/news/society
Navigation
Hôpitaux | Soins

L’attente pour des soins coûte trop cher

L’Institut économique de Montréal déplore que l’attente soit devenue la norme dans le réseau québécois

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les pertes de revenus des patients qui attendent des soins de santé ont dépassé le cap du milliard $ en 2013 au pays, l’Institut économique déplore que les délais pour avoir des soins sont devenus la norme au Québec.

Alors que les pertes de revenus des patients qui attendent des soins de santé ont dépassé le cap du milliard $ en 2013 au pays, l’Institut économique déplore que les délais pour avoir des soins sont devenus la norme au Québec.

«Le système est devenu une gestion de listes d’attente, déplore Jasmin Guénette, vice-président de l’Institut économique de Montréal. Mais, ces gens-là souffrent pendant ce temps-là et leur état se détériore. C’est un scandale.»

« Ça tue attendre »

Le Journal a obtenu en exclusivité une vidéo produite par l’Institut économique de Montréal au sujet des impacts de l’attente dans le réseau de la santé.

Dans le court documentaire, plusieurs patients qui attendent pour divers traitements témoignent des conséquences de ces délais dans leur vie (stress, détérioration de la santé, détresse psychologique).

«Ça tue attendre, témoigne Nathalie Prud’homme, une patiente qui a eu quatre cancers. Quand t’es dans l’attente, tout tombe au neutre. J’avais beaucoup de difficulté à fonctionner avec ça, parce que c’est ta vie qui dépend de ce résultat-là.»

« Je crève de faim »

«Plusieurs patients nous disent: “J’ai fini par vaincre le cancer, mais maintenant je crève de faim”», déplore Nathalie Rodrigue, présidente de la Coalition priorité cancer.

Selon l’Institut Fraser, les pertes financières des patients québécois qui attendent pour être soignés ont atteint 268 millions $ en 2013 seulement. Au Canada, la facture totale dépasse le milliard $.

«C’est majeur. Ce sont des patients qui souffrent, ajoute M. Guénette. Les gens vont dans le réseau pour se faire soigner, pas pour voir leur compte de banque partir en fumée.»

 

Commentaires