/misc
Navigation

Le PQ premier avec PKP?

Coup d'oeil sur cet article

Alors que mon article la semaine passée expliquait que le mode de scrutin pour la course à la chefferie n'avantageait probablement pas Pierre Karl Péladeau, ce dernier semble bien vouloir se lancer. Comme quoi, soit PKP ne lit pas pas mon blogue, soit il pense pouvoir gagner malgré le mode de scrutin!

Et voici qu'un nouveau sondage Léger pour le compte du Devoir nous montre qu'un PQ dirigé par PKP serait en tête des intentions de votes. Regardons cela de plus près.

Premièrement, remarquons bien que le PQ se retrouve plus élevé que lors des derniers sondages, même sans PKP aux commandes. À 26%, le PQ est en fait au-dessus de son score du 7 avril. Les intentions de vote en général sont proches des résultats de la dernière élection. Le PLQ est certes en baisse (36%) alors que tous les autres sont en hausse (PQ à 26%, CAQ à 26% et QS à 10%), mais il n'y a rien de bien majeur. La remontée du PQ (sans avoir de chef) devrait inquiéter la CAQ et François Legault qui ne semblent pas capables d'unifier l'insatisfaction envers le gouvernement Couillard.

Pour la course à la chefferie, les répondants au sondage sont 31% à estimer que PKP ferait le meilleur chef. Un résultat légèrement supérieur aux "je ne sais pas" (28%). Parmi les autres candidats, déclarés ou non, aucun ne dépasse les 10%. La situation est ainsi très similaire à ce que je décrivais récemment. Ces résultats cependant sont pour tous les électeurs. Si on n'interroge que les partisans PQ (ceux qui ont le droit de choisir le chef), l'avance de PKP est énorme. Il récolterait en effet 59% des votes. Ce n'est pas la première fois que nous voyons une telle avance en faveur de l'ex patron de Quebecor. Si cela ne change pas rapidement, la longue course à la chefferie sera terminé avant même d'avoir réellement commencé.

La question fondamentale bien sûr est de savoir si PKP pourrait attirer des électeurs des autres partis. Il semble que ce soit bel et bien le cas car le PQ récolterait 36% des votes (un gain de 10 points) si PKP en était le chef. Les autres candidats potentiels (Lisée, Drainville et Cloutier) ont tous un impact négatif. Regardons l'effet PKP en détails:

Intentions de votes sans PKP Avec PKP variation
PLQ 36% 30% -6%
PQ 26% 36% 10%
CAQ 26% 19% -7%
QC 10% 11% 1%
autres 2% 3% 1%
Le PQ gagnerait ainsi 10 points, aux dépends du PLQ et de la CAQ. Dans les faits, ces deux partis baissent de 13 points collectivement. Il y a ainsi potentiellement des électeurs PQ qui changeraient d'option si PKP devenait chef (ils quitteraient pour QS par exemple). Mais de manière générale, PKP irait chercher des votes aussi bien au PLQ qu'a la CAQ. Cela peut paraître un peu surprenant. S'il est relativement normal de voir la CAQ perdre du terrain (un PQ avec PKP serait plus à droite, ce qui peut séduire les nationalistes de droite qui sont à la CAQ), il est plus difficile d'expliquer pourquoi des fédéralistes du PLQ opteraient maintenant pour le PQ. Après tout, PKP n'est pas reconnu comme un souverainiste mou.

Le sondage Léger montre d'ailleurs que seulement 3% des partisans PLQ voteraient PQ, alors que près de 22% des électeurs CAQ changeraient de parti. Je suis toujours méfiant de ce genre de questions et répartitions car bien souvent, elles n'ont pas vraiment de sens. C'est le cas ici. Le PLQ baisse de 6 points, mais seulement 3% (donc 3% de 36%=1 point) de ses électeurs opteraient pour le PQ? Où s'en vont les autres 4-5 points alors? Selon le tableau du sondage, il y aurait 8% des Libéraux qui voteraient alors pour QS!! Sérieusement, comment expliquer qu'une personne voterait PLQ si PKP n'était pas le chef du PQ mais QS si tel était le cas? Ça me rappelle une blague que l'on voit en statistique pour expliquer l'hypothèse des alternatives non pertinentes: vous allez au restaurant, le serveur vous dit que vous pouvez choisir du poisson, du poulet ou du boeuf. Vous prenez le poulet. Le serveur revient 5 minutes plus tard et vous informe que le poisson n'est pas disponible. Dans ce cas, vous répondez que vous prendrez le boeuf alors. Cela est ridicule, n'est-ce pas? Tout ça pour dire que je ne crois pas vraiment les données du tableau en page 22 du sondage.

