/misc
Navigation

“Coach en séduction” ? Ça ne passe plus...

Coup d'oeil sur cet article

Vous en avez assez des abuseurs et des profiteurs qui se croient tout permis comme les présumés agresseurs Jian Ghomeshi et Bill Cosby? Alors, que penser de l’inénarrable Julien Blanc, « coach en séduction »?...

Blanc, un post pubère de 25 ans d’origine Suisse, se présente comme « leader international » dans l’art de la drague, à l’emploi d’une agence de rencontre californienne depuis 2008.

Sur son site internet, il promet aux hommes de leur enseigner « comment amener les filles à les supplier de coucher avec eux ». Comment surmonter « la résistance de dernière minute » lors que les femmes disent non.

Dans des conférences qu’il donne à travers le monde, il partage ses techniques inédites : agripper les femmes par le cou, leur plaquer la tête sur son entrejambe. « Si vous êtes un homme de race blanche, vous pouvez faire tout ce que vous voulez » a-t-il récemment déclaré devant un auditoire mâle de Tokyo.

Mais le « gourou du dating » a poussé un peu trop sa chance il y a quelques semaines en mettant en ligne sur Twitter des photos de lui semblant étouffer des jeunes filles. Le hastag #ChokingGirlsAroundThe World (en train d’étrangler des filles autour du monde) est vite devenu viral.

Réaction? La Grande-Bretagne et l’Australie, où il s’apprêtait à sévir avec ses séminaires, l’ont formellement interdit de séjour (sort réservé généralement aux criminels ou terroristes...) Le Canada songe à emboiter le pas.

Bref, cet idiot qui pensait faire la promotion du viol et de la violence envers les femmes en toute impunité a finalement frappé son Waterloo. Se montrant traumatisé par cette mauvaise publicité soudaine, le jeune homme s’est excusé peinard cette semaine sur les ondes de CNN pour son « horrible, horrible tentative d’humour »...

Si je vous parle de l’histoire de Julien Blanc aujourd’hui, c’est que malgré tout le pathétique qu’elle m’inspire, elle révèle un fait extrêmement positif. C’est que les gens comme lui, et les présumés agresseurs à la Jian Ghomeshi et Bill Cosby, ils nous dégoûtent de plus en plus. Et on les dénonce de plus en plus.

Avec comme résultat que ces attitudes odieusement sexistes, elles ne passent tout simplement plus.  Heureusement, c’est déjà ça.

10 commentaire(s)

Yann Croteau dit :
22 novembre 2014 à 13 h 52 min

m'a t'avouer que c'est la méthode employé qui m'indispose le plus. Les gens qui ont refuser que ce type vient dans leur pays ont pris la bonne décision. Personne n'a besoin d'un abruti pareil.

Luc Ménard dit :
22 novembre 2014 à 14 h 23 min

Intéressant billet Esther Allons plus loin dans ton raisonnement : Il y a un point que tu ne relèves pas et qui doit être discuté publiquement : Comment se fait-il que ce genre d’hurluberlu, ce genre de pas d’allure a tant de succès, tant de succès international et en demande partout dans le monde?

Le marché de la « crouse » est-il si mal en point que ça pour que des zygotos de ce genre puissent dires des conneries à la tonne comme ça et que des poissons masculins l’écoutent. Celle-là je la comprends pas du tout...

Les relations hommes – femmes sont-elles si compliqué que ça?

Qu’est-ce que ces hommes ne comprennent pas?

J’en suis renversé... J’ai 56 ans. J’ai été célibataire jusqu’à 40 ans, j’ai donc vécu...beaucoup vécu. Je ne suis pas un beau gars, je n’ai jamais eu un physique d’adonis..(une chance lol ) et pourtant... je n’ai jamais trop eu de problèmes avec les femmes.

Bien au contraire...

Alors je ne comprends pas l’attrait des hommes d’aller écouter des charlatans de ce genre... Je tente quelques explications pour « comprendre » 1. le manque de confiance en eux? 2. Le fallacieux désir de vouloir dominer et/ou contrôler le plus sérieusement du monde une femme, une blonde, une conjointe, une partenaire de jeu sexuel ?

Les 3 cas que tu parles sont pathétiques. Mais une constante c’est qu’ils sont tous les 3 des vedettes publiques. Peut-on citer d’autres exemples d’hommes qui ont exploité leurs statuts pour abuser : DSK, Guy Cloutier.

Oui à la dénonciation des cas d’abus et d’agressions gratuites.

Oui au fait de rien laisser passer, de rien n’accepter de ces viols sordides et odieux.

Mais ces cas d’abus révèlent aussi que la relation homme femme est beaucoup plus complexe et incomprise qu’on ne le pense.

Aucun doute pour moi qu’il faut regardé de ce côté...il y a un terrible problème là...

René Miglierina dit :
22 novembre 2014 à 15 h 18 min

"Le Canada songe à emboîter le pas". Incroyable, Je souhaite que la réflexion n'a pas duré plus que 10 secondes.

