/entertainment/music
Navigation
Concert à Moscou

Steve Barakatt réalise un rêve

Steve Barakatt a été ovationné à trois reprises lors de l’interprétation des sa symphonie Ad Vitam Aeternam dans la Grande salle du Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou.
Photo courtoisie Steve Barakatt a été ovationné à trois reprises lors de l’interprétation des sa symphonie Ad Vitam Aeternam dans la Grande salle du Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou.

Coup d'oeil sur cet article

Steve Barakatt a vécu un grand moment, mercredi, lorsqu’il a interprété sa symphonie Ad Vitam Aeternam dans la Grande salle du Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou.

Le pianiste de Québec, accompagné par l’Orchestre symphonique de Yaroslav, dirigé par le chef Mourad Annamamedov, a présenté les 16 mouvements de cette oeuvre sur la condition humaine.

«Ce fut une soirée mémorable, fantastique et extraordinaire», a lancé le musicien, lors d’un entretien téléphonique. Ce concert soulignait le 25e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant et le 5e anniversaire de l’hymne Berceuse, qu’il a composé pour l’UNICEF.

Une pièce qu’il a interprétée en compagnie du chœur d’enfants Domisolka, ambassadeur culturel lors des Jeux olympiques de Sotchi.

«C’était un rêve, pour moi, de jouer dans cette salle qui est mythique. C’est un endroit avec un acoustique unique et qui fait partie du patrimoine russe. Je n’avais jamais ressenti autant de richesse acoustique dans une salle de concert», a-t-il fait remarquer.

Trois ovations

Mille huit cents spectateurs, dont des ambassadeurs et représentants officiels de 30 pays dans le monde, ont assisté à ce concert événement.

«C’était une audience extraordinaire. On sentait un amour mutuel et réciproque entre le public et la scène. J’ai reçu trois ovations. C’était fantastique», a-t-il laissé tomber.

Le musicien originaire de Charlesbourg, qui fête, cette année, ses 30 ans de carrière, a vécu de grandes émotions. «C’est un de mes plus beaux moments de ma carrière. Autant au niveau artistique qu’avec le message que l’on essaie de véhiculer sur le respect des droits des enfants», a-t-il dit.

Steve Barakatt avait offert, lundi, un concert, avec l’Orchestre symphonique de Yaroslav, dans cette ville, où sa conjointe Elena Grosheva, qui est, elle aussi, ambassadrice d’UNICEF Canada, a vu le jour.

Steve Barakatt doit quitter Moscou au cours des prochaines heures pour participer à des activités promotionnelles en Corée du Sud.

Commentaires