/news/consumer
Navigation
Électricité | Où vont vos impôts

800 M$ d’achats d’électricité inutiles

Hydro-Québec paiera le gros prix en 2015 malgré d’imposants surplus énergétiques dans ses coffres

Coup d'oeil sur cet article

Hydro-Québec continue de se procurer de l’électricité dont elle n’a pas besoin et ses achats inutiles s’élèveront à 800 millions $ l’an prochain, a appris Le Journal.

Hydro-Québec continue de se procurer de l’électricité dont elle n’a pas besoin et ses achats inutiles s’élèveront à 800 millions $ l’an prochain, a appris Le Journal.

Selon des documents déposés devant la Régie de l’énergie, Hydro-Québec persiste et signe dans son programme d’acquisition d’électricité malgré d’imposants surplus énergétiques dans ses coffres.

L’an prochain, la société d’État prévoit acheter 6,6 térawattheures (TWh) d’électricité à un coût unitaire moyen de 10,72 ¢ du kilowattheure. Un térawattheure peut alimenter 50 000 maisons.

Ces achats d’électricité à des producteurs privés qui possèdent des parcs éoliens, de petites centrales hydro-électriques et des centrales biomasse lui coûteront 650 millions $.

À cela, il faut également ajouter une somme de 150 millions $ qu’Hydro-Québec versera à TransCanada Énergie pour garder fermée la centrale au gaz naturel de Bécancour.

« Une fuite en avant »

En 2015, 2016 et 2017, Hydro-Québec devra gérer des surplus annuels estimés à plus de 16 TWh. D’ici 2027, les surplus estimés seront de 169 TWh, pour une valeur totale de 17 milliards $.

«Une véritable fuite en avant», déplore l’analyste en énergie de l’Union des consommateurs (UC), Marc-Olivier Moisan-Plante.

Selon ce dernier, Hydro-Québec a tellement d’électricité qu’elle ne sait plus qu’en faire.

«Il n’y a aucune logique derrière cette façon de faire. Ce n’est certainement pas aux clients résidentiels d’Hydro-Québec de financer le développement de l’industrie éolienne au Québec», fait valoir l’analyste de l’Union des consommateurs.

Cette situation découle notamment d’une série d’engagements pris par le gouvernement du Québec qui imposent à Hydro-Québec d’acheter de l’électricité à prix fort à des producteurs privés.

Impact sur la facture

Il faut dire que les surplus d’électricité accumulés ainsi que les coûts des nouveaux approvisionnements vont continuer à avoir un impact sur la facture des clients de la société d’État.

Le 1er avril 2015, les clients d’Hydro-Québec pourraient se voir imposer une hausse des tarifs d’électricité de 7,6%, soit une progression régulière de 3,9% et une augmentation étalée de 3,7%.

Le 1er avril dernier, Hydro-Québec a obtenu le feu vert de la Régie de l’énergie pour augmenter ses tarifs d’électricité résidentiels de 4,3%.

Pas de commentaires

Hydro-Québec n’a pas voulu commenter le coût de ses approvisionnements d’électricité en 2015.

La société d’État reconnaît toutefois que les achats d’énergie éolienne imposés par le gouvernement exerceront une pression à la hausse de 2% sur ses coûts d’approvisionnement en électricité au Québec l’an prochain.

 

Commentaires