Comparons l'effet PKP à ceux observés dans le comté de Saint-Jérôme (le comté de PKP depuis la dernière élection).

Saint-Jérôme 2012 2014 Variation Variation provinciale
PLQ 12.6% 20.0% 7.4% 10.3%
PQ 37.7% 36.8% -0.9% -6.6%
CAQ 40.0% 31.5% -8.5% -4.0%
QS 7.2% 10.8% 3.6% 1.3%
La présence de PKP dans Saint-Jérôme est probablement la principale raison pour laquelle le PQ a conservé ce comté. N'oublions pas que le 450 n'a pas été tendre avec la formation souverainiste et que la CAQ y a en fait fait des gains malgré une baisse généralisée de ses votes. Les projections avaient d'ailleurs la CAQ gagnante dans ce comté (ce qui est ironique vu que beaucoup de comtés projetés PQ ont finalement tournés CAQ. C'était genre l'exception qui confirmait la règle). La performance du candidat vedette du PQ (au cours d'une campagne où il avait été fortement visible mais également "responsable" pour lancer le débat référendaire dont Pauline Marois n'a jamais su se débarasser) est d'environ 5 points au-dessus de ce qui aurait été attendu d'un candidat PQ "normal". Et ce bonus est pris relativement également à la CAQ (qui avait chuté bien davantage que dans le reste de la province et du 450) et au PLQ (qui avait moins progressé). Cela semble ainsi confirmer les résultats du sondage Léger (sauf bien sûr les détails en page 22). Il semblerait que PKP ait en effet la capacité d'aller chercher des votes tant à la CAQ qu'au PLQ.

Au final, ces sondages hypothétiques sont sujets à beaucoup d'incertitude. Et la prochaine élection n'aura pas lieu avant plusieurs années. Mais il semble que le PQ ait trouvé son favori pour la course à la chefferie. Et si les sondages continuent de montrer que PKP a non seulement le soutien d'une large majorité des membres PQ mais qu'en plus il pourrait faire gagner ce parti, je pense que l'on pourrait assister à un couronnement bien avant le mois de mai prochain.

32 commentaire(s)

Sophie dit :
16 novembre 2014 à 7 h 53 min

Je crois me souvenir que lorsque Pauline Marois a été "couronnée" chef du PQ en juin 2007, les sondages donnaient également le PQ grand gagnant dans les intentions de vote avec elle à la tête du parti.

N'oublions pas aussi qu'à la création de la CAQ, les sondages disait que s'il y avait eu des élections, la CAQ aurait formé un gouvernement majoritaire.

Voilà qui montre bien que ce genre de sondage ne garantit absolument rien.

Le PQ doit absolument résister à la tentation de couronner un nouveau sauveur et maintenir la course. Les autres candidats doivent tenir bon. Il faut qu'il y ait des discussions et qu'on sache de quel bois chacun se chauffe. Rien ne dit que le portrait restera le même à la fin.

