/news/politics
Navigation
SQ | Gaspésie

Les maires de la Gaspésie dénoncent la facture

Le maire de Gaspé, Daniel Côté.
Photo Nelson Sergerie Le maire de Gaspé, Daniel Côté, souhaite une mobilisation provinciale pour dénoncer la nouvelle facture de la SQ.

Coup d'oeil sur cet article

Les maires de la Gaspésie dénoncent la nouvelle facture de la Sûreté du Québec, en forte hausse pour 2015. Elle s’ajoute aux compressions budgétaires rendues nécessaires dans le cadre du nouveau pacte fiscal.

« Elle a augmenté de façon exponentielle. On est rendu à 611 000 $, sans avoir un service supplémentaire », illustre la mairesse de Chandler, Louisette Langlois, qui affirme « ne pas en avoir pour son argent ».

Elle avait été la première à tirer sur la sonnette d’alarme en 2010. « Je suis contente qu’aujourd’hui, on se mobilise. »

« D’un côté, le gouvernement décide qu’il paiera seulement 65 % de ses en-lieux de taxes et de l’autre, il augmente la facture de la SQ. L’écart devient difficile à combler », déplore le maire de Carleton-sur-Mer, Denis Henry.

Sa facture est passée de 243 000 $ en 2009 à 408 000 $, pour la prochaine année.

Revoir les bases de calcul

Les maires questionnent le calcul de la facture, basée sur la richesse foncière des municipalités.

« Les services de la SQ à Gaspé ne peuvent être les mêmes qu’à Rimouski, Québec ou Montréal. Le taux de criminalité en Gaspésie est faible. On n’a pas de problématiques de gang de rues. C’est un calcul mur à mur. Ça pourrait être basé sur le niveau de service », illustre le maire de Gaspé, Daniel Côté, qui voit sa facture augmenter de 200 000 $, à 1,8 million $.

« C’est près de 2 % sur la facture de taxes pour les citoyens », renchérit le maire, qui souhaite une mobilisation des maires du Québec dans ce dossier.

Commentaires