/entertainment/tv
Navigation
Bebye làlà 2014

Dernier tour de piste ?

Les concepteurs planchent sur un projet qui pourrait sonner le glas de la revue humoristique régionale de l’année

Bebye làlà
Photo courtoisie La quatrième édition du Bebye làlà dévoilera 35 sketches au total dont celui mettant en vedette l'animatrice et chroniqueuse au Journal, Myriam Ségal.

Coup d'oeil sur cet article

Le Journal a appris qu'avec ses 35 sketches, la 4e édition du Bebye làlà sera non seulement la plus grande, mais peut-être même la dernière, selon l'un de ses producteurs Paul Champoux.

«C'est définitivement la plus grosse édition à laquelle auront droit les gens. On achève les tournages, mais on a encore trois grosses fins de semaine de studio qui s'en viennent avec entre autres, une parodie de l'émission La Voix rebaptisée La Foi. C'est l'histoire du maire Jean Tremblay qui arrive au paradis. Il pense qu'il a fait du bien sur la terre, mais disons que les juges ne sont pas du même avis», dévoile le concepteur du Bebye làlà, Paul Champoux.

Plus les années passent et plus il trouve difficile d'orchestrer sa revue humoristique annuelle qui sévit au Saguenay–Lac-Saint-Jean depuis 2011. Il avoue même que la prochaine édition pourrait être la dernière. «C'est beaucoup de travail et beaucoup de gens impliqués. On fait un projet de 500 000 $ avec 8000 $. Ça devient fatigant. Aussi, on travaille quelque chose de très gros qui ferait qu'on n’aurait pas le temps, l'année prochaine, de travailler sur le Bebye làlà», dit-il, toujours en réflexion quant à l'avenir de l'émission dans son format actuel.

Couper les ponts?

«C'est dur de couper les ponts. Je suis sûr qu'en janvier, il va encore avoir des sujets qui fait qu'on n’aura pas le choix de continuer d'écrire. Par contre, est-ce que ça serait la même formule? Je ne sais pas», avoue M. Champoux.

Il se dit également très heureux d'avoir atteint l'objectif de faire connaître la revue humoristique régionale partout au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

«Tout le monde connaît ça maintenant. Quand on enregistre même dans les petites places au Lac ou au Saguenay, les gens viennent nous voir et nous reconnaissent», se réjouit le copropriétaire de Jim & Jane Productions.

Au total, le Bebye làlà, c'est 10 000 heures de matériel et plus de 1300 personnes qui se sont impliquées de près ou de loin depuis quatre ans.

«En région, c'est ça la richesse. Par exemple, on va enregistrer sous peu une parodie de l'émission Dans l'oeil du dragon et la boutique Ernest va nous prêter des costumes pour habiller les personnages. Tout cela, sans compter les nombreux autres commanditaires», mentionne Paul Champoux qui peut aussi se targuer d'avoir un scripteur émérite dans son équipe cette année.

«On a la chance d'avoir dans nos rangs le rédacteur en chef du magazine Safarir, Michel Bouchard. Il fonctionne en tabarnak. Il apporte des sujets régionaux, mais qui rayonnent partout au Québec. C'est vraiment un bel atout à l'équipe des sept scripteurs», admet-il.

La quatrième mouture du Bebye làlà sera dévoilée au grand public le 18 décembre. De plus, une grande promotion en collaboration avec Sleeman débute aujourd'hui à travers les 66 dépanneurs Sagamie et assurera ainsi une grande visibilité au projet de Stéphanie Gagné et Paul Champoux.

 
Commentaires