/entertainment/music
Navigation
Nicola Ciccone

«J’ai été utile à ma manière»

Nicola Ciccone
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Nicola Ciccone a toujours dit qu’il présenterait un album regroupant ses plus grands succès le jour où il aurait enregistré sa 100e chanson. Après 15 ans de carrière, l’auteur-compositeur-interprète a finalement atteint son objectif.

Nicola Ciccone a toujours dit qu’il présenterait un album regroupant ses plus grands succès le jour où il aurait enregistré sa 100e chanson. Après 15 ans de carrière, l’auteur-compositeur-interprète a finalement atteint son objectif.

Comme Nicola Ciccone est un homme de parole, c’est le 4 novembre prochain que ses admirateurs pourront se procurer Les incontournables 1999-2014, un album double comprenant 31 chansons.

Parmi elles, on compte tous les succès qui se sont retrouvés au sommet des palmarès radiophoniques, au cours des dernières années. J’t’aime pas, j’t’adore, Chanson pour Marie, L’opéra du mendiant, Le menteur et J’t’aime tout court y figurent.

«Je ne voulais pas lancer un album rétrospectif avant d’avoir atteint le cap symbolique des 100 chansons, a affirmé Nicola Ciccone lors de sa rencontre avec Le Journal. Je me suis dit qu’à ce moment-là, ce serait une belle occasion de faire un bilan avant de me lancer dans la création des 100 prochaines pièces.»

Comme la vie fait bien les choses, la sortie de cette compilation marque également le 15e anniversaire de la parution de son premier disque, lancé en 1999.

«Quand j’ai écrit L’opéra du mendiant, j’avais 21 ans. Je n’étais qu’un bébé, a-t-il affirmé en riant. Disons que j’ai vécu beaucoup de choses depuis.»

Réflexion

Nicola Ciccone, qui a lancé huit albums au cours de sa carrière, a profité de la création de cette compilation afin de réfléchir au chemin parcouru depuis ses premiers pas dans le monde de la musique.

«J’ai pensé à mes premiers spectacles ou à l’impact que certaines de mes chansons ont eu sur les gens. Chanson pour Marie en est un bon exemple. Je me souviens qu’à l’époque, j’étais très pudique. J’avais tellement peur de massacrer le thème de la violence faite aux femmes. Finalement, la chanson a été très bien accueillie et j’ai reçu des milliers de messages de femmes qui avaient trouvé un certain réconfort dans mes mots. C’est aussi ça, ce projet-là. Il m’a permis de réaliser que j’ai été utile à ma manière, au fil des ans.»

Avant de se lancer dans d’autres projets, le chanteur souhaitait également prendre du temps afin d’apprécier ce qui lui a été donné, au cours des dernières années.

«J’ai vraiment une bonne étoile. Le public a été très bon avec moi, au fil des ans. J’ai eu une trentaine de chansons qui se sont retrouvées au sommet des palmarès. C’est un beau privilège, a-t-il affirmé. Quand les projets s’enchaînent, on ne s’arrête pas assez souvent pour observer ce qui a été accompli. C’est important de réaliser la chance que l’on a.»

Inspiré

Celui qui se dit incapable d’imaginer sa vie sans l’écriture et la musique a profité de la parution de cette compilation pour y inclure deux pièces inédites: Sourire et Comme au tout premier jour.

«Je réalise que j’ai été très prolifique, au cours des dernières années, mais je n’ai aucun mérite, car écrire des chansons, c’est ma passion, a-t-il affirmé. Je suis encore très inspiré.»

L’artiste a également profité de cette occasion pour revisiter neuf des pièces qui se retrouve dans la compilation, dont Malgré tout, L’opéra du mendiant et Le menteur.

«Je voulais donner aux gens quelque chose de plus, a-t-il expliqué. Sur certaines pièces, j’ai refait les voix, alors que sur d’autres, j’ai retravaillé les arrangements. De refaire ces chansons, ç’a été un exercice particulier. Ça m’a rappelé où j’étais au moment où je les ai composées.»

Et comment entrevoit-il ses prochaines années à titre d’auteur-compositeur-interprète?

«Je n’ai plus le même regard sur la vie et sur le métier. Par contre, je crois que l’essentiel de ce que je suis va toujours rester. Je vais continuer de parler des “invisibles” dans mes chansons. Je vais toujours vouloir faire une différence et porter différentes causes.»


Nicola Ciccone, qui amorcera une tournée de spectacles au printemps, s’arrêtera à la Place des Arts le 7 avril. Les billets seront en vente à compter du 4 novembre.

 

Commentaires