/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Warlords of Draenor, premières impressions

Coup d'oeil sur cet article

Le 13 novembre dernier, Blizzard lançait Warlords of Draenor (WoD), la cinquième expansion de leur jeu, World of Warcraft (WoW) qui célébrera son dixième anniversaire le 23 novembre. On pourrait penser qu’un jeu qui a dix serrait en fin de vie mais les chiffres tout récemment sorti place nombre de joueurs à près de dix millions!

Warlords of Draenor nous propose sensiblement les mêmes éléments auxquels on a eu droit par le passé soit quelques niveaux de plus pour atteindre le maximum qui est de 100 maintenant, de nouvelles zones à explorer, des nouveaux donjons et de nouveaux raids.  Une nouvelle addition, les garnisons (garrisons en anglais) à capter l’attention de beaucoup de joueurs et je vais en reparler un plus loin dans cet article.

L’histoire cette fois-ci est digne du scénario de Retour vers  le futur et il faut une bonne connaissance de l’univers de Warcraft pour reconnaître tous les personnages  et les références.  Cette fois-ci on nous propose un voyage dans le temps afin de contrer Garrosh Hellscream, le méchant de la dernière expansion.  Bien que l’histoire cible surtout les vétérans, un néophyte pourra quand même apprécier la trame de l’histoire qui est bien rendue par chacune des zones à explorer.

La critique qui n’est pas une critique

Critiquer World of Warcraft est une tâche ardue. Comment critiquer un jeu d’une telle complexité qui a révolutionné le monde du jeu vidéo de tellement de façon différente et sur lequel des doctorats ont été rédigés.  Certains diront que le jeu est en perte de vitesse et qu’il n’est plus très bon mais avec plus de 5 millions de joueurs même à son point le plus bas il est difficile de parler d’échec.

Donc, mes premières impressions de l’expansion visent surtout les anciens joueurs et ceux qui y joue encore.

Warlords of Draenor est un retour aux sources pour Blizzard de plusieurs façons. C’est tout d’abord un retour aux sources de l’univers de Warcraft en mettant à l’avant plant les personnages qui sont à l’origine de l’histoire de cet univers. Pour les anciens comme moi qui ont grandi avec Warcraft 1 et 2, c’est un plaisir de revoir Ner’zhul, Orgrim Doomhammer et Guldan en action. Blizzard a aussi fait un retour en arrière sur certaines mécaniques de jeu en enlevant les montures volantes pour forcer les joueurs à explorer d’avantage. Un choix courageux qui je croie a fait du bien.  Finalement, c’est un retour aux sources au niveau de la thématique en ramenant à l’avant plan le conflit entre l’Alliance et la Horde.

Côté qualité du produit, il s’agit probablement de l’expansion la plus raffinée qui a été produite jusqu’à maintenant et on sent que Blizzard a bien appris les leçons des dix dernières années. La nouvelle mécanique, les garnisons, est quant à elle un coup de génie.  En gros, on devient responsable d’une petite base que l’on peut gérer et qui est incluse dans l’histoire.  On choisit les bâtiments à inclure, les missions que nos troupes doivent effectuer et il y a même une mine pour collecter des ressources.  Certains ont comparé l’expérience à un croisement entre Warcraft 3 et Animal Crossing.

Pour qui?

Malgré tout ce que je viens d’écrire, Warlords of Draenor reste World of Warcraft. Il ne s’agit pas d’une révolution et si vous avez quittez le jeu parce que vous n’aimez pas le style ou encore parceque les MMOs ne vous plaisent pas, alors WoD n’y changera rien. Par contre, si vous attendiez une bonne expansion pour revenir ou encore si vous êtes fan de Warcraft et que vous pensiez essayés WoW, c’est probablement un des meilleurs moments pour le faire.