/world
Navigation
Machines de guerre Made in Québec

De Mirabel à Bagdad

Les Bell-407 sont fabriqués au Québec pour être ensuite armés aux États-Unis et combattre l’État islamique

Des Bell-407 de Mirabel, fer de lance de la lutte contre l’État
Photo courtoisie Un Bell-407 est chargé à bord d’un C-17 en partance pour l’Irak.

Coup d'oeil sur cet article

Des hélicoptères fabriqués au Québec constituent présentement la principale force de frappe aérienne de l’armée irakienne contre les djihadistes de l’État islamique.

Des hélicoptères fabriqués au Québec constituent présentement la principale force de frappe aérienne de l’armée irakienne contre les djihadistes de l’État islamique.

Ces engins de guerre faisaient d’ailleurs partie de l’arsenal qui a permis de reprendre la ville stratégique de Baiji des mains des combattants de l’État islamique au cours du week-end.

Trente Bell-407 militarisés, sortis des chaînes de montage de l’usine de Mirabel avant d’être armés aux États-Unis, sont en première ligne dans la plupart des combats.

À part ces hélicoptères québécois, les forces armées irakiennes ne possèdent que quelques hélicos d’assaut russes.

Jusqu’à maintenant, les Américains ont été réticents à fournir aux Irakiens des hélicoptères de combat d’assaut avancés comme les Apaches.

Hélicos de guerre

Ce sont donc les hélicos de Mirabel qui combattent aux côtés des forces de la coalition internationale, dont fait partie le Canada avec ses CF-18.

Une vidéo promotionnelle de Bell Helicopter souligne que son aéronef est parfaitement configuré pour introduire des commandos de forces spéciales derrière les lignes ennemies pour divers types d’opérations clandestines: infiltration exfiltration, enlèvements, attaques ponctuelles et assassinats ciblés.

La livraison de la trentaine d’appareils à Bagdad a été effectuée l’automne dernier. Les porte-paroles de Bell Hélicoptère, tant à Mirabel qu’à Fort Worth, au Texas, le siège international de la compagnie, n’ont pas voulu dire si le gouvernement irakien avait confirmé son option pour l’achat de 26 autres Bell-407.

Un hélico abattu

Situé à 200 km au nord de Bagdad, Baiji est considérée comme une position-clé sur la route de Mossoul. La ville abrite entre autres la plus importante raffinerie irakienne.

Un Bell-407 a été abattu près des champs pétrolifères de Baiji, entraînant la mort des trois membres d’équipage. Des combattants se sont d’ailleurs filmés posant triomphalement sur la carlingue détruite.

L’État islamique, qui diffuse les images de décapitation d’otages occidentaux (voir texte à la page 2) a aussi mis en ligne une vidéo montrant un de ses combattants tirant un missile sol-air chinois FN-6 en direction de ce qui semble être un Bell-407.

photo d’archives
Un Bell-407 abattu sur lequel pose triomphalement un combatttant de l’État islamique.

Plus de mille vendus partout dans le monde
Selon des documents de l’US Army, la variante «armée irakienne» du 407 (IA-407) est dotée de mitrailleuses de calibre 50 mm et de lance-roquettes de 70 mm.
L’appareil porte aussi sous le nez une tourelle de surveillance qui est dotée d’un désignateur laser destiné à illuminer les cibles pour des missiles AGM-114 Hellfire.
Les Bell-407 militarisés se révèlent tellement efficaces et économiques à utiliser que Bell propose maintenant sa variante militaire du 407 à plusieurs autres pays du Moyen-Orient sous la désignation Bell-407 GT et Bell-407 AH.
Le Bell-407 militarisé a été présenté aux forces aériennes émiraties, jordaniennes et saoudiennes lors d’une démonstration de tir réel à Amman, le 4 juin dernier. La démons­tration a permis aux états-majors de constater la capacité des 407 d’évoluer dans les conditions difficiles alors que la température ambiante était de 47 ºC.
Le Bell-407 a été certifié par Transports Canada en 1996. Plus de mille exemplaires de cet hélicoptère ont jusqu’à maintenant été construits à Mirabel et livrés à divers clients civils, militaires et policiers.
Les recherches et le développement à partir du modèle Bell-407 ont aussi abouti à la création du drone MQ-8C pour la marine américaine par Bell et Northrop-Grumman. La US Navy a reçu son premier hélicoptère-robot MQ-8C «Fire Scout» en 2013. Elle en a acheté 14. Les premiers MQ-8C doivent rejoindre des unités opérationnelles en mer dans les prochaines semaines.
Commentaires