/news/politics
Navigation
Attentat | Ottawa

Ordre de ne plus porter l’uniforme

Militaire
Photo archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’Armée canadienne vient de donner l’ordre à ses soldats de ne plus porter l’uniforme dans des endroits publics afin d’assurer leur sécurité.

En plus de la présence policière accrue à l’entrée de la Base militaire de Valcatier, les soldats «troublés» des attaques contre les leurs ne porteront plus l’uniforme dans les endroits publics, et ce, jusqu’à nouvel ordre. «On a donné ordre à tous nos militaires de ne plus être dans un endroit public en uniforme pour leur sécurité», a affirmé l’Officier aux affaires publiques, Marie-France Poulin.

C’est du moins ce qu’espère l’Armée canadienne de ses membres. «Les gens vont suivre la directive et j’ai confiance que les militaires comprennent très bien que cette directive-là est pour leur sécurité. De ne pas jouer avec le feu.»

Ils peuvent toutefois se rendre au travail en uniforme. «On leur demande de ne pas être dans des lieux publics, à moins qu’ils le soient pour des raisons opérationnelles, donc reliées à leur travail.»

Sécurité accrue à Valcartier

De plus, toute la sécurité a été renforcée près des bases militaires canadiennes. À Valcartier, l’entrée à la base est très surveillée et tout le monde doit s’identifier.

«La sécurité a été augmentée afin de protéger notre personnel. Des mesures de contrôle de sécurité par exemple à l’accès ont été augmentées. Il y a une présence plus accrue de polices militaires».

Entre temps, l’ambiance est tendue à la Base militaire de Valcartier. Les soldats seraient troublés.

«On fait notre travail. On poursuit notre entrainement. On est aussi, comme individu et militaire, des personnes troublées de ce qui s’est passé», relate l’Officier Poulin. «Les récents événements ont troublé tous les citoyens. C’est quand même s’en prendre à des gens et des militaires qui portent l’uniforme. Oui, ça peut choquer», a-t-elle mentionné.

Commentaires