/sports/hockey
Navigation
LNH

Audy-Marchessault et Blunden avec le Lightning

Michael Blunden, alors qu'il portait les couleurs du Canadien de Montréal
Photo Archives / Agence QMI Michael Blunden, alors qu'il portait les couleurs du Canadien de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

TAMPA – Le Lightning de Tampa Bay a rappelé les attaquants Jonathan Audy-Marchessault et Michael Blunden de leur club-école du Crunch de Syracuse, dans la Ligue américaine de hockey (LAH), samedi.

Audy-Marchessault connaît un excellent début de saison dans la LAH. Le Québécois de 23 ans domine son équipe avec six points, dont deux buts, en cinq rencontres. Il occupait, avant les matchs prévus en soirée, le septième rang du circuit au chapitre des points.

L’ancien des Remparts de Québec, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, a disputé deux parties avec les Blue Jackets de Columbus en 2012-2013.

Jamais repêché, Audy-Marchessault a été changé par la formation de l’Ohio au Lightning en mars dernier en retour de Dana Tyrell et Matt Taormina.

Le petit ailier de 5 pi et 8 po et 184 lb a aussi porté les couleurs du Whale du Connecticut et des Falcons de Springfield dans la LAH.

De son côté, Blunden a enfilé l’uniforme du Lightning le 21 octobre dans une victoire de 2-1 en prolongation contre les Flames de Calgary. L’ex-membre du Canadien de Montréal avait alors distribué trois mises en échec, un sommet dans son clan.

Depuis le début de la campagne, l’attaquant de 6 pi et 3 po et 214 lb a touché la cible deux fois en plus de fournir une aide en cinq parties avec le Crunch.

Blunden, 27 ans, a récolté huit points et passé 107 minutes au banc des pénalités en 103 matchs dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Blackhawks de Chicago, les Blue Jackets, le Canadien et le Lightning.

La veille, l’organisation floridienne avait rappelé l’attaquant Cédric Paquette. Quelques heures plus tard, celui-ci a participé à un gain de 4-2 des siens sur les Jets de Winnipeg, assistant au premier but dans la LNH de la recrue Jonathan Drouin.

Commentaires