/lifestyle/food
Navigation
L’Atelier

Une bonne formule

Resto : L’Atelier
photo le journal de montréal, Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une visite dans ce restaurant «Apportez votre vin». Et au moment de ma visite, le nouveau chef avait déjà transporté ses pénates ailleurs. Un nouveau chef, donc, fraîchement débarqué avec son amie de cœur (la pâtissière), officie maintenant à L’Atelier. Ce nouveau chef est arrivé depuis une semaine, me dit l’adorable jeune fille qui nous a servis.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une visite dans ce restaurant «Apportez votre vin». Et au moment de ma visite, le nouveau chef avait déjà transporté ses pénates ailleurs. Un nouveau chef, donc, fraîchement débarqué avec son amie de cœur (la pâtissière), officie maintenant à L’Atelier. Ce nouveau chef est arrivé depuis une semaine, me dit l’adorable jeune fille qui nous a servis.

Style de restaurant

Le jeune chef se donne du mal pour satisfaire les clients. Il devrait toutefois simplifier un peu ses combinaisons culinaires et ses assemblages afin de lui libérer du temps de réalisation pour accorder un peu plus de soin aux techniques, lesquelles font un peu défaut pour certains plats. Menu dégustation cinq services, table d’hôte au choix ou plats à la carte, prix raisonnables. Une bonne formule.

Décor

Le mur de rondins de bois rend l’espace bien chaleureux. Un long comptoir (table haute) à la fin du bar est judicieusement aménagé et permet ainsi à de petits groupes de festoyer. Banquettes, petites tables, un tableau où sont inscrits les plats et un autre avec les desserts… Sympa!

Ambiance

L’accueil est charmant et les clients se sentent très vite à l’aise. La musique est présente, mais rapidement étouffée par le bruit ambiant, assez fort d’ailleurs. Il faut dire qu’il y avait pas mal de monde, dont des groupes. Ceci explique facilement cela.

Clientèle

Couples, petits groupes, une grande tablée, les gens sont heureux d’apporter leurs bons flacons. Le restaurant a une nouvelle direction depuis presque un an, souhaitons que le passage des différents chefs n’enlève en rien le plaisir des clients à découvrir ou venir redécouvrir la place.

Le repas

Il y avait beaucoup de plats sur le menu qui nous tentaient, comme la pieuvre grillée, tomatillo et maïs ou le magret de canard, grelots, racines, fromage en grains, sauce à la bière. Mais il faut bien faire un choix, donc, nous avons choisi le maquereau fumé maison, crème sûre mujjol-aneth, kimchi maison. Les filets de maquereau sont un peu trop salés. Les accompagnements sont rafraîchissants, explosion de saveurs avec le caviar Mujol. C’est quand même encore un peu salé, mais c’était toutefois agréable avec la crème sure onctueuse.

Champignons, œuf à 65C, sarrasin-bacon-soya. L’idée du jaune d’œuf cuit à 65 degrés, qui sert à tartiner le fond de l’assiette creuse n’apporte franchement pas grand-chose à l’assemblage de l’assiette. Surtout avec des champignons qui ont été sautés à trop forte chaleur, donnant à ceux-ci une texture trop ferme et desséchée. C’est bien dommage, car avec une technique plus juste le résultat aurait été plus agréable.

Omble chevalier, purée de courge fumée, palourdes, citron amer. Un beau et bon plat. La cuisson du poisson à chair rose est juste, la peau est bien cuite et légèrement croquante en surface. C’est bien. Purée de courge onctueuse, c’est bon.

Lapin braisé et parpadelles, jus aux graines de moutarde, kale, parmesan. Le plat de la soirée, une réalisation quatre étoiles. Que ce soit les parpadelles parfaitement cuites, le lapin parfaitement braisé et émietté, la moutarde en grains délicatement acidulée. Une délicieuse préparation qui accompagnait parfaitement notre vin, un Côtes-du-Ventoux. Pour conclure, un cheese-cake au chèvre, bleuets, chartreuse, sarrasin, onctueux dans son petit pot et un dessert trop puissant au beurre d’arachide, poire, nougatine, glace au miel. La poire était masquée par la saveur de beurre d’arachide trop présent.

Le service

Accueil chaleureux, service gentil au possible. La jeune femme qui nous a servis était attentive, donnait des explications éclairées et était souriante avec tout le monde.

Carte des vins

Ne vous gênez pas pour apporter vos bons flacons. Une autre serveuse, qui a l’œil à tout, nous a apporté de beaux grands verres pour notre deuxième vin. Super!

 
Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.