/entertainment/movies
Navigation
Réalisateur de Louis Cyr

Un réalisateur québécois à la barre de la série Versailles

Daniel Roby
Photo courtoisie Le cinéaste québécois Daniel Roby (Louis Cyr, Funkytown) réalisera trois épisodes de la série historique Versailles qui racontera le règne du roi Louis XIV.

Coup d'oeil sur cet article

Le réalisateur du film Louis Cyr, Daniel Roby, s’envolera pour Paris à la mi-novembre pour tourner trois épisodes de l’ambitieuse série historique Versailles.

Le réalisateur du film Louis Cyr, Daniel Roby, s’envolera pour Paris à la mi-novembre pour tourner trois épisodes de l’ambitieuse série historique Versailles.

Produit pour la chaîne française Canal + et tournée en anglais avec un gros budget (plus de 30 millions de dollars), Versailles se penchera sur le règne du Roi Soleil Louis XIV et réunira une distribution internationale composée notamment de l’Anglais George Blagden (Vikings) et de la Française Dominique Blanc (La reine Margot).

Le cinéaste et acteur français Jalil Lespert (Yves Saint-Laurent) réalisera les trois premiers épisodes de la série, tandis que Daniel Roby se chargera des trois derniers. La série de dix épisodes sera tournée à Versailles et en région parisienne.

Grâce à Louis Cyr

Daniel Roby a décroché ce contrat il y a quelques jours seulement.

«J’ai reçu un appel il y a une dizaine de jours des producteurs qui m’ont dit qu’ils cherchaient un réalisateur québécois, raconte Roby, qui a aussi réalisé Funkytown et La peau blanche.

«Je leur ai fait parvenir mes films et ils m’ont rappelé le lendemain. Je pense que Louis Cyr a scoré fort!, lance-t-il en riant.

Roby n’aura pas le temps de faire du tourisme. Aussitôt arrivé à Paris, il commencera à préparer le tournage de ses épisodes, qui aura lieu en janvier et en février. Le Québécois restera ensuite en France pendant quelques semaines supplémentaires pour peaufiner son travail.

«C’est une offre que je ne pouvais pas refuser, dit-il. C’est un gros show. On a de bons moyens avec un budget de 3 millions de dollars par épisode et une équipe technique super intéressante.

«C’est aussi une belle opportunité pour moi de rentrer dans le cercle assez fermé des réalisateurs qui sont engagés pour réaliser des grandes séries internationales. Avec la qualité des séries qui sont produites de nos jours, la télé est de plus en plus intéressante pour les cinéastes.»

Victor Malarek

Après Versailles, Daniel Roby retournera à la préparation de son prochain film, Gut Instinct, qu’il compte tourner à la fin de l’été prochain à Vancouver, Toronto, Montréal et en Thaïlande.

Inspiré du livre du journaliste Victor Malarek, le film racontera l’histoire vraie d’un homme qui est entraîné malgré lui dans une opération de police anti-drogue en Thaïlande. Roby est actuellement à la recherche d’un acteur anglophone pour le rôle principal.

 
Commentaires