/finance/news
Navigation
Dans vos poches

Faire des bonnes affaires sur le WEB

Печать
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Tant pour le consommateur que pour l’entreprise, faire des affaires n’aura jamais été aussi facile. De nouvelles places de marché virtuelles semblent apparaître chaque jour pour le plaisir des acheteurs et des vendeurs. Que ce soit dans le domaine de l’alimentation, de l’immobilier ou du voyage, plusieurs plateformes innovantes mettent en contact vendeurs et acheteurs, facilitant nos recherches et diminuant les intermédiaires. Peu importe ce que vous cherchez, il est donc certain que quelqu’un vous offrira des prix plus alléchants.

Tant pour le consommateur que pour l’entreprise, faire des affaires n’aura jamais été aussi facile. De nouvelles places de marché virtuelles semblent apparaître chaque jour pour le plaisir des acheteurs et des vendeurs. Que ce soit dans le domaine de l’alimentation, de l’immobilier ou du voyage, plusieurs plateformes innovantes mettent en contact vendeurs et acheteurs, facilitant nos recherches et diminuant les intermédiaires. Peu importe ce que vous cherchez, il est donc certain que quelqu’un vous offrira des prix plus alléchants.

Voyagez à votre prix

Priceline a été l’une des premières plateformes à donner le contrôle à l’acheteur. Alors que les compagnies aériennes ont l’habitude de nous dicter leur prix, le site Web vous permet de faire une offre sur l’hôtel ou le vol qui vous tente. Les transporteurs ont ensuite le choix de l’accepter ou non, question d’écouler leurs places vides pour quelques dollars. Tout le monde en sort gagnant; une option intéressante pour des vacances de dernière minute au prochain temps des Fêtes!

Du marketing à bas coût pour les PME

Un deuxième exemple est l’application Fiverr que j’ai découverte récemment. Pour faire simple, la plateforme permet aux pigistes, principalement dans le domaine des communications (design de logo, vidéo corporative, publicité sommaire, etc.) d’offrir leurs services à petits prix. L’offre de base est normalement à 5 $. Il y a toutefois moyen de rentabiliser rapidement son travail en vendant des extra. L’acheteur pourra donc payer un 10 $ de plus pour avoir les fichiers originaux de son logo et un autre 40 $ pour en détenir les droits exclusifs. Pour un designer, c’est donc une belle manière de revendre les centaines de concepts refusés par ses clients qui dorment sur une tablette. On change le nom qui y figure et hop! De plus, un même concept peut souvent être revendu avec un minimum d’adaptation ailleurs dans le monde!

S’il est certain qu’à 5 $, la réalisation, et surtout le service, n’est pas le même qu’avec l’agence gérant la marque de votre entreprise. Fiverr est une alternative intéressante pour vos projets personnels dans lesquels vous ne voulez pas trop investir (un logo pour votre mariage par exemple, ou pour votre blogue). Le plus gros défaut? La communication qui, en plus de la barrière fréquente du langage, est assez rudimentaire et mène souvent à de mauvaises interprétations du mandat.

De la ferme à la fourchette

Mon dernier exemple, intéressant succès montréalais, s’applique moins au consommateur mais mérite d’être mentionné. Suivant la tendance de l’alimentation locale, Provender a mis sur pied une plateforme permettant aux agriculteurs, éleveurs et autres producteurs d’offrir leurs produits directement aux restaurants, qu’ils aient ou non la capacité de les approvisionner. Le producteur se crée ainsi un compte, mentionne ce qu’il a à vendre aujourd’hui et attend de voir qui décidera de le mettre au menu. Les restaurateurs de l’autre côté y entrent leurs besoins de la journée ou de la semaine, qui pourront être comblés par un ou plusieurs producteurs. Alors que l’on parle de plus en plus des surplus de légumes que les agriculteurs doivent jeter, ceux-ci ayant été refusés par les supermarchés et autres gros clients, voici une belle façon pour eux de diminuer leurs pertes.

Et pour nous? Ces aliments locaux ne seront que plus goûteux dans notre assiette!

Pour terminer, peu importe ce que vous produisez, regardez autour de vous. Il y a certainement un moyen pour entrer en contact avec votre clientèle sans trop d’efforts. Vous recherchez un produit ou un service et voulez transiger directement avec «l’artisan»? Le Web cache certainement la solution. Bonnes affaires!

 

Commentaires