/news/consumer
Navigation
Consommation

Noël arrive de plus en plus tôt

Des magasins à grande surface mettent en vente les décorations du temps des Fêtes en octobre

Noël
Photo Le Journal de Montréal, Claude-André Mayrand Pour Lisette Barbeau et Pierre Carle, Noël est payant à l’année dans leur commerce spécialisé de Saint-Sauveur.

Coup d'oeil sur cet article

L’Halloween n’est pas passée, mais déjà les tablettes des magasins sont recouvertes de décorations de Noël, une stratégie qui se veut une tentative d’étirer au maximum la période de magasinage.

L’Halloween n’est pas passée, mais déjà les tablettes des magasins sont recouvertes de décorations de Noël, une stratégie qui se veut une tentative d’étirer au maximum la période de magasinage.

Des grandes surfaces comme Costco et Rona vendent des articles du temps des Fêtes depuis un bon bout de temps et les magasins de la chaîne Dollarama

garnissent leurs tablettes de décorations aux couleurs de Noël depuis le début du mois d’octobre.

À la télévision, Hyundai diffuse une publicité avec des sapins et des couronnes depuis deux semaines.

«Ce n’est pas juste une impression. Le Noël psychologique débutait auparavant au lendemain de l’Halloween et il commence maintenant deux à trois semaines plus tôt», affirme Luc Dupont, professeur à l’Université d’Ottawa et spécialiste de la publicité.

Une forme de publicité

Comme Noël est payant, il n’est pas surprenant d’observer cette arrivée précoce de Noël à l’automne, selon Fabien Durif. Le professeur de marketing de l’École des sciences de la gestion croit que l’idée d’avancer la période de Noël traditionnelle est une tentative d’inciter les achats «coup de cœur» à l’avance et de profiter de la locomotive.

«On tente de réactiver la consommation commerciale par tous les moyens, et quoi qu’il arrive économiquement, Noël continue de bien fonctionner», explique-t-il.

Chez Dollarama, l’apparition des articles de Noël dès le début du mois d’octobre est une façon de montrer aux clients la gamme de produits des Fêtes qui seront disponibles pour eux une fois l’Halloween passée.

«Les articles de Noël ne sont pas mis à l’avant-plan avant la première semaine de novembre», précise la porte-parole de la chaîne québécoise, Lyla Radmanovich.

Dès septembre ?

Comme le chiffre d’affaires des commerces avant Noël tourne généralement autour de 50% du chiffre annuel, il faut s’attendre à ce que 50% des efforts de marketing soient faits durant cette période.

«Avec la compétition entre les bannières, je ne serais pas étonné que le toutcommence un jour dès la mi-septembre, entre la rentrée et l’Halloween», croit Luc Dupont.

«On ne peut pas se permettre de faire ça avant l’automne, mais ça va aller jusqu’à une non-réponse des consommateurs», précise Fabien Durif.

Au Village du Père Noël de Val-David, pas question d’entreprendre les activités hivernales avant décembre, malgré cette tendance. «Avant l’Halloween, c’est beaucoup trop tôt, affirme le directeur général du parc, Claude Rousseau. Nous préférons attendre l’arrivée de la neige.»

 
Une période lucrative
2,56 G$
dépensés au Canada en cadeaux divers, autres que les boissons alcoolisées
401 M$
dépensés au Canada en jeux et jouets divers
40 %
des arbres de Noël vendus au Canada ont été achetés au Québec

Ventes à la hausse
Petits appareils ménagers électriques
Articles de sport
Ventes à la baisse
Parfums et cosmétiques
Bijoux
Appareils et équipement photo, audio et vidéo
*Chiffres de 2013
Source: Statistique Canada
Commentaires