/news/society
Navigation
Expédition de 1700 km en solitaire

Frédéric Dion s'envole pour l'Antarctique

Frédéric Dion.
Photo Archives / Agence QMI Frédéric Dion.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – L'aventurier Frédéric Dion, de Trois-Rivières, se trouve présentement en Afrique du Sud d'où il s'envolera dans quelques jours pour l'Antarctique afin de réaliser un rêve qu'il chérit depuis longtemps: se rendre au point central de ce continent en solitaire.

«Le plus grand danger qui me guette, c'est mes actions, a-t-il révélé. C'est comment je vais prendre mes décisions sur le terrain, comment je vais gérer mon énergie. Le froid, les crevasses et tout, ce sont des dangers qui sont permanents, mais ce sont plutôt mes actions qui vont faire que ça va devenir dangereux pour moi.»

Pour parcourir les 1700 kilomètres qui séparent le bord du continent de son centre, Frédéric Dion sera propulsé par son cerf-volant à traction qui lui permettra de couvrir une plus grande distance en moins de temps.

L'homme de 37 ans transportera d'ailleurs des vivres pour 65 jours dans un traîneau qu'il a conçu à partir d'un kayak et sur lequel est également fixée la tente dans laquelle il passera ses nuits. Au total, il portera près de 130 kg lors de son périple.

«Ça limite le tout au maximum! Je n'ai pas beaucoup de vêtements et tout est calculé au gramme près», a-t-il indiqué.

«Oser l'aventure»

Frédéric Dion est reconnu pour être un explorateur toujours à la recherche de nouveaux défis. Après avoir, entre autres, survécu quatre jours sans GPS ni nourriture ni carte dans le Nord-du-Québec ou en hiver au lac Mistassini, il se dit fin prêt pour réaliser ce voyage auquel il rêve depuis longtemps.

«Je suis un aventurier, a-t-il confié. Ça fait 13 ans que je gagne ma vie avec les aventures et les conférences, j'incite les gens à oser l'aventure, à passer à l'action dans leurs défis et leurs rêves. Moi, mon rêve, c'est d'aller en Antarctique, vivre cette expédition-là.»

«C'est un gros défi, je ne sais pas si je vais réussir, mais pourquoi ne pas se donner la chance de le faire?» a-t-il conclu.

S'il réussit à se rendre en solitaire au point central de l'Antarctique, Frédéric Dion sera le premier à avoir réalisé cet exploit.

Commentaires