/lifestyle/psycho
Navigation
Couples

Votre sorte d’amour

Woman embraces a man
Photo Fotolia La façon dont chacun aime n’est pas nécessairement comprise par la personne à laquelle on exprime de l’amour.

Coup d'oeil sur cet article

Chacun d’entre nous a sa propre conception de l’amour, conception que ne partage pas nécessairement notre partenaire amoureux. Cent personnes qui parlent d’amour parlent probablement de cent choses différentes.

Chacun d’entre nous a sa propre conception de l’amour, conception que ne partage pas nécessairement notre partenaire amoureux. Cent personnes qui parlent d’amour parlent probablement de cent choses différentes.

«L’amour est le plus joyeux des sentiments humains, mais il peut être aussi le plus douloureux. La peur d’être rejeté ou sentir faiblir son amour pour l’autre angoisse, culpabilise, paralyse et obsède.» ont écrit avec justesse Delis et Phillips dans leur magnifique livre Le paradoxe de la passion.

Quand les gens parlent d’amour, ils parlent de leur façon à eux d’aimer et d’être aimés. Pour certains, l’amour, c’est la passion; pour d’autres, c’est l’engagement; certains ne peuvent concevoir d’amour sans sexualité; pour d’autres, l’amour, c’est se mettre au service de l’autre.

Pour assurer votre relation amoureuse à long terme, il existe deux conditions importantes: exprimer son amour et dire comment l’on veut être aimé.

Exprimer son amour

Beaucoup de gens considèrent l’amour comme acquis une fois pour toutes («Il [elle] le sait que je l’aime») et n’expriment plus leurs sentiments comme aux premiers temps de leur rencontre: «Est-ce que tu m’aimes?», ce à quoi, ils répondent: «Il faut le croire puisque je t’ai épousé(e)».

La façon dont chacun aime n’est pas nécessairement comprise par la personne à laquelle on exprime de l’amour. D’où la nécessité de vérifier si sa façon d’aimer l’autre correspond bien à la façon dont l’autre veut être aimé(e): «Comment veux-tu que je t’aime, toi, pour que tu te sentes aimé(e) par moi?»

Des personnes expriment très mal leur amour en voulant l’exclusivité de cet amour, en empêchant l’autre d’avoir des amis des deux sexes ou une vie personnelle en dehors du couple. La jalousie n’est pas une preuve d’amour, mais bien une manifestation de la peur d’être rejeté.

Être aimé(e)

Beaucoup de personnes pensent que leur partenaire peut deviner comment ils veulent être aimés, les moments où ils veulent recevoir de l’amour et de quelle sorte d’amour ils ont besoin. C’est pourquoi il y a tant de déceptions dans les histoires amoureuses.

La principale illusion concernant la demande d’amour est la suivante: «Si je lui dis quand et comment m’aimer, cela ne viendra pas de lui et ne sera donc pas spontané, ni vrai». Cette illusion est basée sur la croyance que le partenaire doit être celui qui prend l’initiative de l’expression d’amour.

Le problème, c’est que l’on ne devient pas devin parce que l’on est devenu amoureux. Il y a pourtant un personnage célèbre qui, il y a plus de 2000 ans, a dit «Demandez et vous recevrez». Si vous ne dites pas ce dont vous avez besoin, quand et comment vous en avez besoin, votre partenaire, malgré tout son amour, ne le devinera pas.

Il se peut aussi que votre besoin d’amour évolue avec le temps et les circonstances. Par exemple, beaucoup de jeunes hommes associent l’amour à la sexualité tandis que les hommes plus âgés apprennent à aimer davantage avec leur cœur qu’avec leur corps. À l’inverse, des jeunes femmes plus romantiques peuvent devenir davantage sexophiles avec le temps.

Si vous avez besoin d’amour, apprenez à le demander et tenez les personnes que vous aimez au courant de la manière dont vous voulez être aimé(e). Il n’y a pas de honte à demander d’être pris(e) dans les bras de son partenaire, d’être embrassé(e) et de se faire dire: «Je t’aime».

Gary Chapman a écrit un best-seller Les langages de l’amour. Il en énumère cinq: les paroles valorisantes, les moments de qualité, les cadeaux, les services rendus et le toucher. Quelle est la vôtre?

 

Commentaires