/news/society
Navigation
Frais de garderie

Plus de femmes resteront à la maison selon le Conseil du statut de la femme​

nathalie girard gascon
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Plus de femmes devront quitter leur travail et rester à la maison pour s’occuper des enfants parce que les garderies coûteront plus cher, soutient le Conseil du statut de la femme.

Plus de femmes devront quitter leur travail et rester à la maison pour s’occuper des enfants parce que les garderies coûteront plus cher, soutient le Conseil du statut de la femme.

Selon le Conseil, 70 % des femmes en couple touchent un revenu inférieur à celui de leur conjoint. Ce sont donc elles qui remettront leur choix de carrière en question et leur autonomie financière.

«Quand le coût de la garde des enfants gruge une plus grande part du revenu de l’un des deux conjoints, il peut en effet être tentant de décider que celui qui a le revenu moindre reste à la maison pour prendre soin des enfants», a indiqué la présidente du Conseil, Julie Miville-Dechêne, dans un communiqué publié ce matin.

Le gouvernement a annoncé la semaine dernière que le tarif unique pour les garderies serait remplacé par un tarif proportionnel aux revenus. Dès avril 2015, les familles dont le revenu familial brut est supérieur à 50 000 $ verront leur contribution nette augmenter d'entre 1 $ et 10 $ par jour, selon leur revenu.

La décision du gouvernement Couillard vient donc anéantir les résultats positifs qu’avait amenés la mise en place d’un tarif réduit en 1997, comme l’accès à l’assurance-emploi et à un régime de retraite, en plus de permettre d’éviter l’appauvrissement des femmes, ajoute le Conseil.

Commentaires