Robert Guénette dit :
16 novembre 2014 à 8 h 17 min

UN COURONNEMENT Ce troisième sondage(le Devoir) confirme que Pierre Karl Péladeau mène par une très forte majorité. Tous les autres candidats mordent la poussière. Un positionnement qui pousse Martine Ouellette, Jean-François Lisée et Bernard Drainville à se démener et à faire des déclarations intempestives afin de se démarquer. Mais apparemment sans succès. Nous pourrions même être tenté d'affirmer que leur acharnement dérange plus qu'elle ne rapproche. Seul Alexandre Cloutier s'en sort un peu mieux que les autres à 12%. La raison en est fort simple, car il est le seul à garder son calme et à s'éloigner d'un affrontement inutile. En regard de cette tendance lourde en faveur de Pierre Karl Péladeau, le bon sens nous pousse à nous poser la question d'un couronnement. Un élément à ne pas écarter, m. Péladeau n'est pas issue de la classe politique mais celui du monde des affaires. Une nouveauté qui n'a pas son pareil au PQ. S'il y a une suite logique à la politique québécoise des dernières décennies, c'est l'entrée en scène d'un homme d'affaire de la trempe de Pierre Karl Péladeau. Ces derniers résultats devraient amener chacun des autres candidats à se poser sérieusement la question. Soit celle de poursuivre dans cette voie inutile ou un couronnement salutaire, visiblement souhaité par l'ensemble des péquistes ainsi que par la population en générale. Et, ce qui n'est pas négligeable, un effet d'entraînement positif et profitable pour le parti québécois. Pour la suite des choses... Pierre Karl Péladeau devra suivre les conseils de son père. S'entourer d'une équipe compétente.

Jean Christian Bernard dit :
16 novembre 2014 à 8 h 31 min

François Legault aussi était auréolé par plusieurs sondages. Il était PM avant la lettre.

A.F. dit :
16 novembre 2014 à 8 h 32 min

Les réformes à droite des libéraux auront peut-être pour effet de rendre obsolète le groupe à Legault , les Conservateurs À Québec(CAQ) . Un parti de nuisance , qui rend très difficile l'élection d'autre chose que les libéraux . Avec 3 partis se divisant l'opposition , les électeurs captifs des libéraux ,un 30% acquis , quoi qu'on dise quoi qu'on fasse , les libéraux ne sont pas loin d'être comme les conservateurs de l'Alberta , 40 ans à gouverner sans possibilité de se faire renverser . Vivement l'éclatement du parti des nouveaux créditistes de 2010 Legault -CAQ . On voit bien l'imposture de ce parti en faisant accroire qu'il n'ont que 3 ans , alors que ça fait 20 ans que ça roule dans le décor, CAQ-ADQ , c'est la même nuisance Conservatrice

Gilles Bousquet dit :
16 novembre 2014 à 10 h 14 min

Les autre candidats, s'ils ne voient pas que PKP est LA réponse aux inquiétudes du PQ, sont aveugles. Il va probablement rester 3 ou 4 candidats jusqu'au bout, juste pour passer leurs messages et mieux se faire connaitre...en cas.

marc dit :
16 novembre 2014 à 10 h 53 min

Il se pourrait que l'explication pour la baisse de 6% du PLQ vs 3% qui irait au PQ selon le sondage est que 3% irait à la CAQ (car plusieurs votent pour le PLQ afin de bloquer le PQ et n'y verraient plus l'avantage) et que 7% des supporteurs actuels de la CAQ irait vers le PQ (PKP répondant à la volonté de la CAQ de faire du Québec une nation forte économiquement).

Si on voulait envoyer un petit jab sympathique aux fédéralistes qui disent depuis 6 mois que le projet souverainiste est mort, on pourrait leur indiquer que le PQ + QS = 47% des intentions de votes selon ce sondage. Si on ajoute ON à 2-3%, les partis souverainistes ont présentement 50% des intentions de votes. Assez drôle comme renversement. Ce qui indique bien qu'il n'y a qu'une bien faible corrélation à faire entre les résultats d'une élection et les résultats d'un éventuel référendum.

Raymond Lafrance dit :
16 novembre 2014 à 11 h 01 min

Au PQ il il y a 30 députés et ils sont tous divisés, ce sondage c'est juste du bla bla sans aucune rationalité. Il propose quoi M.PKP, on le sait pas. Plus de place au rivée en santé...le lendemain le chef Stéphane Bédard le rabroue, il a la FTQ au derrière et probablement plusieurs militants du PQ. Il est contre la construction d'un oléoduc contrairement à la position du PQ lors du dernier mandat.

