/lifestyle
Navigation
L'ABC des bonnes manières

Tel maître, telle bête

Tel maître, telle bête

Coup d'oeil sur cet article

Que deviendra le projet de Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, qui milite en faveur de l’attribution du statut d’«êtres vivants » pour les animaux domestiques et d’élevage qui, aujourd’hui encore, sont rangés dans la catégorie des «biens meubles»? L’adoption de ce projet plaira aux amis des bêtes qui, peu importe le statut qu’on leur attribuera, dérangeront toujours.

Que deviendra le projet de Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, qui milite en faveur de l’attribution du statut d’«êtres vivants » pour les animaux domestiques et d’élevage qui, aujourd’hui encore, sont rangés dans la catégorie des «biens meubles»? L’adoption de ce projet plaira aux amis des bêtes qui, peu importe le statut qu’on leur attribuera, dérangeront toujours.

Python sur divan. Découvrir le python du voisin s’étirant sur le divan du salon peut provoquer une réaction non maîtrisée. Après la peur ou la colère, usez de diplomatie pour que le maître d’un animal admette qu’il est responsable de cette évasion. Quel que soit l’animal en cause, si le danger persiste, appelez la police.

Pitou s’amuse. Votre animal doit être tenu en laisse et à peu de distance de vous. Plusieurs personnes craignent les chiens et presque tout le monde déteste avoir le museau d’un chien collé au derrière. Si votre ami à quatre pattes est obsédé, sachez le maîtriser.

Pitou veut manger le voisin. Quand Pitou jappe en voyant le voisin et que vous devez l’empêcher de lui sauter à la gorge, une séance d’éducation canine s’impose d’urgence. Et, de grâce, ne reprochez pas au voisin de ne pas s’adapter au comportement de Pitou. C’est à vous que revient la responsabilité d’éduquer ce quadrupède.

Pitou et minou ont des droits. Si vous vous donnez la peine d’adopter un animal de compagnie, c’est pour vous en occuper, pas pour le maltraiter ou l’abandonner, comme le font un demi-million de Québécois, chaque année. Nourrissez-le convenablement, faites-le vacciner et toiletter s’il en a besoin. Après tout, tel maître telle bête.

J’attache Pitou. Vous magasinez avec Pitou. Vous l’attachez aux pattes de la boîte aux lettres ou au parcomètre? Assurez-vous qu’il puisse supporter ce supplice sans pleurer, japper ou vouloir mordre. Raccourcissez sa laisse au maximum, question de ne pas obliger les passants à se jeter dans le trafic pour ne pas frôler ce fauve.

Pitou en appartement. Votre chien croit que tout l’immeuble du Dauphin constitue son territoire qu’il doit défendre tous crocs et griffes dehors? C’est l’indice que vous n’êtes pas un dresseur adéquat. L’impression est confirmée quand, pour ne pas vous épuiser à le faire marcher, vous lui enseignez à se servir du balcon comme litière. Réglez donc votre problème personnel en embauchant un promeneur. Pitou l’aimera peut-être plus qu’il ne vous aime, mais il vivra en santé.

 
- Avec la collaboration deMarie-Diane Faucher

 

Commentaires