/lifestyle/psycho
Navigation
couples

Dix secrets des couples heureux

Dix secrets des couples heureux
illustration johanna reynaud

Coup d'oeil sur cet article

Seuls 15 à 20 % des couples sont vraiment heureux sur le long terme. Pourtant, ils traversent eux aussi des difficultés, des crises, des disputes... Mais ils y réagissent différemment. Voici certains de leurs secrets.
 
1 Ils ont des rapports de force... d’égal à égal. Ils ont décidé de partager le pouvoir ou, du moins, de l’alterner, car, dans un couple, il ne peut y avoir un gagnant et un perdant, seulement deux gagnants ou deux perdants.
 
2 Ils mettent une distance entre eux... soit une juste distance entre des moments de fusion et des moments de séparation. Ils ne font pas tout ensemble, satisfaisant ainsi leurs envies d’autonomie. Ils sont heureux ensemble et heureux chacun de leur côté.
 
3 Leur relation n’est pas basée sur la passion... mais plutôt sur l’amour et l’amitié, soit un sentiment d’affection basé sur une connaissance réciproque. La passion est aveugle: on est amoureux d’une image. C’est le quotidien qui nous permet de découvrir l’autre dans sa réalité. La passion est intense, l’amour, plus stable.
 
4 Ils vivent des crises et des disputes... mais sans hypothéquer leur amour et sans remettre à chaque fois leur couple en question. Au lieu de faire de la surenchère, ils désamorcent leurs disputes en négociant des ententes, en les désamorçant, en s’excusant, en faisant de l’humour ou en donnant raison à l’autre.
 
5 Ils sont réalistes... mais ils nous font rêver à la possibilité de l’amour à long terme. Ils ont abandonné les nombreuses illusions sur le couple et leurs perceptions adolescentes ou narcissiques de la vie à deux, car plus les attentes sont grandes et irréalistes, plus les déceptions sont sévères.
 
6 Ils n’ont pas cherché, ni trouvé l’âme sœur... mais plutôt un partenaire approprié, compatible avec lequel ils partagent 70 % de ressemblances, tout en étant suffisamment différents pour stimuler leur créativité, ce qui leur permet d’évoluer. 
 
7 Ils ne jouent pas au gendarme... mais sont de bonne foi et de confiance réciproque. Ils ne jouent pas à «Qui a raison, qui a tort?». Ils savent qu’ils existent des différences fondamentales d’une personne à l’autre, différences valables et dignes d’être écoutées, respectées et prises en compte.
 
8 Ils ne cherchent pas à résoudre tous les conflits... car ils savent que la majorité de ces conflits est insoluble. Ils se sont mis d’accord pour vivre avec des désaccords. Plutôt que la résolution, ils visent la gestion des conflits afin de préserver la qualité de leur relation et de leur amour.
 
9 Ils ont renoncé à l’égalité... en ne calculant pas ce que l’un fait et ce que l’autre ne fait pas. Chacun fait ce qui doit être fait spontanément parce qu’ils sont heureux et veulent continuer de l’être. Ils vivent avec un partage inégal et variable des tâches ménagères au contraire des couples qui jouent à «donnant-donnant». Ils savent et acceptent qu’il y ait des différences homme-femme et ils les respectent.
 
10 Ils ne se disent pas tout... mais savent qu’ils pourraient tout se dire. Ils expriment leurs émotions positives (cinq à 10 fois plus que les couples malheureux), utilisent l’humour, valorisent leur partenaire, le remercient... Ils ne croient pas à la toute-puissance de la communication et ne cherchent pas le consensus à tout prix. Chacun garde ses emmerdements pour lui et respecte la vie privée de l’autre. 
 
Chaque parole positive, chaque geste valorisant, chaque crise surmontée... confirment aux couples heureux que la vie à deux est possible et enrichissante. 
 
Pour connaître votre taux de bonheur (ou de malheur) conjugal, je vous invite à répondre aux vingt-cinq questions que vous trouverez au www.coupleheureux.com (sans frais). Vous y trouverez aussi un deuxième questionnaire sur votre connaissance du couple.
 
Commentaires