Si c'est lui le chef à la prochaine élection, attendons nous à revoir la vidéo avec le poing en l'air pour faire du Québec un pays.Bref il va devenir chef de pas grand chose.

jackwood dit :
16 novembre 2014 à 11 h 30 min

Avec PKP, c`est la même chose qui nous met dans le trou présentement. Gros gouvernement taxeux.

Guy Desjardins dit :
16 novembre 2014 à 11 h 32 min

Ce sondage (représentente) ie manque de politisation de certains Québécois(es). De toutes façons ce sondage a été fait par téléphone, qui à mon avis ne représente pas la majorité des citoyens et qui est très discutable et sérieux. Je me base sur ces quelques faits: PKP n'a jamais fait de politique, en plus il ne veut pas de questions et réponses par les journalistes et aime mieux répondre par internet. Il est simple député et en ce moment il tergiverse encore à se prononcer sur ses prises de positions et semble attendre la voix de Dieu. Les séparatistes voient en lui un Sauveur de leur parti et ne savent rien de ses positions pour faire avancer le Québec. Ce que l'ont sait de PKP, il est le Président d'une grande entreprise et qu'il a favorisé sa compagnie pour une transaction, ce qui est à l'étude en ce moment. Et les séparatistes voient plus blanc que blanc sans regarder que le tissu n'est pas aussi blanc. PKP c'est excusé et il avoue... un manque d'expérience. Est-ce que, les Québécois(es) trouvent suffisant une personne qui n'est au courant d'une situation si importante, et pense que les Québécois(es) vont gober sans se poser des questions par une simple excuse? Eux, qu'il prêche la transparence, à moins que leurs prises de positions soient élastique. Ce que je sais de PKP, c'est qu'il a pris un train en marche et qu'il continu de faire avancer. Est-ce suffisant pour devenir chef d'un parti se prononcer pour la séparation le poing en l'air sans savoir toutes les conséquences et rouages de la politique et n'avoir aucune vision de l'avenir pour tous les Québécois(es) et un bon programme pour nous instruirent sur les après d'une séparation? " PARFOIS, il est nécessaire de se brûler pour apprendre ce qui est le feu". Alors, l'expérience ne s'achète pas et surtout lorsqu'il s'agit du portefeuille de l"État et aussi du...mien. Pour ma part j'aime mieux vivre dans le concret que dans les nuages.

Nelson dit :
16 novembre 2014 à 11 h 32 min

PKP est un '' créateur d'emplois'' a succès, il à créé des milliers des emplois partout dans le monde.

Les emplois sont la majeur préoccupation des gens..............qui vivent majoritairement dans la peur de perdre les emplois.

L'économie, le lait maternelle, les emplois, est la priorité des gens.....manger pour survivre.

La souveraineté est crainte parce que = pertes d'emplois.

Mais avec PKP, la donne change pas mal.

Mama nourricière qui crée des emplois et rassure la population des enfants.

popole dit :
16 novembre 2014 à 11 h 40 min

J'étais caquiste mais l'arrivé de PFK avec le p.q. donne une nouvelle vision de ce partie qui penchait trop à gauche,s' il en devient le chef ,il aura mon vote et je crois que nous sommes plusieurs à agir de la sorte. Si la verte Martine Quellet prenait la tête ,cela serait la mort pure et simple du partie Québecois.

Joé dit :
16 novembre 2014 à 11 h 55 min

Sondage Léger Marketing qui est membre du CA Groupe TVA. C'est sérieux?

Jean Batailleur dit :
16 novembre 2014 à 12 h 06 min

Je me souviens d'un certain André Boisclair qui allait mener le PQ à une forte majorité.

