/lifestyle/books
Navigation
Andrew Hodges | Alan Turing

La vie difficile d’un génie

THE IMITATION GAME
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Professeur de mathématiques à l’Université d’Oxford et écrivain, Andrew Hodges signe une réédition de sa biographie de référence sur le génie de l’informatique qui a réussi à décoder les codes secrets nazis et inventé l’ordinateur, Alan Turing. Le film The Imitation Game, à l’affiche le 28 novembre aux États-Unis, en est inspiré.

Professeur de mathématiques à l’Université d’Oxford et écrivain, Andrew Hodges signe une réédition de sa biographie de référence sur le génie de l’informatique qui a réussi à décoder les codes secrets nazis et inventé l’ordinateur, Alan Turing. Le film The Imitation Game, à l’affiche le 28 novembre aux États-Unis, en est inspiré.

Considéré comme un génie de l’informatique et un héros de la Seconde Guerre mondiale, Alan Turing est célèbre pour avoir réussi à décrypter les communications codées de l’armée allemande en venant à bout d’Enigma, la machine de chiffrement utilisée par les nazis, réputée inviolable.

Lorsqu’il a «cassé» le code secret allemand, à l’âge de 30 ans, ce mathématicien n’en était pas à son premier coup d’éclat. Déjà, en 1936, il avait dessiné les contours de la première machine programmable, ou «machine de Turing», capable d’effectuer n’importe quel calcul mathématique. C’était l’ancêtre de l’ordinateur.

Après la guerre, Alan Turing a poursuivi ses recherches et s’est consacré aux possibilités avancées par l’intelligence artificielle.

Persécution

Les dernières années de sa vie ont été difficiles puisqu’il a souffert de persécution en raison de son homosexualité. Il fut d’ailleurs condamné, en 1952, à la castration chimique. Deux années plus tard, à l’âge de 41 ans, il décida de mettre fin à ses jours. L’exceptionnelle biographie signée par Andrew Hodges, dont la première version fut publiée en 1983, fait partie des «50 livres essentiels», selon le quotidien The Guardian. Andrew Hodges refuse de faire quelque commentaire que ce soit au sujet du film, mais commente avec grand plaisir sa biographie d’Alan Turing.

En 1969, le mathématicien anglais s’est intéressé aux théories d’Alan Turing. En 1972, après s’être engagé dans les mouvements de libération des homosexuels, à Londres, il a rencontré des gens qui avaient connu Alan Turing personnellement. «Ils m’ont raconté ce qu’ils savaient à son sujet: comment il a été arrêté pour homosexualité, comment il s’est enlevé la vie en 1954. Des choses que bien peu de gens savaient», partage-t-il en entrevue téléphonique.

«Je savais que bien peu de gens étaient au courant de ce qui entourait sa mort à un jeune âge. Ensuite, en 1976, en regardant une émission télévisée, j’ai réalisé quel avait été son rôle pendant la Seconde Guerre mondiale, puisqu’il avait réussi à casser les codes secrets allemands. Peu de gens étaient au courant de ces faits et je les ai rassemblés.»

Portrait complet

En 1977, il souhaitait dresser un portrait complet d’Alan Turing, plutôt que faire un collage de faits. «Je voulais raconter toute son histoire, du début à la fin, et en présentant son point de vue à lui.»

Andrew Hodges fait remarquer que son travail de biographe ne fut pas simple. «Le travail entourant Enigma était encore secret. Quelques informations avaient été rendues publiques, donc j’ai pu en trouver. À l’époque, le lien n’était pas encore établi entre le démantèlement du code secret et l’invention des ordinateurs. Les gens commençaient à peine à en parler. C’était intéressant de voir comment ses théories de 1936 avaient été transformées par ses expériences pendant la Seconde Guerre mondiale et ses designs électroniques de 1945. Turing aimait transformer les théories abstraites en choses pratiques.»

C’est le travail acharné de Turing qui a permis de déchiffrer les messages secrets transmis par les U-boats allemands. «Turing a lui-même a déclaré que son plus important accomplissement était lié au travail accompli en 1936 — un travail de pure logique — que nous reconnaissons aujourd’hui comme étant à la base des ordinateurs modernes», poursuit le biographe.

En librairie le 12 novembre.

Le film The Imitation Game (Le jeu de l’imitation) sera à l’affiche en français le 19 décembre.

L’acteur anglais Benedict Cumberbatch (au centre de la photo ci-dessous) va personnifier Turing dans le film.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.