Gaston dit :
22 novembre 2014 à 16 h 19 min

Difficile à croire que de tels énergumènes se promènent à travers le monde, en toute immunité . Et qu`ils trouvent une clientèle pour lui enseigner comment détruire moralement une femme. Souhaitons Esther que tes lecteurs transmettront à Ottawa notre Non collectif à admettre sur le territoire canadien ce genre de " coach " que tu dénonces, à juste titre, comme de vrais criminels.

David dit :
22 novembre 2014 à 16 h 22 min

Ces individus sont pathétiques et dégueulasses. Je suis parfaitement d'accord avec vous sur le fait que ce comportement est inacceptable.

Mais maintenant on fait quoi? Quelle est la part de responsabilité de la gente féminine dans tout de foutoir? Pourquoi les victimes n'ont-elles pas porté plainte? Est-ce ce que l'on veut: un système judiciaire basé sur des allégations dans les médias sociaux? Pourquoi des jeunes filles acceptent-elles d'être traîtées comme des putains par des voyous? Y-a-t-il vraiment que les hommes qui soient à blâmer? Est-ce que tout les hommes sont à blâmer?

La victimisation aussi, ça m'écoeure. Quand est-ce qu'on apprend aux femmes à être fortes?

Giosling dit :
22 novembre 2014 à 17 h 10 min

Mais ça fait un bout que les mentalités changent, depuis la génération X, les abus sexuels ne sont plus tolérés et je ne parle pas d'agression là, je parle d'abus et je suis certain que les générations qui me suivent vont aller encore plus loin dans la dénonciation des personnes à la moralité inexistante qui abusent des autres, quelque soit l'abus en question.

C'est pour ça que je suis d'un optimisme presque inébranlable en l'avenir, comme je dis souvent à mes enfants, aujourd'hui c'est mieux qu'hier et demain mieux qu'aujourd'hui.

Jacques Lambert dit :
22 novembre 2014 à 20 h 49 min

Sans accusation officielle, il est malvenu d'accuser qui que ce soit.

Mais pour la drague, alors, soyons clairs: faisons des lois contre le maquillage des curriculum vitae, contre les promesses électorales des politiciens, contre la publicité en général.

Contre l'éclairage des bars, contre les "doormen" qui sélectionnent la clientèle payante à leur allure. Luttons contre les vêtements qui camouflent les défauts du corps.

Si, par honnêteté, on éliminait la faune des prédateurs (les agences de relations publiques qui transforment les sables bitumineux en "sources d'énergie éthique", les politiciens qui coupent les services sans s'attaquer aux paradis fiscaux), je vous suivrais.

Hélas! Tant que les gros poissons auront le droit de manger les petits, il y aura toujours des petits cons pour occuper la foule.

Et des chroniqueurs pour les divertir des vraies affaires.

denissera dit :
23 novembre 2014 à 8 h 43 min

Beaucoup de femmes répondent de manière positive à ce genre d'hommes.

Jacques dit :
23 novembre 2014 à 23 h 55 min

@denissera

"Beaucoup de femmes répondent de manière positive à ce genre d’hommes"

et comment le sait tu? hein.

Caroline Dubois dit :
24 novembre 2014 à 22 h 32 min

Il y a quelque temps en France, il y avait eu une plainte de féministes, journalistes et blagueuses contre le site de pick up artist "Séduction by Kamal". Ce site avait publié un texte qui incitait au viol. Ils disaient que les femmes aiment être prises de façon brutale. Ça ressemblait à l'histoire de Gab Roy avec Mariloup Wolfe. Je ne sais pas si le gars du site est ce Blanc.

On peut lire les commentaires des gars qui commentent sur ce genre de sites. Ils ont des forums et des blogs. Ils sont très vantards et c'est assez pathétique.

Ce genre de gars abondent sur les sites de rencontres, donc je ne suis pas surprise d'apprendre que Blanc travaillait pour un site de rencontres. Ces sites ont une dark side à peu près inconnue des femmes qui s'y inscrivent. Nous ne pouvons connaître le nombre réel de viols reliés à ces sites, car les victimes portent rarement plainte, mais si on savait la vérité, ce serait surement énorme.

Mais ce qui est encore plus courant, ce sont les prédateurs qui mentent aux femmes pour coucher avec. Leur font croire qu'ils sont célibataires alors qu'ils sont mariés, font croire qu'ils veulent une relation sérieuse, mais c'est tout le contraire, etc. Je me demande dans quelle catégorie entre ce genre "d'abus". C'est pas un viol, mais c'est un conscentement obtenu de manière frauduleuse, donc c'est pas loin d'être un viol. On ne peut pas les envoyer en prison pour ça, mais c'est quand même traumatisant pour les femmes. Elles se sont fait des sites pour en parler entre elles.

C'est étrange qu'autant de gars aient du mal avec la notion de "conscentement". D'après moi, ce n'est pas bien différent des clients des prostituées. Pour eux, le désir des femmes n'est pas important.

Ces pick up artist ont aussi un problème avec la "friendzone", un thème qui revient très souvent sur leurs sites. Ils ne sont pas capables de comprendre que si une femme est attirée, il n'auront pas besoin de la pousser à...