R. Coulombe dit :
16 novembre 2014 à 12 h 07 min

La CAQ et son chef Legault étaient à 40% dans les sondage avant même l'officialisation du parti. On connaît la suite. Ce sondage n'est qu'un bruit de fond. Il reste 3 ans à Péladeau pour présenter ses idées, et en décevoir plus d'un. On verra bien ....D'un autre côté, c'est un bon coup de pied au derrière au PLQ qui ne fait que s'enfarger dans ses réformes. On attend toujours la charte remodelée et la loi sur les soins en fin de vie. Le travail de fond sur ces 2 projets est complété et les lois auraient dû être adoptées depuis longtemps. Et cette réticence à régler le dossier des fonds de pension des députés et des hauts fonctionnaires leur fait perdre toute légitimité pour accomplir la réduction des dépenses de l'État. S'ils se font battre aux prochaines élections, ce sera bien plus de leur faute que de celles de leurs adversaires.

alain maronani dit :
16 novembre 2014 à 12 h 21 min

Les sondages de Leger & Leger a cette période sont pour moi plus ou moins de l'intoxication...comme les sondage de Ekos qui donnaient 46 % au PLQ au mois de Mars 2014.

Leger & Leger une officine du PQ, Ekos une officine libérale..

En plus quel était le mode (téléphone, internet, etc), 800 personnes seulement.

On ne sait rien du programme du candidat, il se garde bien de dire ce qu'il va faire et 2018 c'est très loin en politique...

C'était drôle de lire les blogs du JDM...

Claude dit :
16 novembre 2014 à 12 h 52 min

Qui a dit: "... lors des élections,les Québécois n'ont pas d'opinion mais que des émotions" Du genre; La ptite madame va lui donner son vote "parce qu'il parait bien" Un autre; "parce qu'ils forment un beau couple avec notre Julie" Etc, etc... Ce qui fait la grandeur d'un pays ce n'est pas sa superficie, mais la qualité de sa population avec son intelligence et son éducation . Son économie n'étant qu'une résultante. Comprenez vous pourquoi le Quebec est petit et pauvre !

Ti_bert dit :
16 novembre 2014 à 13 h 08 min

Arrêter de voir PKP. Comme un Messie,je voir plutôt Alexandre Cloutier comme le prochain chef car sa prend de la jeunesse dans se parti. Bonne chance a M.Cloutier. Bonne après midi a tous. Tibert.

Pierre Vincent dit :
16 novembre 2014 à 13 h 20 min

Justin Trudeau aussi est très haut dans les sondages, mais on a aucune idée de ce qu'il propose à part sa petite personne très médiatique. Dans le cas de PKP, c'est encore pire, c'est vraiment le vide absolu, il est tellement populaire au sein du PQ seulement parce qu'il a promis de faire du Québec un pays. Pour le reste, c'est dans les véritables débats à venir qu'on pourra voir le vrai visage de Justin et de Pierre-Karl. Pas sûr que les gens vont aimer...

Jean-François Breton dit :
16 novembre 2014 à 14 h 20 min

Quand bien même le PQ deviendrait plus populaire que les Libéraux (pour un temps), advenant l'arrivée de PKP à sa tête, çà va changer quoi au juste? Çà empêchera pas les Libéraux de dormir le soir! Ceux-ci sont majoritaires, et avec encore 4 belles années de pouvoir devant eux! Bien des choses peuvent changer d'ici là

yable dit :
16 novembre 2014 à 14 h 23 min

Le problème est de savoir quel PKP nous aurions s'il remportait la course au leadership. Celui qui a redressé le journal et créer un empire médiatique en brassant des syndicats, ou pour plaire a sa propre plate-forme péquiste, ou celui qu'il devra être pour plaire a la gauche péquiste qui est pro-syndicalistes et pour le model québecois actuel.

Personellement je ne trouve plus les PQ et PLQtrès attrayant depuis plusieurs années, nous avons au Québec de grands défi pour remetrre de l'ordre dans les finances publique, une tâche colossale puisque le québec est figé depuis très longtemps et que le moindre mouvement semble le déchiré, le PQ ne semble pas reconnaitre ce fait, le PKP qui a remis sur les rails le Journal de Montréal pourrait avoir le caractère et les conaissances pour commencer ce boulot, mais au coeur d'un parti qui nie le problème j'ai des doutes qu'il puisse jamais y parvenir.

E Marcoux dit :
16 novembre 2014 à 15 h 57 min

En attendant il reste encore 4 ans au présent gouvernement...

Les syndicats qui montent déjà aux barricades, il n'est pas encore élu chef...

