/sports/football/alouettes
Navigation
Bear Woods

Victoire garantie en finale, selon Bear Woods

La confiance règne chez les Alouettes après leur triomphe de 50 à 17

Victoire garantie en finale, selon Bear Woods
Photo Agence QMI, Johany Jutras

Coup d'oeil sur cet article

Les Alouettes venaient à peine de dévorer les Lions par la marque de 50 à 17 en demi-finale de l’Est que les joueurs pensaient déjà à la rencontre de dimanche prochain à Hamilton.

«On devra jouer encore mieux que ça pour battre les Tiger-Cats, a souligné Marc-Olivier Brouillette. Il n’y a pas de quoi être satisfait de la façon dont on a joué défensivement au dernier quart, lorsqu’on a permis aux Lions d’inscrire deux touchés. On a mal terminé le match et il sera important de bien jouer durant 60 minutes à Hamilton.»

Brouillette est un brin sévère. Il est normal qu’une équipe connaisse un certain relâchement après s’être forgé une avance de 50 à 3!

Il est vrai toutefois que les Alouettes auront une plus grosse commande en finale de l’Est parce que les Tiger-Cats n’ont pas encore subi la défaite dans leur nouveau stade, eux qui ont subtilisé le premier rang aux Oiseaux en les battant par 29 à 15 le 8 novembre.

Woods en confiance

Le secondeur de ligne étoile Bear Woods est convaincu que les Alouettes sortiront victorieux dimanche dans le château fort des Tiger-Cats.

«On est en mission, a dit l’auteur d’une interception et de huit plaqués face aux Lions. Les Tiger-Cats ont su remporter le dernier affrontement, certes, mais nous gagnerons le prochain, je vous le garantis. On saura capitaliser sur nos chances de marquer, comme on vient de le faire face aux Lions.»

Duron Carter, qui ne manque jamais d’arrogance, a ajouté à un confrère anglophone que les Alouettes «botteront le derrière des Tiger-Cats».

Un sentiment de fierté

Le centre Luc Brodeur-Jourdain était soulagé par cette première victoire des Alouettes en quatre ans lors d’un match éliminatoire.

«Je ressens beaucoup de fierté en pensant à tout ce qu’on a dû surmonter comme obstacles durant la saison, a-t-il dit. On a enfin su offrir une production offensive soutenue et on a profité de pénalités stupides écopées par nos adversaires afin de les assommer.»

On parle beaucoup du brio de la défense des Alouettes, mais leur ligne à l’attaque fait elle aussi de l’excellent travail.

En plus de bien protéger Jonathan Crompton, qui n’a été victime que de neuf sacs lors des 10 derniers matchs, les Josh Bourke, Kristian Matte, Ryan Bomben, Jeff Perrett et Brodeur-Jourdain ont bien joué leur rôle afin d’ouvrir des brèches qui ont permis à Brandon Rutley et à Chris Rainey de réussir de belles courses.

Les Alouettes ont d’ailleurs égalé une marque d’équipe en inscrivant quatre touchés par la voie terrestre dans un match éliminatoire.

Brodeur-Jourdain a parlé d’une excellente préparation et il a trouvé que Rutley avait bien exploité sa vitesse en prenant des décisions rapides, lui qui a récolté des gains par la course de 98 verges.

Tyrell Sutton risque d’avoir de la difficulté à reprendre son poste en finale de l’Est...

 

Commentaires