/news/health
Navigation
Capacités cognitives

Augmenter la capacité de stockage du cerveau, possible?

Cervello neuroni sinapsi
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Il sera éventuellement possible de modifier la quantité d’information que peut stocker le cerveau, selon une nouvelle étude internationale menée par des chercheurs de l’Université McGill.

Les auteurs ont identifié une protéine qui freine l’activité cérébrale. À la lumière de leurs résultats, si cette protéine est retirée, le fonctionnement cérébral et le rappel de mémoire seront améliorés.

Des recherches antérieures avaient démontré que, pour que le cerveau conserve les souvenirs en mémoire, il faut que de nouvelles molécules soient produites. Si la production de ces molécules est freinée, la formation de nouveaux souvenirs ne se fait pas.

«Nos résultats démontrent que le cerveau contient une protéine importante qui limite la production de molécules nécessaires à la formation de la mémoire, a expliqué le neuroscientifique de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, Dr Keith Murai, auteur principal de l'étude. Ainsi, l’équipe a observé que lorsque cette protéine est supprimée, le cerveau peut stocker plus d'informations.»

Pour obtenir ses résultats, les chercheurs ont étudié les changements dans les connexions neuronales de souris et ont établi un lien entre la production de nouveaux souvenirs et la présence de la protéine FXR1P.

L’étude publiée dans le dernier numéro de Cell Reports aidera à mieux comprendre et à améliorer les traitements des maladies neurodéveloppementales et neurodégénératives, telles que les troubles du spectre de l'autisme et la maladie d'Alzheimer.

«Si nous pouvons identifier des composés qui contrôlent le potentiel de freinage de la protéine FXR1P, nous pourrions être en mesure d’augmenter ou de diminuer l'activité du cerveau ou sa plasticité. Par exemple, pour l'autisme, on pourrait vouloir diminuer certaines activités cérébrales et pour la maladie d'Alzheimer, on pourrait vouloir en augmenter l'activité», a ajouté le Dr Murai.

Commentaires