Et rendu la, on verra ce qui arrivera lorsqu'il parlera de souveraineté.

apouchkine dit :
16 novembre 2014 à 16 h 11 min

Les Québecois sont de girouettes qui votent pour n'importe qui , après la vague ridicule NPD, voici la vague PKP sans rien connaitre ni de son programme ni de son équipe. Aucune maturité politique.

Guy dit :
16 novembre 2014 à 16 h 29 min

Faut pas s'énerver , il y a beaucoup d'eau qui va passer sous les ponts avant les élections. Bien du temps. Guy

dit :
16 novembre 2014 à 18 h 09 min

Un sondage Léger pas sérieux.

laughon dit :
16 novembre 2014 à 18 h 16 min

Ou se trouve l'intelligence des Québecois.

Ti_bert dit :
16 novembre 2014 à 18 h 35 min

A Nelson. Est ce que vous avez oublié les 14 lock-out et les employés du journal de Québec. Bonne soirée a tous. Tibert.

audrey dépault dit :
16 novembre 2014 à 18 h 42 min

Un sondage fait par le très indépendantiste journal "Le Devoir" et par la firme Léger & Léger tout aussi indépendantiste. Est-ce vraiment sérieux. Est-ce qu'on peut déclarer le tout comme dépense pour la campagne à la chefferie.

M. Legault aussi au début de la création de son parti, il y a trois ans, remporterait la palme haut la main, selon les sondages. On sait la suite. On attend toujours.

Pour le moment, PKP joue à la tortue sur le chemin menant à la prise en main de son bulletin de candidature. Il joue à la rock star avec son CV de magnat de presse laissant durer l'énigme.

radiohead dit :
16 novembre 2014 à 20 h 59 min

C'est facile de dire qu'il a créé des emplois sans le cadeau de Bernard Landry alors premier ministre avec la caisse de dépôt pour des milliards pour acheter vidéotron il serait peut-être déjà en faillite avec la perte de milliard des papeteries dans le monde ? Oui un fleuron Québécois mais à quel prix surtout qu'il a racheté les actions à 1/3 du coût pour être actionnaire majoritaire droit de vote donc en fiducie on non cela ne changera rien .... Vu que les Québecois sont émotifs il est facile de faire pencher la balance avec l'aide de journaliste qui milite pour ce parti.

Joe le Taxi dit :
16 novembre 2014 à 21 h 13 min

Dans ce sondage, ce qui est aussi frappant c'est le pourcentage élevé de jeunes qui sont en faveur de la souveraineté, le projet est loin d'être mort!

Ti_bert dit :
16 novembre 2014 à 22 h 40 min

Je vois pourquoi Bernard Landry est du côté de PKP. Bonne nuit a tous. Tibert.

Guy Desjardins dit :
17 novembre 2014 à 9 h 01 min

Je me pose une simple question. Si PKP était seulement un employé d'un empire, aurait'il été élu député? Connaissant toutes ses gaffes et tellement maladroit, qu'il se trompe même de porte, de la chambre de son caucus. Les Péquistes très intelligent le voudrait'il comme leur Chef? À moins, de peinturer sur la porte de leur caucus ... Un bras en l'air avec un gros point fermé! LOL

marc dit :
18 novembre 2014 à 19 h 50 min

Guy,

PKP est ce qu'il est parce qu'il a été à la tête de cet empire. Gérer cet empire et le faire croître de façon exponentielle au lieu de se contenter de ramasser les fruits plantés par son père lui a permis de développer ses compétences et l'expertise que nous lui reconnaissons aujourd'hui.

Vous pensez que c'est différent avec Legault, qui trouve toujours le bon moment pour pousser une joke ordinaire de "monocle"? S'il n'avait pas développé Transat, on ne lui reconnaîtrait pas ses compétences.

Et Couillard? Il n'arrête pas de prendre des positions ahurissantes concernant le français, la place du Québec dans le monde, son gouvernement est encore plus mêlé que l'était le PQ au début de ses 18 mois de règne, etc. Vous pensez que s'il n'était pas médecin, on lui reconnaîtrait une compétence quelconque?

L'historique de PKP lui donne sa crédibilité. C'est pareil pour tous les chefs.