vers l’entrée principale, mais celle-ci a été complètement fermée vers midi. L’accès a été permis seulement aux employés.
 
À l’intérieur, plusieurs policiers montaient déjà la garde en raison de la tenue de la séance du comité exécutif.
 
La colline parlementaire à Québec a été évacuée et les mesures de sécurité ont été renforcées à compter de 11 h. On pouvait noter une forte présence policière sur les lieux.
 
En Estrie, les bureaux régionaux des députés fédéraux ont été fermés.
 
L’hôtel de ville de Gatineau, qui se trouve presque face au Parlement canadien de l’autre côté de la rivière des Outaouais, a été fermé de façon préventive et les employés ont été confinés à l’intérieur.
 
Bases militaires
 
Les mesures de sécurité avaient déjà été renforcées sur les bases militaires au pays, bien avant le drame survenu lundi dans un stationnement commercial de Saint-Jean-sur-Richelieu. La sécurité a aussi été renforcée au collège militaire de Saint-Jean-sur-Richelieu.
 
Attention aux uniformes
 
À la suite des événements survenus à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa, les Forces armées canadiennes ont donné officiellement à tous les militaires du pays la consigne de ne pas porter leur uniforme lorsqu’ils ne sont pas en devoir.
 
Une mesure exceptionnelle, a admis la capitaine Marie-France Poulin, de la base militaire de Valcartier et qui s’ajoute à plusieurs autres.
 
«Dû aux récents événements, ici à la base militaire de Valcartier, on a fait le rehaussement des patrouilles militaires, il y aura une présence plus accrue de la police militaire et un contrôle plus accru de l’accès à la base, a précisé la capitaine Poulin. On demande aux soldats de ne pas se retrouver en uniforme dans des lieux publics.»
 
Par ailleurs, le Réseau de transport de la Capitale a arrêté de desservir les arrêts de la base militaire.
 
La nouvelle de cette fusillade à Ottawa, au surlendemain de l'attentat mortel contre des militaires de Saint-Jean-sur-Richelieu, a évidemment suscité une certaine commotion chez les militaires.
 
Des militaires de Valcartier en ont d'ailleurs témoigné à TVA Nouvelles, mercredi matin.
 
«Je suis surpris. J'ai appris ça tantôt. Deux en deux jours, je n'ai pas hâte de voir la suite. Ça n'a pas encore frappé à Québec, j'espère que ça n'arrivera pas», a confié un premier militaire à TVA Nouvelles.
 
«On va sûrement essayer de se protéger du mieux qu'on peut, en protégeant la population autour aussi», a ajouté un deuxième militaire.
 
Le Service de police de Gatineau a déployé des effectifs supplémentaires sur son territoire et les édifices fédéraux à Gatineau ont été sécurisés.
 
Le Service de police de Toronto a aussi renforcé les mesures de sécurité à Queen’s Park, l’Assemblée législative en Ontario.
 
L’édifice abritant l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse a été fermé mais son président, Kevin Murphy, a indiqué que les travaux parlementaires allaient se poursuivre.
 
Toutes les visites scolaires et publiques ont été annulées mercredi à l’Assemblée législative de l’Alberta.
 
Commentaires